Quand le siège social de Coca-Cola à Bruxelles bloque les infrarouges

Construits avant l’entrée en vigueur des pratiques d’efficacité énergétique, la plupart des bâtiments existants gaspillent l’énergie à cause de systèmes de chauffage et de rafraîchissement insuffisants, d’une isolation souvent médiocre et de fenêtres à simple vitrage et à double vitrage inadéquates.

L’efficacité énergétique reste un élément central de la stratégie européenne des Directives 2020 – 2030 – 2050 de l’UE pour une croissance intelligente et durable dans l’UE et de l’évolution vers une économie utilisant efficacement les ressources.

D’ici 2050, l’UE ambitionne une réduction significative de ses émissions de 80 à 95 % par rapport à 1990.

C’est dans les bâtiments que réside le plus grand potentiel d’économies d’énergie. Le plan de la Commission concernant l’énergie est axé sur les instruments permettant de mettre en route le processus de rénovation pour les bâtiments publics, commerciaux et privés et d’améliorer la performance énergétique des composants utilisés dans ces bâtiments.

Améliorer le vitrage avec des filtres infra rouge constitue l’une des opportunités pouvant offrir une nouvelle vie aux bâtiments existants.

Cas pratique : le siège social de Coca-Cola® à Bruxelles

Les fenêtres existantes du bâtiment Coca-Cola® possédaient du double vitrage. Aussi, pour améliorer le gain d’énergie solaire (valeur g), la compagnie Umisol® a installé son film IR enduit sur les 510 fenêtres, totalisant une surface de 1.660 m², pour un coût inférieur à 100.000 euros.

Cette réhabilitation du vitrage génère un rendement de 14 €/m²/an.

La technologie transparente d’Umisol® permet une isolation maximale afin de maintenir une température la plus constante possible tout en optimisant le rafraîchissement et le chauffage. Les films solaires affichent des propriétés efficaces de contrôle du rayonnement solaire pour l’été, une isolation thermique efficace énergétiquement pour l’hiver et améliorent le confort intérieur.

Points clés du produit

• De hautes propriétés thermiques. Vous économisez rapidement jusqu’à 25 % sur vos dépenses de rafraîchissement, aboutissant à un meilleur confort.

• Une amélioration de l’isolation thermique en hiver. Vous pouvez économiser jusqu’à 30 % sur vos dépenses de chauffage.

• Une rentabilité rapide et un retour sur investissement.

• Une réduction des émissions de CO2.

• Une contribution à une réduction de l’empreinte carbone.

** Les filtres IR Umisol® ont récemment été inclus dans la mission GreenQuest d’ABN AMRO BANK et COFELY comme l’une des 6 mesures recommandées pour réaliser un bureau au bilan CO2 neutre. Pour l’isolation de son siège social dans le Sud d’Amsterdam, ABN AMRO BANK a installé environ 12 000 m² de films Umisol®. Les autres projets de réhabilitation incluent le Département de l’environnement et de Kyoto de la Commission européenne ainsi que le bâtiment du Parlement européen.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Quand le siège social de Coca-Cola à Bruxelles bloque les infrarouges"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Sonate
Invité

J’aimerais bien connaître les caractéristiques techniques du produit.

climax1891
Invité

Le double vitrage réversible, capable de stopper la chaleur du soleil en été tout en laissant entrer la chaleur du soleil en hiver, existe depuis les années 70 Un brevet pour un tel vitrage a été déposé en janvier 1978. Si cette technologie avait été utilsée par les pays occidentaux après 1973, cela aurait permis d’éviter une partie de la hausse de la consommation d’électricité et de gaz naturel dans le secteur résidentiel et tertiaire. Source Reversible window unit for alternately reflecting and absorbing solar energy

seb
Invité
Ce brevet est amusant, même si je doute de la pertinence d’une fenêtre réversible (étanchéité, formation des utilisateurs …). Quoi qu’il en soit la technologie proposée n’est pas la même… Là c’est juste une couche métalisée déposée sur la face extérieure de la vitre, qui rejette le spectre non visible (IR et UV) tout en laissant passer la partie visible (en tout cas c’est ce qu’ils disent sans trop quantifier…). En hiver, on pert donc des apports solaires, mais on évite des pertes par rayonnement du vitrage (la couche métalisée est faiblement émissive), donc l’un dans l’autre on est quand… Lire plus »
wpDiscuz