Quel est le contenu carbone du panier de consommation courante ?

Quels produits ont le plus fort contenu carbone ? Le contenu carbone de mon panier est-il le même à 30 et à 60 ans ? La catégorie socio- professionnelle influe-t-elle sur la quantité de CO2 contenue dans mes courses ? Une étude répond pour la première fois à toutes ces questions.

En 2009, chaque Français a acheté en moyenne 700 kg de nourriture, de boissons, de produits de soins, de produits d’entretien ou d’aliments pour animaux… Ce qui représente l’équivalent de 1,4 tonne de CO2.

Plus mon panier est lourd plus il contient de CO2 ? Pas forcément…

Les produits non alimentaires représentent 11 % du poids total des achats et contribuent à hauteur de 26 % au contenu carbone d’un panier. A contrario les fruits et légumes représentent 20% du poids du panier pour un contenu carbone d’à peine 7%. Preuve que les produits les plus lourds ne sont pas forcément ceux qui ont le plus d’impact sur l’environnement…

Les emballages peuvent représenter jusqu’à un tiers du contenu carbone d’un produit

La part des emballages dans le contenu carbone du panier moyen est estimée à 8% avec de fortes variations selon le type de produits. Leur contribution est la plus forte (30%) pour les eaux minérales, boissons gazeuses et alcools ainsi que pour les produits laitiers.

Un contenu carbone lié aux habitudes de consommation

Au-delà du budget consacré aux achats courants, le contenu carbone annuel du panier d’achats dépend également des modes de vie et des habitudes de consommation. Ainsi le contenu carbone d’un panier de retraité est supérieur de près d’un quart à la moyenne. Il est au contraire nettement inférieur pour un agriculteur (-23 %). L’agriculteur pratique ainsi largement l’autoconsommation pour les fruits, légumes, volailles, œufs… ce qui allège d’autant son panier tandis que les personnes retraitées ont tendance à prendre beaucoup de repas à leur domicile – contrairement aux actifs – ce qui explique le « poids » de leurs achats.

Quel est le contenu carbone du panier de consommation courante ?

[ Cliquez sur l’image pour zoomer ]

De l’étudiant au retraité : à chaque âge sa consommation !

Selon les étapes de la vie, le contenu du panier et donc le carbone imputable à chaque catégorie de produits varie : alors que la contribution de la viande sera supérieure à la moyenne pour un couple avec 2 enfants adolescents, ce sont les fruits, légumes, produits pour animaux, poissons et fruits de mer qui seront sur-représentés chez les personnes âgées. La part du lait, du fromage et des œufs est également d’autant plus importante que les enfants sont jeunes.

Une tonne de CO2, c’est…

  • 1 aller-retour Paris/New-York en avion pour une personne (environ 12000 km)
  • 6 allers-retours Paris/Marseille en avion pour une personne
  • 6 200 km avec une voiture moyenne de petite cylindrée (soit 160g CO2/km)

 

Photo : cube représentant 1 tonne de CO2, exposition temporaire organisée à l’occasion de la COP15 à Copenhague.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Quel est le contenu carbone du panier de consommation courante ?"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

F… nous donc la paix avec ces mesuresqui se veulent sensibilisatrices et qui ne sont que culpabilisantes. A quand le contrôle (imposé) des naissances ?

gaga42
Invité

C’est ça, Monsieur Pastilleverte, rien à F. que nos enfants et les enfants de nos voisins crèvent la dalle, n’aient plus de ressources naturelles et aient un climat pourri…

jmdesp
Invité
Ca serait bien que ce genre de mesure montre un peu plus pour les produits alimentaires : – que le transport en bateau ne coûtent rien en carbone, les diesels marimes sont les seuls moteurs dont le rendement mécanique atteint 60%, la faible vitesse, le gros volume font que la consommation par kg/km est ridiculement faible, le carburant qu’ils utilisent casserait n’importe quel autre moteur, ce sont des rejets des rafineries inutilisables en tant que carburant normalement, on l’utiliserait soit dans des bitumes, soit en chauffage sinon – la production intensive en hiver dans nos climat froid est elle extrêmement… Lire plus »
Tassin
Invité

La plupart des fruits et légumes importés de l’autre hémishpère le sont en avion. Avec 3 semaines de transport tout serait pourri à l’arrivée en France!

Tech
Invité
il y a tellement de parametres à prendre en compte, que cette étude en final ne vaut rien! démonstration par l’absurde: transport par avion grande ligne régulière , prix élevés car salaires élevés! le commandant bien payé va pouvir s’acheter du bio local (moins de C02)! Tranport via ligne low cost, le commandant de bord, moins bien payé, va peut être aussi s’acheter du bio, mais low cost, qui vient peut être de plus loin, donc plus de CO2! et l’un peut trier ses déchets l’autre pas, ce que j’essaye de montrer par là, c’est que le pouvoir d’achat, fait… Lire plus »
Pastilleverte
Invité

Si ça vou amuse de croire au “contenu carbone” de tout et n’importe quoi, grand bien vous fasse. Personnellement je préfère le “contenu social”, et pas seulement celui “autorisé” et donc “labellisé”, ce qui ne fait qu’enrichir les vendeurs de soupes écologiquement corrects (croient-ils) Et puis arrêtez de taper sur mon ami CO2, grand bienfaiteur de l’humanité, qui est complètement injurié et souillé par les c… des hommes, les ingrats !

wpDiscuz