Enerzine

Quand la banquise fond à grande vitesse

Partagez l'article

De nouvelles mesures satellitaires révèlent que la mer de glace s’est rétrécie à son niveau plus bas dans l’Arctique.

De nombreux experts pensent que le réchauffement climatique est responsable de la fonte des glaces dans cette région.

Depuis presque 30 ans, les images prises de l’espace montrent qu’un passage entre le nord et l’ouest est théoriquement possible. C’est une sorte de raccourci entre l’Europe et l’Asie réputé jusqu’alors infranchissable. Selon les écologistes, l’ouverture dans cette région, d’une nouvelle route commerciale serait catastrophique pour l’écosystème.

La surface glaciaire du domaine arctique est passé de 4 millions de kilomètre carré en 2005 à 3 millions de km2, cette année. Leif Toudal Pedersen du centre spatial danois précise : " au cours des dix dernières années, il y a eu une réduction de la couche de glace d’environ 100 000 km2 par an en moyenne, une baisse d’un million de km2 en seulement un an est donc extrême. "

Quand la banquise fond à grande vitesseDans l’image ci contre, acquise en septembre 2007 à bord du satellite d’Envisat de l’ESA, la couleur grise-foncée représente les secteurs de la banquise exempts de glace tandis que le vert représente les secteurs avec de la glace.

Les régions polaires restent très sensibles au changement climatique. L’ONU a montré que l’Arctique serait pratiquement exempt de glace d’ici l’été 2070. D’autres scientifiques prévoient ce déclin inexorable autour de 2040.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz