Qui veut participer au Virgin Earth Challenge ?

Début Février, le PDG de Virgin, Richard Branson, a lancé le "Virgin Earth Challenge", une compétition internationale qui récompensera de 25 millions de dollars un individu ou un groupe ayant développé une méthode pour extraire les gaz à effet de serre présents dans l’atmosphère.

Les participants devront démontrer que leur projet est efficace à long-terme, sans effet indésirable pendant au moins dix ans et commercialement viable.

La durée de la compétition est pour l’instant fixée à cinq ans. Les six juges, Richard Branson et cinq personnalités du changement climatique, se réuniront tous les ans afin d’évaluer les projets soumis. Dans le panel de juges figurent Al Gore, ancien vice-président des Etats-Unis et auteur de "An Inconvenient Truth" ("Une vérité qui dérange") et James Hansen, climatologue et directeur du Goddard Institut for Space Studies (NASA).

Klaus Lackner, professeur à l’Earth Engineering Center de la Columbia University et Global Research Technologies, une compagnie implantée à Tucson, Arizona, pourraient faire partie des gagnants. En effet, ils développent en ce moment dans le désert de l’Arizona un projet pilote de purification d’air. Leur système d’extraction, supporté par une tour large de 50m et haute de 60m où l’air est mis au contact de solvants alcalins, devrait permettre d’éliminer 90.000 tonnes de CO2 par an, soit l’équivalent des émissions de 15.000 voitures. Néanmoins, ce procédé fait l’objet de critiques, certains, tel Howard Herzog, ingénieur du MIT, estimant qu’il requiert trop d’énergie et que son bilan en CO2 est discutable.

La compétition lancée par Richard Branson est elle aussi la cible de critiques. Ainsi, Kert Davies de Greenpeace USA, préférerait que les efforts se concentrent sur les technologies permettant de limiter les émissions. Le dernier rapport d’évaluation de l’IPCC évalue les émissions de CO2 dues à la combustion des énergies fossiles à un total de 25,3 à 27,5 Gt. On estime qu’un peu moins de la moitié s’accumule dans l’atmosphère dont la concentration en CO2 augmente au rythme de 1,9 ppm par an.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Qui veut participer au Virgin Earth Challenge ?"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité

Bravos !!! Décidément ! Après le jet au kérozène-biocarburant prévu d’être testé sous peu, la prod. d’énergie propre chez les chinois, et cette initiative-ci !!! Chapeau !!! voilà un vrai ami de la Nature et du Développement Durable selon la déf. originale et un Gentleman(!) Richard Branson, déjà Sir chez nos amis grands bretons mériterait vraiment que NS lui remette notre Légion d’Honneur ! JL.Borloo et N.Koscico-Morizet, et lecteurs / surfeurs d’Enerzine, qu’en pensez-vous? A+ Salutations Guydegif(91)

Iemmanuel
Invité

La moindre des choses serait effectivement de reconnaître au royal Sir Richard Branson le titre de chevalier !!! N’est-il pas ?

Phantoman412
Invité
mon projet pour sover la planet est simple comme bonjour. il suffit de construire des digues de retention d’eau douce autour du groenland. en suite de canaliser cette eau de l’envoyer par pipeline sousmarin vers l’amerique-l’europe et l’asie puis l’afrique ce servir de cette eau douce pour faire reverdire les deserts du nevada du nouveau mexique de l’atacama,de gobi du sahara et du kalahari.ce qui aura pour effet d’absorber le CO2 de l’amosphere et de le fixer dans les plantes en plus dempecher le niveau des oceans d’augmenter en plus tout le monde pourra manger sur la planete ce qui… Lire plus »
wpDiscuz