Qui connaît le stockage de CO2 ?

Selon un sondage commandité par l’Ademe, 86% des interrogés ne connaissent pas la technologie du stockage géologique du carbone.

En préambule de la 2ème édition du colloque international sur le captage et le stockage du CO2 organisé à Paris du 3 au 5 octobre 2007, l’Ademe a présenté les résultats d’un sondage sur la perception de la technologie de stockage du CO2 par les Français.

D’après cette enquête, plus d’un quart des interviewés ont entendu parler de stockage de CO2 mais 78 % d’entre eux ne savent pas expliquer de quoi il s’agit.

Les Français s’intéressent aux solutions de lutte contre le réchauffement climatique et estiment à 79 % qu’il faut agir de manière concrète rapidement.

L’Agence estime qu’ils ont désormais un bonne connaissance des technologies alternatives : énergies renouvelables, appareils économes,… sont connus par plus de 80 % des sondés.

En revanche, si 34 % des Français ont entendu parler du stockage géologique du CO2, seulement 12 % d’entre eux déclarent savoir de quoi il s’agit et 6 % apportent une réponse exacte à la question "selon vous en quoi consiste le stockage géologique du CO2 ?".

Pour l’Ademe, c’est le signe qu’un important travail d’information à destination du grand public est nécessaire.

Lorsqu’on leur explique le principe du stockage géologique, 59 % des sondés se déclarent a priori favorables à l’utilisation de ce procédé en France.

En revanche, une fois exposés les risques potentiels de cette technologie (fuite de CO2, possibilité de mouvement de terrain, pollution des eaux…), les doutes s’accentuent et ils ne sont plus que 9 % à estimer que les incertitudes sur les effet du stockage seront suffisamment maîtrisées et 63 % à trouver ces incertitudes inquiétantes et à souhaiter que les recherches soient approfondies.

De plus 61 % des sondés estiment que le stockage du CO2 risque d’être une excuse pour ne pas modifier nos modes de productions énergétiques.

L’Ademe rappelle dans son communiqué que si cette option est un outil prometteur pour lutter contre le réchauffement climatique, elle reste néanmoins une solution complémentaire aux actions entreprises pour maîtriser la consommation d’énergie et développer des énergies propres et renouvelables.

 
(src : Ademe)
Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Qui connaît le stockage de CO2 ?"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Ray
Invité

“De plus 61 % des sondés estiment que le stockage du CO2 risque d’être une excuse pour ne pas modifier nos modes de productions énergétiques”. L’obscurantisme “josébovélien” est devenu largement majoritaire dans notre pays. Il va falloir ramer!

geocari
Invité
Beaucoup semblent ignorer que le stockage (géologique est le mot exact) du CO2 devra l’isoler ad vitam aeternam ! Il ne peut en effet être question de retrouver ce CO2 dans l’atmosphere sans mettre à néant l’effet escompté dans la lutte contre le réchauffement climatique. Si le stockage géologique des déchets nucléaire devient peu à peu une réalité, après plusieurs décennies de recherche (il est vrai que le défi est plus complexe vu leur caractère radiotoxique), il n’en est encore rien pour celui du CO2. De plus beaucoup semblent ignorer le défi quasi insoluble d’un stockage dans les anciennes poches… Lire plus »
stag
Invité
Bonjour, A vrai dire, je pense que la CCS est une solution à court-moyen terme. Il est clair que c’est un moyen de limiter les quantités de GES dans l’atmosphère, mais même en étant optimiste, cela sera insignifiant si l’on ne change pas nos modes de vie. On sait que la majorité des hydrocarbures consomés servent desormais à autre chose qu’à créer de l’electricité. Cette consommation est liée à l’industrie chimique, plastique, vetements, etc. Et à mon avis, changer tout, enlever le plastique et cie de nos maison, placard à vetement, va prendre des decennies. Et c’est pendant ces decennies… Lire plus »
louzou
Invité
Que disent les scientifiques et industiels concernés du problème du Co2, et des clathrates de méthane? ne pourraient-ils devenir une source d’énergie? Je ne comprends pas ceux qui mettent sur le dos de José Bové l’obscurantisme, qui est du côté des gens qui refusent de voir les évidences. Je me souviens du temps (95-96) où lorsque nous parlions du réchauffement du climat, la “masse” des gens, même soit disant informée, nous riait au nez, et les médias, n’en parlons pas! Vous vous souvenez d’une émission sur Arte “les jardins de gaïa” qui avait évoqué cette histoire de poches de méthane… Lire plus »
wpDiscuz