Quand le contribuable français “encourage” les énergies renouvelables en … Grande Bretagne

Un commentaire tout d’abord, en anglais on parle de développement soutenable et pas de développement durable qui n’a pas la même signification puisqu’elle prend en compte ce qui est soutenable/possible sous tous les aspects et en particulier les aspects économiques et humains. En d’autre terme les anglo-saxons ne considèrent pas seulement ce qui est techniquement possible mais ce qui est à la fois techniquement possible et soutenable par la planète et tous ses habitants. Une nuance importante vous en conviendrez.

Le but de cette publicité est d’associer la marque EDF aux énergies renouvelables dont celle pour laquelle EDF a racheté les centrales atomiques britannique, l’énergie nucléaire. Car EDF est engagé dans le vaste programme de renouvellement des centrales britanniques ainsi que dans la construction de nouvelles centrales décidées par le gouvernement pour répondre aux besoins futurs de l’économie britannique.

Je n’aurais rien à redire à un tel objectif si EDF était une société privée, dont les actionnaires se seraient prononcés sur une telle stratégie de développement et qui seraient prêt à investir leur argent pour bâtir ces facilités de production électrique sur le sol britannique. Il se trouve qu’EDF est toujours à 80 % la propriété de l ‘Etat Français et que nous sommes tous comme contribuables ses actionnaires. Avez vous pour autant été consulté sur une décision aussi importante ou avez vous entendu un débat public sur le sujet? Non, ce sont les représentants de l’Etat qui en ont décidé ainsi lors d’un Conseil d’Administration ou d’une Assemblée Générale de la société.Sans vous en informer …

Or les besoins énergétiques de la France et des Français sont ils différents de ceux des anglais et de la Grande Bretagne ? Nullement nous aurons à faire face à la même croissance de la consommation électrique pour les années à venir, voire même plus importante car nous ne disposons pas des ressources alternatives en gaz encore disponibles en Mer du Nord.

Est ce à dire que EDF a les capacités financières suffisantes pour investir lourdement des deux cotés du channel dans plusieurs séries de centrales nouvelles ? Nullement, alors. Soit EDF fera passer son développement en Grande Bretagne avant celui nécessaire à la satisfaction des besoins des consommateurs français ou bien à partir d’un certain moment sera t elle obligée de faire appel à ses actionnaires ? Ceux ci étant tout proche de la banqueroute ce serait une privatisation qui le permettrait.

Je vous laisse réfléchir à ces deux alternatives…

[ Archive ] – Cet article a été écrit par CaDerange

Partagez l'article

 



Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz