Quand le glacier bouge, EDF doit suivre

La Mer de Glace, le second glacier alpin par la taille, perd plusieurs mètres chaque année. A tel point qu’EDF, qui en capte les eaux de fonte pour produire de l’hydroélectricité, est contrainte de déplacer son point de captage.

L’eau de fonte du glacier est captée par la centrale hydroélectriques des Bois, installée sous la Mer de Glace depuis 1970. L’eau est conduite par une galerie souterraine jusqu’à une turbine, située dans la vallée, où elle assure la production de 115 millions de KWh chaque année. 310 mètres de dénivellation permettent de générer 1 KWh par mètre cube d’eau.

Depuis 1950, le glacier a perdu 150 mètres de longueur, et 110 mètres d’épaisseur. Chaque année voit fondre 30 mètres de long et 4 à 6 mètres d’épaisseur, a relevé Christiant Vincent, chercheur au laboratoire de glaciologie et géophysique de l’environnement de Grenoble (LGGE).

"En 1970, nous ne pensions pas que quarante ans après, le glacier serait autant remonté, explique au Figaro Pierre-Marie Clique, directeur délégué de l’unité de production hydraulique Alpes d’EDF "Il nous faut maintenant nous adapter pour continuer l’exploitation."

Il faudra à EDF construire de nouvelles installations de captage à 1 000 mètres en amont, pour retrouver une épaisseur pérenne.

2 ans de chantier seront lancés à partir du second semestre de cette année.

Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz