Quand les panneaux solaires servent à protéger les voitures

La plateforme photovoltaïque située sur le site de Soptrans** a été inaugurée la semaine dernière par le PDG de Geodis (Pierre Blayau) et le Président de STVA (Pierre Enderlé), une filiale de la SNCF, en charge du fret et de l’acheminement de voitures et de véhicules finis.

Mise en place par EDF Energies Nouvelles, cette plateforme est recouverte de plus de 33.000 panneaux photovoltaïques sur une surface de 57.000 m² ce qui fait d’elle, l’une des plus grandes installations de ce type en France.

Cette centrale pourra produire annuellement environ 10 GWh soit la consommation électrique annuelle de 4.000 foyers et d’éviter l’émission de 1.200 tonnes de CO2 dans l’atmosphère.

Cette réalisation s’inscrit dans la politique de développement durable de STVA en optimisant l’utilisation d’une surface de stockage et en améliorant les conditions de travail des collaborateurs. En effet, les panneaux installés au dessus de l’aire de stockage où interviennent les collaborateurs constituent également un bouclier thermique qui permet de réguler la température dans les véhicules. Par ailleurs, c’est aussi une protection efficace contre l’éventualité d’une grêle.

"Cette installation est emblématique de l’implication de Geodis en faveur des trois piliers du développement durable. Elle illustre notre volonté d’innover toujours plus au service de nos clients, de nos collaborateurs et de nos concitoyens. Elle contribuera, comme beaucoup d’autres démarches du Groupe, à concrétiser notre engagement d’amélioration de notre efficacité carbone de 20% d’ici 2020" a déclaré Pierre Blayau a déclaré à cette occasion.

Des projets de nouvelles toitures de panneaux photovoltaïques sont désormais à l’étude sur d’autres sites STVA et Geodis Logistics.

STVA a été l’un des premiers transporteurs signataires de la charte Transport d’engagements des réductions de CO2 en 2007. Sa filiale Ortrans, près de Lyon, vient d’ailleurs de remporter en juillet 2012 le trophée d’argent de la logistique durable en Rhône-Alpes, pour la mise en place de sa chaudière bois industrielle à Ambérieu-en-Bugey.

** filiale de STVA – emplacement du Boulou (66 – Pyrénées-Orientales).

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Quand les panneaux solaires servent à protéger les voitures"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
cezorb
Invité

Il n’y a plus personne pour demander à quel tarif l’électricité de cette centrale est achetée ? 😉

Billoup
Invité

Bonjour. Avec la promotion Peugeot j’ai acquis une voiture électrique iOn. En province, elle, correspond à mes besoins en déplacement, à moins de 0,02 € au Km, sans difficulté de charge sur le secteur.. Je voudrai lui donner un abri avec un toit photovoltaïque pour la charger. Un kit à monter me conviendrait. Dois-je attendre une offre chinoise ? Merci.

solarnet
Invité

Pour cezorb : évidemment que sans tarif de rachat financièrement avantageux, un auvent “améliorant les conditions de travail des collaborateurs” en les protégeant du soleil, serait resté au stade des voeux pieux… D’ailleurs, Geodis n’annonce pas 6MW pas d’auvents solaires à Dunkerque pour protéger les collaborateurs de la pluie, c’est étonnant, non ? Pour Billoup : cherchez du côté de Domo Helios, ils proposent un abri du type de ce que vous cherchez, peut-être pas complètement suffisant pour une voiture mais ça dépend aussi de votre kilométrage annuel… >o

fredo
Invité

Geodis n’est que le client de STVA sur ce site, STVA est le propriétaire du site. Point commune entre Geodis, et STVA: 2 filiales de la SNCF. Et point commun avec EDF EN (qui revend l’électricité au réseau) : l’Etat y est l’actionnaire au mininmum avec 80% (EDF). La vrai question est: d’où viennent les panneaux solaires installés par EDF EN?

solarnet
Invité

Il est clair que la fameuse “file d’attente des spéculateurs” de 2010 comportait plus de MW pour les filiales de l’opérateur historique que pour l’ensemble des autres acteurs de la filière réunis… et que les projets de ce type inaugurés encore actuellement, basés sur des tarifs maintenant disparus, doivent assurer des rentabilités plus que confortables ! A tout prendre, vu les rentabilités respectives des deux entreprises publiques, espérons simplement que le groupe SNCF aura une bonne part de ce gâteau face à son “partenaire” du groupe EDF… >o

Chinois
Invité

C’est du Yingli bien pourri !

wpDiscuz