Quand l’amidon challenge le pétrole

Quatrième producteur mondial d’amidon, la société Roquette va piloter le projet BIOHUB, associé à une enveloppe budgétaire de 91 millions d’euros (dont 42,8 millions d’euros d’aides sont financés par l’Agence de l’innovation industrielle – ALL)

Le concept de "Biohub " pourrait être propulsé prochainement sur le devant de la scène car il ambitionne de substituer les dérivés du pétrole par des polymères issus du monde végétal, comme le sont les bouteilles en plastique, les emballages, les solvants pour la peinture, etc.. Outre l’avantage d’être biodégradable, cette nouvelle génération de plastique offrirait de nouveaux débouchés aux agriculteurs.

Le marché de la production d’amidon en croissance continue est en train de passer un cap majeur grâce au développement des biotechnologies et aussi grâce à la cherté du pétrole qui permettra de commercialiser de nouveaux procédés industriels beaucoup plus rapidement. Le but avoué des laboratoires de recherche des amidonniers serait à terme de remplacer les pétroraffineries par des bioraffineries. Mais le chemin reste encore long et sinueux.

Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz