Radioactivité : Rium, un détecteur de poche connecté

Petit par la taille, mais ultra performant, RIUM est un capteur qui tient dans une poche et qui pourrait bien transformer radicalement la perception de l’environnement. Connecté à un smartphone, il mesure la radioactivité et détecte son origine, qu’elle soit nucléaire, industrielle, naturelle, …

Les données récoltées grâce à application mobile, sont ensuite envoyées et utilisées pour différents secteurs, que ce soit le nucléaire, la défense, le médical… afin de construire une carte mondiale de la radioactivité. Et bien sûr pour les particuliers, exposés dans certaines régions à des émanations de gaz, comme le radon par exemple. Rium peut être relié à un système domotique pour les maisons individuelles.

Dès la finalisation de la levée de fond en cours d’un montant de 300 000 euros, une première série de production sera lancée. Rium se déclinera ensuite en différentes versions pour professionnels et particuliers, de réseaux industriels à l’équipement de drones aériens.

Un détecteur ultra-performant qui tient dans une poche

Mis au point par des chercheurs de l’université de Lyon, RIUM est un instrument de mesure du niveau de radioactivité lié à l’ensemble des rayonnements ionisants (comptage et dosimétrie : rôle des compteurs Geiger/dosimètres). De plus, RIUM est en mesure de différencier non seulement le type de particule mais aussi les isotopes radioactifs (Radon, Uranium, Césium, etc.) : rôle d’un spectromètre.

Ces informations permettent de remonter à l’origine d’une exposition (naturelle, industrielle, médicale) et de calculer précisément son impact sur la santé en temps réel.

RIUM a la taille d’un Smartphone et un prix de vente de 399 €. Ce petit boitier en bois ou en plastique se connecte au téléphone via bluetooth à une application. Celle-ci est accessible à tout public, traite les données, les analyse, les présente de façon pédagogique et les géolocalise.

L’un des intérêts de RIUM est le partage des données collectées. Une cartographie instantanée de la radioactivité peut-être ainsi créée permettant de suivre l’évolution et les déplacements de matières radioactives en totale transparence. RIUM apporte également des réponses aux problématiques environnementales, scientifiques, éducatifs… et de sécurité intérieure à l’origine de préoccupations internationales.

Basée sur des sciences de pointe grâce à de nombreuses collaborations dans les universités, Rium utilise une nouvelle technologie brevetée qui pourra être déclinée ultérieurement dans d’autres domaines, comme la détection de pesticides ou de gaz.

Des utilisations multiples

Selon les promoteurs du projet, RIUM offre “une solution simple et efficiente dans le secteur industriel.” En effet, la localisation de sources (fuites, défaut de blindage, …) et leur identification sont des sujets critiques à la fois pour la sécurité des personnes et la rentabilité des activités.

De plus, il “apporte une plus-value importante en déployant un réseau de capteurs et de connectivité sur un site industriel. Il permet d’avoir une vue d’ensemble sur les installations en temps réel.

Les collectivités territoriales touchées par des pollutions de proximité (aéroports, métropoles, etc) peuvent être également intéressées par des capteurs toujours plus performants.

Début 2018, il sera également possible d’équiper des drones de capteurs RIUM et de répondre à des sollicitations relatives à de la sureté d’installation sensible (réacteur nucléaire, mines, sites de stockage…), études géologiques et sécurité intérieure (détection et suivi d’une activité radiologique illicite).

Autre application : Rium permet de détecter le radon responsable de 10% des cancers du poumon. Grâce à des capteurs intégrés dans les maisons individuelles, il permet par la domotique d’évacuer le gaz en temps réel par des systèmes de ventilation.

Enfin, Rium permet ainsi à tous les utilisateurs de prendre conscience de la radioactivité environnante en temps réel, et ainsi avoir un meilleur contrôle de leur vie et de leur santé au quotidien. En partageant les données mesurées en ligne, leurs données peuvent également participer à un effort communautaire de construction d’une carte mondiale de la radioactivité, accessible à tous.

RIUM a été récompensé dans la catégorie Smarthome lors du CES Unveiled de Paris ce 24 octobre. Cette distinction, remise aux produits et services technologiques les plus avant-gardistes du marché, devrait offrir une visibilité à la jeune start-up lors du CES de Las Vegas en janvier prochain. De quoi booster son développement à l'international.
Partagez l'article
  • 5
    Partages

 



[ Communiqué ]

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz