Ralentissement attendu dans la filière photovoltaïque

Suite aux dernières annonces de réductions de crédit d’impôt, l’entreprise France Panneaux Solaires anticipe un fort ralentissement du développement de la filière photovoltaïque et prédit que cette baisse devrait avoir des conséquences sur la qualité des nouvelles installations et sur la solvabilité des acteurs de ce marché.

 

Une diminution du crédit d’impôt importante en comparaison de la baisse des prix d’achats

Le monde du solaire est actuellement en état d’ébullition. En effet, l’Etat prévoit de limiter ainsi les déductions d’impôts dans différents domaines du développement durable. La déduction de 50 % du coût d’installation de panneaux photovoltaïques est la première touchée. Cela représente un manque à gagner de 800 millions d’euros. Cet avantage devrait être diminué de près de la moitié et limité aux logements anciens. Cela a pour objectif d’apporter 400 millions d’euros supplémentaires de recettes fiscales. La suppression de cet abattement profite plutôt aux ménages aisés. L’énergie solaire représente en effet un marché à fort potentiel, où le taux de rachat de l’électricité produite par les particuliers est bien supérieur à celui proposé aux centrales nucléaires.

Dans une installation photovoltaïque, le prix du panneau solaire ne représente en fait que 20 % du coût d’une installation
. Il existe de nombreux éléments périphériques tels que le système d’intégration, l’onduleur, les frais de raccordement, le coût de gestion du dossier administratif, le travail des installateurs et leur mise en condition optimale en matière de sécurité. L’ensemble des ces éléments représente 80 % du prix d’une installation.

Des répercussions fortes sur le marché du photovoltaïque

Ce choix fait au plus haut sommet de l’Etat va avoir des conséquences très importantes sur les différents acteurs du marché. Elles sont de plusieurs ordres :

Baisse de l’activité de la filière : En effet, France Panneaux Solaires estime que les particuliers n’auront plus la même rentabilité notamment dans la moitié Nord de la France. Cela aura pour conséquence immédiate une diminution des commandes pour de nouvelles installations.

La prolifération des installations « Low cost – Low quality » : Pour faire face à la baisse du marché, de nombreux acteurs privilégieront les solutions « Low Cost ». Ils opteront ainsi pour des produits asiatiques de piètre qualité. Les particuliers équipés de ces produits en subiront directement les conséquences en terme de productivité et de rendement électrique.

Gel des recrutements prévus : Avec ce changement, opter pour une installation équipée de panneaux solaires photovoltaïques est beaucoup moins intéressant pour les particuliers. Les consommateurs vont donc repousser leur projet d’équipement voir l’annuler. Les acteurs du marché devront ralentir leur développement voir le stopper. Les analystes prévoyaient, en effet, un doublement de l’activité pour les douze prochains. Avec cette annonce, c’est 15 000 à 20 000 emplois qui sont gelés.

Des investissements en formations perdus : De nombreux acteurs ont investi des milliers d’euros en formation afin que leurs équipes disposent des compétences nécessaires pour ces métiers émergents.

La fragilisation des entreprises d’un marché en devenir : Contrairement aux idées reçues, croissance ne veut pas dire rentabilité. En effet, la plupart des acteurs présents sur le marché du photovoltaïque sont de jeunes entreprises. Elles réalisent des croissances de 2 ou 3 chiffres mais ne sont encore pas rentables ou faiblement. Il suffit de centraliser les bilans des sociétés spécialisées dans le solaire pour se rendre compte des faibles bénéfices de ces dernières. Les changements de tarification des réductions d’impôts auront des conséquences graves sur le marché.

« Il plane une idée reçue forte du niveau de rentabilité de la filière du photovoltaïque. En effet, les dernières annonces de chiffres et les croissances vertigineuses de certaines sociétés laissent croire que les entreprises pourront facilement baisser leurs prix pour amortir les dernières annonces gouvernementales. Malheureusement cela est entièrement faux. Pour pouvoir soutenir la filière photovoltaïque et poursuivre l’objectif de fournir 20 % de notre énergie par celles dites renouvelables, il n’est pas envisageable de diminuer les aides gouvernementales » commente Franck Chevrel, Dirigeant de France Panneaux Solaires.


Historique
:

– Le financement d’une installation photovoltaïque pour les particuliers se fait grâce à la combinaison du tarif de rachat, du crédit d’impôt et de la TVA à taux réduit de 5,5 %.
– 2002 : tarif d’achat est de 0, 15 €/kWh
– 2006 : tarif d’achat est de 0, 30 €/kWh
– Crédit d’impôt de 50 % sur le matériel installé en 2006
– Prix de vente du kWh photovoltaïque : 0, 55 c/kWh en 2006

– Janvier 2010 : 0, 314 €/kWh
– Juillet 2010 : réduction de 50 % du coût d’installation de panneaux photovoltaïques

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "Ralentissement attendu dans la filière photovoltaïque"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Romu
Invité

Allons nous enfin voir des prix raisonnables pratiqués par les installateurs du fait de la réduction du crédit d’impot…? affaire a suivre

Claudio
Invité
exact Romu , en Allemagne les prix de rachat du kWh photovoltaïque sont passés entre 23 et 34 cts d’euros selon les cas alors que l’ensoleillement est inférieur à la France . C’est possible parce que le prix des installations “clé en main” est 2 fois plus bas qu’en France . Les installateurs français n’ont qu’à se documenter en Allemagne pour savoir comment poser des panneaux à des prix raisonnables . Surtout à ne plus considérer le photovoltaïque comme un “bon coup financier” . ils pourront alors voir que le photovoltaïque peut fortement se développer comme en Allemagne où la… Lire plus »
Monavis
Invité

je ne sais pas qui est France Panneau Solaire, mais en tant que professionnel du PV, je n’en ai jamais entendu parler.. Alors si tout le monde doit donner son opinion sur l’évolution du marché PV, je vais aller interroger Paul le Poulpe….

michel123
Invité
c’est ce qui arrive lorsqu’une filière est tenue à bout de bras par des avantages fiscaux qui n’ont pas lieu d’être . En cas de vaches maigre , tout s’effondre devant la réalité économique . Pourquoi installer les panneaux sur les toits , avec le surcoût considérable que cela entraine ? cela n’a pas de sens . Cela pèsera sans doute sur les prix et ramènera les installations à un prix plus raisonnable ou cela induira la production dans de grandes installations en plein champ ( beaucoup moins chères ). Associé à l’élevage , par exemple : les deux activités… Lire plus »
Gotale
Invité

ils font du thermique ?  😉

bachar
Invité

Je viens d’avoir ces fameux PV (made in outre Rhin). Les kwh me sont rachetés 0.61 ttc. A qui cela profitera? -A moi si les tarifs sont maintenus et -au déficit national = le tonneau des Danaïdes. Cela s’arretera jusqu’à une révolution, un jour?

Flacleco
Invité

C’est tout a fait juste. En fance le credit d’impot  n’est qu’un un artifice pour augmenter les marges brut des revendeurs… En fait le “client” paye le même prix qu’il aurait payé sans le credit d’impots qui lui va directement dans la poche de l’entreprise. Regardez sur les PAC AIR/AIR….baisse de 15% suite a la fin de l’éligibilité au crédit d’impots… En fait l’installation coute le même prix aujourd’hui qu’il y a un AN! CQFD

Galinette
Invité
Bonjour, je suis installateur en énergie renouvelable depuis 15 ans, nous avons commencé avec la géothermie qui dorénavant reste parmi les investissements les plus sûr, ensuite l’aérothermie mais là il y a de tout et n’importe quoi, ceux qui dénigraient ce système en vivent aujourd’hui….et puis la photovoltaïque depuis 8 ans, effectivement nous allons au devant de problèmes de pérennités d’entreprises qui aujourd’hui s’installent là dedans du jour au lendemain et quand tout sera supprimé vont licencier voir déposer le bilan, il faudrait que les gens ai la tête sur les épaules plutôt que de signer n’importe quoi car promouvoir… Lire plus »
Claudio
Invité

puisque vous êtes installateur , comment expliquez vous qu’en Allemagne , le kWc clé en main soit à 3.500 euros. Selon un devis demandé par moi même récemment . La différence est telle que ça ne peut que poser question . Comment s’explique cette différence de prix ?

Red2
Invité
Juste une remarque ça serait bien quand on parle de filière solaire en France de différencier : -Les installateurs qui pour être très négatifs et méchant se payent sur la subvention pour installer des panneaux allemand, Japonais ou chinois sur nos toits. La baisse des subventions ne devrait pas etre un pb pour eux ils ne sont pas trop spécialisé. (juste la fin de l’argent facile quoi…) – Les fabricants et les chercheurs, là ou se fait la vrai valeur ajouté et ou la France est super en retard. (une seule réelle boite en France a Bourgoin, les autres ne sont… Lire plus »
Dudule
Invité
La baisse du crédit d’impôt est quelque chose de tout à fait normal.Aujourd’hui la rentabilité d’un investissement pour un particulier devient trop importante il est donc normal de réduire ce dernier progressivement et par la suite baisser les prix de rachat en fonction de l’évolution des prix des installations. Le problème de la fillière photovoltaique est la gestion calamiteuse de l’état qui nous annonce des évolutions tous les 6 mois……Les érements de l’état en fin d’année dernière ont fait perdre beaucoup d’argent aux installateurs. Pour répondre aux gens qui parlent sans savoir, le prix des installation en france est bien… Lire plus »
Fin du monde
Invité

est ce que l’alsace n’est pas entrain de subir justement tout ces retomber?? il est dur en alsace de vendre, les gens sont grave ici !!!

Installateur
Invité
Un kit 3kw allemand s’achète environ 11000 € HT pour un installateur lambda. Il faut prévoir 2 jours à 2 pour la pose soit environ 1500 € HT plus environ 500 € pour le consuel, la mise en service et le dossier administratif. L’installation étant vendu environ 17000 € HT, il reste donc environ 4000 € à l’installateur auquel il faut évidement déduire tous les frais généraux et notament la décennale, la formation … Quand vous faites le bilan de tout ça et donc d’une entreprise de PV, il reste environ 10%. Finalement celui qui se gave le plus n’est… Lire plus »
Charpette
Invité
Le marché du photovoltaïque est un marché industriel avec beaucoup d’acteurs, et donc ultra concurrentiel. Les prix sont tirés à tous les niveaux. Il faut bien vérifier la qualité de l’installateur (QualiPV, par exemple) et de l’entreprise qui fera la maintenance. Pour des centrales de taille importante, le cout des études, du matériel, et du raccordement (en temps) est énorme. ERDF freine la filière car ne veut pas de ces énergies sur le réseau, qui ont un fonctionnement différent des autres productions d’énergie, et vont les obliger à revoir le système de gestion. Pour info le temps de raccordement en France est… Lire plus »
Kewets
Invité
Bonjour a tous, Les commentaires de certains me font bien rigoler, ceux qui se permettent de dire que “les installateurs vont enfin baisser leurs marge” feraient bien de prendre des cours, car un bon installateur prend en gros 20 a 30% de marge brut, il faut bien vivre, le bénévolat n’existe plus !!! La ou je veut en venir, c’est que les personnes se plaignent de ces pratiques mais ne disent rien quand ils vont dans les grandes surfaces acheter leur camembert avec un coef 4 ou plus (4 fois le prix d’achat) ou autres articles et ce 52 foies par ans environs !!! Ici,… Lire plus »
Maubistin
Invité

Aujourd’hui nous venons d’apprendre la nouvelle baisse de 12% du tarif de rachat sur les projets professionnels à partir du 1er Sept 2010 Sans une baisse des prix significative sur l’ensemble de la chaîne de valeur photovoltaïque (fabricant, distributeur, installateur…), il est très probable que le nombre d’installations photovoltaïques professionnelles va chuter par manque de rentabilité.  A nous professionnels de faire que cette industrie perdure malgré les aléas de la réglementation. L. Maubistin http://www.pv-pro.fr

Raymond
Invité

bonjour a tous .que pensez vous de EDF ENR es que se sont de bons pro du pv ,je dois signer un contrat avec eux ce mardi.merci a vous.

Bertrand
Invité

Évite, il y a mieux et moins cher.

wpDiscuz