Quand les éoliennes de Basse-Marche tourneront-elles ?

Après avoir déposé un énième recours, les opposants au parc éolien vont reporter une fois de plus le délai de construction de celui-ci et priver ainsi le territoire de la Basse-Marche d’un investissement de 75 millions d’euros.

Alors que la Cour d’Appel de Bordeaux vient d’annuler l’ensemble du jugement du tribunal administratif, et, par là même, de valider la totalité des permis de construire éoliens obtenus en 2011, l’introduction d’un pourvoi en cassation devant le Conseil d’Etat par une association d’opposants, repousse une nouvelle fois l’installation des parcs éoliens sur le territoire de la Basse-Marche.

Jean-Marie Guillemaille, Président de la Communauté de Communes de Basse-Marche, regrette ce jusqu’au-boutisme : "Aujourd’hui, une poignée d’opposants, qui n’habite pas forcément sur le territoire, prive la région de la mise en œuvre d’un projet porteur de dynamisme économique, bienvenu en ces temps de crise. Nous ne sommes pourtant pas inquiets quant à l’issue de ce recours, nous sommes même optimistes : c’est un dossier de qualité, qui a été reconnu par quatre fois, par les administrations, par le commissaire enquêteur, par le Préfet, et enfin récemment par la Cour d’Appel de Bordeaux. Il n’y a donc pas de raison qu’il en soit autrement cette fois-ci. Mais je ne peux que m’indigner devant cet acharnement dont le seul but est de retarder un projet qui, sans cela, serait déjà raccordé au réseau. Ce nouveau recours risque de nous faire perdre 1 an et demi, voire deux ans, autant de temps où les collectivités ne toucheront pas la fiscalité des éoliennes. Je tiens toutefois à saluer la décision de la Cour d’Appel de Bordeaux qui a validé tous les permis de construire éoliens obtenus en 2011, et qui nous conforte dans notre confiance et notre détermination à nous mobiliser en faveur des énergies renouvelables comme levier de développement de notre territoire. Faut-il encore souligner que ce projet représente des emplois, du travail pour nos artisans locaux et un investissement global de 75 millions d’euros ? ».

Ce nouveau recours marque un coup d’arrêt à d’autres projets, que la Communauté de Communes pourrait mettre en œuvre grâce aux ressources de l’éolien : "investissement dans les énergies renouvelables (éolien citoyen, méthanisation…) mais aussi et surtout amélioration du cadre de vie des administrés."

Restent ainsi en suspens des investissements pour le maintien des personnes âgées à domicile, pour la construction d’une nouvelle école mais également l’aide aux petites communes rurales. "Le projet risque d’accuser cinq années de retard, il suffit de faire le compte, cela représente un manque à gagner de près de 2 millions d’euros qui auraient pu être injectés sur le territoire" regrette Jean-Marie Guillemaille.

Le projet éolien de la Basse-Marche, pour lequel la Communauté de Communes travaille avec le développeur OSTWIND, comporte 24 éoliennes, d’une puissance totale de 43,2 MW. L’ensemble de ces parcs éoliens représente :

• Un investissement global de 75 Millions d’euros,
• Des retombées pour les entreprises BTP/voiries/réseaux locales d’environ 7 millions d’euros,
• Des retombées fiscales de 25 000€/an pour la région, 180 000€/an pour le département, 385 000 euros / an pour la CCBM et les communes d’accueil
• Au moins 5 emplois permanents locaux dont un sur site pour l’exploitation des parcs par la société OSTWIND,
• Une production d’électricité verte pour 43 000 personnes chauffage inclus
• Une économie d’émission de 31 000 tonnes de CO² par an

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

21 Commentaires sur "Quand les éoliennes de Basse-Marche tourneront-elles ?"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

comme ondisait dans le temps : “ça dépend si il y a duvent” (de colère ?) Signé NIMBY

Cspe
Invité

C’est vraiment des enfoirés ces anti-éoliens, à cause d’eux les vieux de basse Marche devront aller à l’hospice et les enfants resteront illettrés…

Tech
Invité

si ils perdent les “cassassionistes” devront rembourser le manque à gagner, ça les feraient peut être réfléchir à 2 fois! et à CSPE quel sera le cout supporté par la communauté pour tous ces procés? Ce sont aussi nos impôts qui payent les juges! et vous ne devez pas être encore assez vieux pour aller en hospice ni trop jeune pour avoir des enfants à l’école ;o)) à pastille verte, 500 mètres, c’est déjà le beau ‘backyard” sur 10 m de façade, ça fait quand même une propriété de plus de 5000m² ;o))

Stephsea
Invité
Bien que très favorable aux ENRs, et donc aux éoliennes, éoliennes qu’en plus je trouve très belles, même dans les paysages déjà remarquables, et même à porté de vue de chez moi… Je regrette pourtant ce genre d’articles de propagande qui ne font que fêter la victoire juridique d’un camps en décrivant l’autre comme un ramassi de barbares qui ne méritent aucune attention, en tentant aussi d”effacer toute contre argumentation, tout débat. Ces propagandistes pro-éoliens sont aussi redoutables et toxiques que les quasi-sectes de NIMBYs qui souhaitent empêcher l’éolien partout et tout le temps (les preux chevaliers ont trouvé une… Lire plus »
jpdebangui
Invité

Beaucoup de bla bla insipide qui n’apporte rien au débat.Quel est l’intérêt local de ce parc ? Quel est son intérêt régional ? Comment seront compensés les manques de vent ? ETC… du vide politique

Lionel-fr
Invité
Les questions d’argent ne sont pas anecdotiques.. Je veux bien qu’on le transforme automatiquement en écoles, lit d’hôpital , etc.. Mais c’est aussi de l’argent produit sur place et qui remplace de l’argent “importé” Le vent ne vaut rien, c’est comme ça, mais si vous lui mettez une machine, brusquement, il vaut des millions par an, millions qui vont certes financer de belles choses et d’autres mais qui vont obligatoirement pour partie se transformer en emploi, en activité, en retombées (il faut bien dormir et manger) Bref, c’est de la vitalisation d’une ressource autrefois sans valeur qui peut aussi permettre… Lire plus »
Stephsea
Invité
Où est le débat? Nous faisons un peu le débat après la parution de l’article – sans auteur ni source – mais nous ne faisons que compenser très modestement un vide abyssale. L’exemple du financement des anti-éoliens virulents, de leur sur-représentation dans les médias devraient être des sujets d’étude pour des journalistes sérieux. Mais je ne lis rien sur ce sujet. Sont ils si visibles et étrangement puissants parce que soutenus pas un puissant lobby lui même anti-ENR? La question est plus qu’intéressante. Les communes sont elles souvent soumisent à des pressions déraisonnables issues d’un autre lobby pro-éolien? Y a… Lire plus »
Lionel-fr
Invité
Je ne pense pas qu’il y ait besoin de pressions pro-éolien pour pousser une commune à considérer un projet qui va rapporter des centaines de milliers d’euros.. L’argent de l’éolien vient de l’electricité vendue à un tarif d’achat subventionné que certains dénoncent comme un scandale mais je rapelle que ce tarif n’est pas prohibitif et qu’il prend fin au bout de 15 ans. L’association des pro-éoliens est connue : , elle a ses entrées un peu partout et rédige même des communiqués repris par enerzine. Ensuite, lorsque les ennuis commencent, un projet éolien rémunérateur pour la commune se voit opposer… Lire plus »
Vent pire
Invité
L’éolien industriel est basé sur un mécanisme financier de transfert de fonds publics vers des entreprises privées en l’absence quasi totale de contrôle. Un système qui permet actuellement une spéculation effrénée, soutenue par des promoteurs qui font une propagande basée sur des arguments écologiques mensongers, relayés par des groupes doctrinaires sur fond de manipulation militante. Non seulement l’éolien a un effet insignifiant sur la diminution des émissions de CO2 en raison du recours aux centrales thermiques nécessaires pour compenser l’inexorable intermittence de l’électricité éolienne. Il engouffre des fonds publics colossaux pour maintenir un marché artificiel lui permettant d’exister bien que… Lire plus »
Lionel-fr
Invité
M Vent pire , s’est fendu d’un magnifique copié collé bien foiré qui forme un joli paté d’HTML et de CSS mixés à un peu de la prose ordinaire de l’antiéolien moyen.. On y dénonce une conspiration , une avanie technique , une inadéquation avec les besoins des braves gens et on termine sur un prétendu court-terme de l’investissement éolien. A ce sujet, il faut préciser que si les contrat d’acaht se terminent bien au bout de 15 ans, le revenu des communes , lui , dure éternellement puisque essentiellement basé sur la CFE (ex taxe professionelle) et que cette… Lire plus »
Nolly001
Invité

Ne servent qu’à faire du fric…personne ne se demande combien va encaisser la famille du président de la communauté de communes de basse marche .Cherchez vous trouverez. ..

Nolly001
Invité

Ne servent qu’à faire du fric…personne ne se demande combien va encaisser la famille du président de la communauté de communes de basse marche .Cherchez vous trouverez. ..

Lionel-fr
Invité
Comme vous dîtes, les éoliennes ne font pas que du courant, elles font aussi du fric et c’est plutôt une bonne nouvelle pour leur voisinage. De là à en conclure qu’un fonctionnaire ferait du détournement de bien social caractérisé, c’est bien joli mais je peux aussi accuser Nolly001 de (n’importe quel crime si possible bien glauque) Soit vous avez des éléments pour commencer à faire peser une présomption sur cette personne , soit vous êtes dans l’illégalité la plus complète. Il est en effet formellement interdit de pratiquer l’accusation calomnieuse sur un forum , fût-ce sous couvert d’anonymat. (c’est d’ailleurs… Lire plus »
gaga42
Invité
Je cite Lionel: “Soit vous avez des éléments pour commencer à faire peser une présomption … accusation calomnieuse sur un forum” Je recite Lionel: “les anti-éoliens sont financés en fait par des lobbys (nuke I suppose) etc…” 1: J’attends les éléments “pour commencer à faire peser une présomption” sur les anti-éoliens 2: Si on suit le raisonnement, les associations à but non lucratif mais au “chiffre d’affaire” relativement élevé comme GreenPeace, MSF ou restos du coeur sont forcemment aux mains de lobbys commerciaux 3: J’ai lhabitude de faire l’hypothèse relativement crédible que la puissance de lobbying d’un secteur est sensiblement… Lire plus »
Lionel-fr
Invité
Non je ne pense pas au lobbie nuke mais plutôt à un gros exportateur de fossiles très actif dans la propagande. Accuser une personne physique élue de toucher des pôts de vin est un délit caractérisé , càd que le procureur peut poursuivre même en l’absence de dépôt de plainte. La personne inquiétée dans ce cas est le responsable du site d’où mon signalement au modérateur. Le problème n’est pas l’argent manipulé par les intervenants mais la transparence sur l’origine des fonds. Les associations que vous citez sont des fondations habilitées à percevoir des dons et legs et pour celles… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
1/ Il s’agit bien de la Comcom de Basse-Marche, c’est dans le Limousin. 2. Pour être très clair, je n’ai aucun avis spécifique surtout dans ce cas précis, et je vous rejoins sur le refus d’insinuations publiques non fondées, il y a des tribunaux pour traiter ces problèmes et visiblement dans ce cas ça semble compliqué… Simplement le cas qui est souvent mis en cause ce ne sont ni les pots de vin, ni le fait que la commune décide et là aussi comme vous il me parait bien normal qu’une commune rurale essaie de trouver des revenus qui vont… Lire plus »
Lionel-fr
Invité
Merci pour ces précisions 6ct, effectivement, il y aurait un problème dans ce cas, bien que l’élu soit comme son nom l’indique : élu , dans la mesure où il toucherait des loyers, une consultation supplémentaire devrait être diligentée C’est apparemment ce qui se passe .. S’il est vraiment “juge et partie” autrement qu’administré de sa commune, il reste à souhaiter que la procédure en cours apporte un point de vue suffisement indépendant pour lever le doute , si doute il y a Cependant je rappelle que les riverains d’éoliennes ne se manifestent pas de désaprobation formelle au contraire de… Lire plus »
Stephsea
Invité
Bien que encore trop théorique, trop détaché de la réalité scientifiquement vérifiée des éoliennes, de la réalité comptable aussi, le débat avance, les arguments arrivent. Il m’apparait à moi aussi comme plus que suspicieux l’omni présence des anti-éoliens. Ce que j’appelle simplement une sur activité juridique et sur représentation médiatique, sans commune mesure avec leur nombre, leur proportion dans la population, leur finacement déclaré, leurs objectifs déclarés. Il y a donc baleine sous menhir, un groupe de sponsors anti-enr encore bien discret, peut être. Je n’ai pas de témoignage précis ni les moyens d’enqueter mais j’attend avec impatience que ce… Lire plus »
Nature
Invité
Les hommes d’argent imposent leur logique . mais on peut cependant s’étonner devant la rentabilité des éoliennes ,surtout si on la compare avec le Livret A !En fait elles ne font que transférer l’argent de tous dans les finances de communes exangues et aussi dans les portefeuilles des promoteurs .( Au fait ,combien rapporte une machine de 2 ou 3 MW ? ) Ces communes sont-elles propriétaires du paysage ? Et comment calculer la valeur d’un site et sa dénaturation ? Or cette valeur existe ,les professionnels du tourisme et de l’immobilier le savent . Pour tous ceux qui cherchent… Lire plus »
Stephsea
Invité
Il y a une nuance dont les partisans et opposants semblent ignorer l’existence. D’où le doute sur leurs intentions respectives, sur leurs motifs d’action. Les premiers serraient mus par le profit et le cynisme, les seconds par egoïsmes profond visant à protéger leur petit lopin contre l’intérêt général avec une esprit de croisade, à rapprocher du fanatisme religieux. Poser une question, c’est en chercher la réponse, ou du moins remttre en question un point de vue, en chercher les potentiels contradictions. Si la question est immédiatement suivie d’une conclusion, il y a un problème. Pour y voir claire, Il nous… Lire plus »
Luis
Invité
¤ L’augmentation transitoire (2012-2013) de l’utilisation du charbon et lignite pour la production d’électricité en Allemagne n’a rien à voir avec l’arrêt de huit réacteurs nucléaires (dont deux déjà en panne depuis trois ans), ni avec le développement des énergies renouvelables. La cause en est la différence du coût de production avec le gaz. Pour les années 2010 à 2014, la comparaison est la suivante pour la production d’électricité : Année . . . . . . : 2010 / 2011 / 2012 / 2013 / 2014 Charbon + lignite : 263 / 263 / 277 / 283 / 265… Lire plus »
wpDiscuz