Enerzine

R-VOLT ODYSSEE 2 : premier chauffe-eau thermodynamique sur air solaire

Partagez l'article

La société Systovi et le Groupe Atlantic, leader français sur le marché du chauffe-eau, se sont associés pour développer un système qui devrait marquer durablement la production d’eau chaude.

Fondé sur une association entre le solaire aérovoltaïque et la thermodynamique, ils ont conçu ‘R-VOLT ODYSSEE 2‘, le premier chauffe-eau thermodynamique sur air solaire qui permet de produire de l’eau chaude toute l’année.

Ce nouveau système totalement autonome répond aux attentes des consommateurs.

Systovi et le Groupe Atlantic ont développé ensemble une innovation technologique associant la centrale aérovoltaïque R-VOLT du premier avec une version évoluée du chauffe-eau thermodynamique ODYSSEE 2 du second. Une synergie a été créée entre les énergies d’origine photovoltaïque, solaire thermique et thermodynamique.

Ainsi, les panneaux aérovoltaïques produisent toute l’énergie nécessaire pour alimenter le système en électricité et en chaleur. L’association de l’aérovoltaïque et de la thermodynamique rend le système autonome et lui permet de produire de l’eau chaude sanitaire (ECS) toute l’année. Par ailleurs, la production photovoltaïque et thermique excédentaire n’est pas gaspillée. Cette énergie est directement utilisée pour faire fonctionner les autres appareils électriques et chauffer l’habitat.

Le chauffe-eau thermodynamique le plus performant du marché

En utilisant l’air préchauffé des panneaux aérovoltaïques, ‘R-VOLT ODYSSEE 2‘ offre un rendement thermique supérieur de 50 % à celui d’un chauffe-eau thermodynamique conventionnel (en conditions normatives). Son COP (coefficient de performance) est le plus élevé du marché, soit 4,07 en moyenne annuelle (6 panneaux R-VOLT en zone tempérée – H2b). De plus, puisque l’électricité produite par les panneaux solaires compense totalement la consommation résiduelle du ballon, le COP devient très intéressant.

Concrètement, le gain sur le COP thermique permet au système ‘R-VOLT ODYSSEE 2‘ d’assurer une production rapide d’eau chaude équivalente à 405 litres d’eau chaude en 6 h 35,soit 5 heures de moins qu’un chauffe-eau thermodynamique standard (en conditions normatives).

R-VOLT ODYSSEE 2 : premier chauffe-eau thermodynamique sur air solaire

Une solution pour réduire la facture énergétique

L’eau chaude sanitaire : avec le système ‘R-VOLT ODYSSEE 2‘, l’économie annuelle pour une famille de 5 personnes s’élève à 300 €, en comparaison d’un ballon électrique classique. En ajoutant la production d’électricité photovoltaïque produite qui est synchronisée avec la consommation du ballon thermodynamique, on réalise jusqu’à 100 % d’économie sur l’eau chaude.

Le chauffage : quand le ballon thermodynamique est totalement chaud, l’air chaud toujours disponible sous les panneaux aérovoltaïques est insufflé dans les pièces à vivre de la maison. Selon le nombre de panneaux installés, la zone climatique et le niveau d’isolation du bâtiment, c’est jusqu’à 50 % de la facture de chauffage qui peut être supprimée.

L’électricité : toute l’énergie électrique produite mais non consommée par le ballon est utilisée pour alimenter le fonctionnement des appareils électriques de la maison. Ce qui réduit d’autant la facture électrique.

Le système ‘R-VOLT ODYSSEE 2‘ fabriqué en France est disponible pour le marché de la rénovation. Disposant d’un taux réduit de TVA de 5,5 % il bénéficie également du crédit d’impôt Développement Durable, accélèrant le retour sur investissement.

Une solution 100 % énergies renouvelables facile à installer

Le vecteur utilisé étant l’air, il peut être mis en place par bon nombre de professionnels du second œuvre du bâtiment (Electricien, chauffagiste, plombier…). Quatre fois plus silencieux (37 dB (A) contre 43 dB (A)) qu’un chauffe-eau thermodynamique traditionnel installé sur air ambiant, le système ‘R-VOLT ODYSSEE 2‘ trouve aussi sa place à l’intérieur de l’habitat.

Le système ‘R-VOLT ODYSSEE 2‘ offre une gestion intelligente de l’énergie. La production d’eau chaude sanitaire est synchronisée avec la production d’électricité photovoltaïque. L’utilisation solaire est maximisée sans aucune dépense d’énergie inutile.

* : chauffe-eau thermodynamique : chauffe-eau dont la production de chaleur est assurée par une petite pompe à chaleur.

** : COP : rapport entre la puissance électrique consommée et la puissance de chauffe.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    21 Commentaires sur "R-VOLT ODYSSEE 2 : premier chauffe-eau thermodynamique sur air solaire"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Pastilleverte
    Invité

    cette « combinaison » ou « co génération », mais quel est le prix du système (installé) ?

    Stephsea
    Invité
    Atlantic est essentiellement un assembleur opportuniste, qui va chercher dans les poubelles de ses voisins des appareils et des machines qui ne servent plus à rien et à personne, les rhabille, et les vend très cher sous des titres ronflants souvent à la limite de l’escroquerie. En fait, Atlantic est essentiellement un fabricant d’habillages et d’autocollants « Atlantic », avec des prix assez ahurissants quand on regarde la qualité de ce qui est proposé. Et quand vous avez un problème avec un de leur produit rebadgé (Fuji par exemple), attendez vous à tomber face à un service SAV construit comme une forteresse,… Lire plus »
    cezorb
    Invité

    3600 € TTC posé. Seulement 5-600 € plus cher qu’un CET standard, sur air extrait ou sur VMC.

    Stephsea
    Invité
    Un CE électrique posé coute 600 à 1000e. Et 1000e, c’est déjà cher pour la pose et le raccordement d’un simple bidon isolé qui coute parfois moins de 200e quand on l’achète « bien »… Donc les chiffres d’armortissement ci-dessus sont totalement faux, et d’autant plus faux qu’ils ignorent sciement le risque de panne et les entretiens obligatoires! A noter aussi que ces appareils destinés aux seuls plus riches (et de loin) sont subventionnés par tous. Tout le monde paie (par la TVA par exemple) pour que quelques privilégiés s’offrent plus de confort et allègent leurs factures d’électricité. Qui a dit que… Lire plus »
    jpdebangui
    Invité
    Les prix affichés sont largement sous estimés et ne prennent pas en compte la maintenance et l’usure normale. Pour exemple, je n’ai pas encore vu de panneaux photovoltaïques après les 25 ans de « garantie »… J’en ai vu après 10 ans, les verres de protection sont usés, dépolis par le sable, ils sont aussi encrassés par la poussière et les intempéries… Il en sera sans doute de même pour tous les systèmes solaires… Il ne faut pas tromper les clients ! Les produits thermosolaires devraient être favorisés ici, en afrique centrale… Il y a beaucoup de soleil… Mais après étude des… Lire plus »
    Luis
    Invité

    ¤ Pour ceux qui sont mal informés, voici un panneau photovoltaïque de 1980 qui, après trente ans (30 ans), n’a perdu que 9% de sa capacité à produire de l’électricité. Le texte ici : La puissance est encore de 30 Watts au lieu des 33 Watts d’origine. D’ailleurs, pour bien montrer qu’un système photovoltaïque peut fonctionner au moins 30 ans, la CRE proposait il y a quelques mois de réduire les tarifs d’achat de l’électricité PV mais d’augmenter la durée des contrats à trente ans au lieu de vingt ans.

    Sicetaitsimple
    Invité

    Il y a certes des voitures de collection qui sont presque en aussi bon état que le jour où elles sont sorties de l’usine. Mais ça représente quel pourcentage des voitures qui ont été produites depuis que la voiture existe? On manque simplement de recul pour juger de la longévité du PV produit « en masse », installé en masse dans des conditions pas forcément toujours idéales et entretenu plus ou moins bien. Et la CRE ne s’interesse absolument pas à cet aspect, elle cherche un modèle moins couteux à court terme. D’ailleurs, est-ce que la profession a applaudi à cette proposition?

    plouc73
    Invité
    @ Monsieur Cezorb L’effet Joule est le plus mauvais moyen d’utiliser l’électricité. Les « bien-pensants » écologistes sont les premiers à rappeler (selon eux) que le chauffage électrique des maisons pour favoriser les débouchés des horribles centrales nucléaires étaient une absurdité. Donc chauffer de l’eau à l’électricité n’est pas écologique, suivant les canons de la vulgate écologiste. Par contre, utiliser les infra-rouges du rayonnement solaire pour atteindre facilement 70 °C avec une technologie simple et sans « usine à gaz » ne rapporte pas beaucoup aux petits malins des solutions soit disant « optimales ». D’autre part, si j’ai bien compris que la capacité du chauffe-eau… Lire plus »
    Luis
    Invité
    ¤ « Par ailleurs, porter la durée des contrats d’achat pour les installations photovoltaïque à 30 ans, de manière à la faire correspondre à la durée de vie technologique observée, permettrait de diminuer le niveau du tarif nécessaire à la rentabilisation des investissements. » « Les panneaux photovoltaïques peuvent fonctionner en continu pendant 30 à 40 ans. La maintenance consiste uniquement à les nettoyer de temps en temps même si les panneaux sont munis de verre autonettoyant ; une fois par an suffira généralement, voire plus si vous êtes en zone très poussiéreuse ou proche d’une forêt, afin de retirer tout encrassement accumulé… Lire plus »
    Luis
    Invité

    ¤ « Les panneaux solaires photovoltaïques construits et assemblés exclusivement pour EDF ENR ont une durée de vie moyenne de 30 ans. La baisse du rendement des panneaux photovoltaïques est faible : les panneaux conservent 90% de leur puissance au bout de dix ans, et 80% au bout de vingt ans. En cas de baisse prématurée du rendement, EDF ENR s’engage à indemniser ses clients. »

    Sicetaitsimple
    Invité
    Vous pouvez le répéter autant de fois que vous voulez et avec autant de « pages de pub » que vous voulez, personne ne sait vraiment quelle sera en moyenne: – le taux de défaillance totale des panneaux ( le panneau foutu) – la perte de performance des panneaux non défaillants d’un parc « massif » de panneaux, produits un peu partout et installés un peu partout et dans des conditions diverses et variées , c’est-à-dire en gros un parc qui a pris son élan vers 2005, au bout de 20 voire 30 ans. Il y a certainement des données, mais elles semblent rester… Lire plus »
    Samzine
    Invité
    @6ct extrait conclusion: La conclusion générale est que ces modules sont de qualité, qu’ils ont très bien vieilli et qu’ils répondent aux garanties de puissance qu’ils répondent aux garanties de puissance qu’avancent aujourd’hui les constructeurs. extrait conclusion: Despite the progress achieved in the last decade, several interesting questions, such as the linearity and the precise impact of climate, have not been satisfactorily answered. Nevertheless,the number of publications on long-term performance has been growing rapidly in recent years,reflecting the importance of the subject. It is the hope of the authors that this trend continues such that the increased information can better… Lire plus »
    Sicetaitsimple
    Invité

    Non, on ne parle pas des mêmes modules. Je parle de ceux produits et installés en masse après 2005. Peut-être de bnnes surprises, peut-être de mauvaises, on ne sait juste pas vraiment. Merci quand même.

    Samzine
    Invité

    @6ct Question. A votre avis la durée de vie des modules fabriqués selon les standards de l’industrie Allemande sera t-elle supérieure ou inférieure à celle des modules de l’époque des pioniers produits de manière quasi artisanale ? Réponse dans quelques années … Cependant, je maintiens mon pronostic.

    Sicetaitsimple
    Invité

    C’est une partie de la question. L’autre partie, c’est est-ce que les conditions d’installation, d’entretien,etc…. seront en moyenne aussi bonnes que celles des « pionniers ». Et au bout du compte est-ce qu’effectivement après la période d’achat il y aura une période de vente aux conditions du marché? Et si oui, quel pourcentage de la puissance initiale installée ça représentera? A voir.

    Samzine
    Invité

    A moins de vouloir tout voir en noir pourquoi voulez-vous que les conditions d’installation ou d’entretien soient moins bonnes ? Et au bout du compte il nous appartiendra de définir le sort des kWh qui seront produits à la fin des contrats en fonction des besoins.

    Sicetaitsimple
    Invité
    Je ne vois tout pas en noir, mais il se trouve que certains voient tout en vert et nous promettent des lendemains qui chantent à la fin des périodes de tarif d’achat) avec des parcs éoliens ou solaires qui vont produire pendant 15 ou 20 ans de plus au prix de marché ( celui de dans 10 ou 20 ans). Pour l’éolien ( qui a dans certains cas atteint sa fin de période notamment au Danemark ou en Allemagne) c’est pour l’instant raté, c’est repowering et nouvelle période de tarifs. Pour le PV, c’est trop tôt pour dire. Mon point… Lire plus »
    Guydegif(91)
    Invité
    Au-delà du témoignage de Luis, Pour attester que le PV sait durer en restant performant, il y a l’exemple français de Hespul qui sur une installation pionnière à l’Est de Lyon, a démontré avec ses panneaux KIOCERA (japonais, donc !), qu’après plus de 20 ans, les panneaux de leur installation donnent encore plus de 88% de la puissance nominale, de mémoire ! Mais Marc et l’Equipe Hespul témoigneront mieux que moi sur ces faits ! Quant à la crasse en surface, il faut évidemment passer un coup de nettoyage au balais-sprinkler-robot ou à la main si petite taille, régulièrement, en… Lire plus »
    trimtab
    Invité
    L’age limite du capitaine (PV)…? Ceci est une vielle histoire, débatu à nombreuses reprises ici……et pour réfraichir la mémoire des nouveaux venus , sans oublier les donosaurs de service…voilà un serie d’échanges (il y a un certain temps déjà..!), avec une ‘explication’ quasi scientifique sur intimité atomique de la ‘viellissement des cellules PV, avec des histoires de ‘trous’ de ‘recombinaison’….. Après vous faites votre prognostique sur l’age limite du capitaine PV…. Moi, je persiste et signe……..tant qu’on ne lance pas des boules de pétanques (ou des grélons maus caustaud (!) pour ‘péter’ nos panneaux…..ils ne partiront à la retraite bien… Lire plus »
    Jas
    Invité

    BONJOUR Quel est le cout l’odyssée 2 installé, quel est le gain par rapport un chauffe classique. Quel le gain du termodynamique odyssée 2 compléte du RVOLT . Y at-il vraiment une économie ? Vous en remerciant

    Arrosa
    Invité
    Bonjour, Je viens de faire installer ce système chez moi. Cela fait un mois mais j’en suis très content. Prix tout installé (PV+ chauffe eau thermodynamique): 16.600€. Aide de l’état (CIDD): 4800€. Prix net après aides: 11.400€. Dans ma région, avec 3kWc les simulateurs me donnent entre 3500 et 4000kWh soit 1000€ par an d’electricité. (revente totale a erdf). Je compte 300€ par an de gains pour l’ECS. J’ai aussi en théorie un peu de chauffage et un peu de clim avec ce système (bon, pour le moment, la clim est assez légère et le chauffage on verra bien). Je… Lire plus »
    wpDiscuz