Que faut-il faire des déchets plastiques ?

Les matières plastiques sont désormais un matériau incontournable dans notre monde moderne : elles sont polyvalentes et durables, mais cette durabilité peut poser des problèmes d’élimination.

Un livre vert publié en fin de semaine dernière par la Commission européenne vise à lancer une discussion structurée sur les possibilités d’améliorer la durabilité des produits plastiques tout au long de leur cycle de vie et de réduire l’incidence des déchets plastiques sur l’environnement.

"La gestion des déchets plastiques est un défi majeur en termes de protection environnementale, mais c’est également une formidable opportunité en ce qui concerne l’utilisation efficace des ressources. Dans une économie circulaire, où des taux de recyclage élevés permettent de faire face à la raréfaction des matériaux, je pense que les matières plastiques ont un avenir. J’invite toutes les parties prenantes à participer à ce processus de réflexion, qui consiste à envisager les matières plastiques comme une partie de la solution et non uniquement comme un problème" a déclaré à ce sujet M. Janez Potocnik, membre de la Commission chargé de l’environnement.

Une fois dans l’environnement, en particulier dans le milieu marin, les déchets plastiques peuvent mettre des centaines d’années à disparaître. Jusqu’à 10 millions de tonnes de déchets, pour la plupart plastiques, finissent chaque année dans les océans et les mers du globe et en font progressivement la plus vaste décharge de déchets plastiques du monde.

Les matières plastiques sont communément perçues comme un matériau bon marché et jetable dans notre société du «jetable», et les taux de recyclage restent faibles. La moitié des déchets plastiques produits en Europe sont mis en décharge, ce qu’il conviendrait d’éviter car les matières plastiques peuvent contenir des composants dangereux et leur élimination peut donner lieu à des émissions indésirables et à des résidus polluants concentrés.

Le livre vert souligne le rôle clé que les matières plastiques jouent dans de nombreux processus et applications industriels, ainsi que les avantages économiques potentiels liés à une augmentation des taux de recyclage. Face à la croissance démographique mondiale et à la raréfaction des ressources naturelles, le recyclage des matières plastiques offrira une solution de substitution à l’exploitation de ressources vierges. Afin d’accélérer cette évolution, un meilleur cadre intégrant la prévention et le recyclage des déchets dans la conception des produits plastiques doit être mis en place pour soutenir l’éco-conception et l’innovation environnementale.

Que faut-il faire des déchets plastiques ?

Les problèmes spécifiques posés par les déchets plastiques ne sont ciblés par la législation actuelle de l’UE en matière de déchets.

En un peu plus d’un siècle, les matières plastiques sont devenues indispensables, dans l’ingénierie et la construction modernes, pour la production de masse de biens de consommation. En seulement 50 ans, la production mondiale de matières plastiques est passée de 1,5 million de tonnes par an en 1950 à 245 millions de tonnes en 2008, et cette tendance devrait se poursuivre. Le milieu marin est particulièrement sensible aux déchets plastiques. Les déchets plastiques constituent 80 % des gigantesques plaques de déchets qui flottent dans les océans Atlantique et Pacifique, entraînant pour les espèces marines des risques d’étranglement ou d’ingestion.

Les résidus plastiques sont omniprésents et atteignent même les régions les plus reculées des mers du globe : "c’est le prix à payer pour notre production excessive de déchets plastiques". Sous leur forme conventionnelle, les matières plastiques contiennent un grand nombre, et parfois une grande proportion d’additifs chimiques, qui peuvent être des agents cancérigènes ou des perturbateurs endocriniens ou encore provoquer d’autres réactions toxiques.

Certains éléments stratégiques visant à gérer les déchets plastiques dans l’environnement sont déjà prévus dans la législation actuelle en matière de déchets. La directive-cadre relative aux déchets est axée sur certains aspects tels qu’une réflexion en termes de cycle de vie, la prévention des déchets plutôt que leur traitement, la responsabilité étendue des producteurs, la conception des produits, l’utilisation efficace des ressources et la conservation des ressources.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz