Enerzine

Réacteur eau bouillante : GEH veut proroger sa licence

Partagez l'article

GE Hitachi Nuclear Energy (GEH) a annoncé lundi qu’elle a déposé une demande auprès de l’Autorité américaine de sécurité nucléaire (NRC – Nuclear Regulatory Commission) pour le renouvellement du certificat de sa technologie éprouvée ABWR (Réacteur à eau bouillante – Advanced Boiling Water Reactor).

GEH souhaite ainsi proroger la certification de cette technologie pour une période de 15 ans à compter de juin 2012, date d’expiration du premier certificat ABWR. Le dossier de demande comprend d’importantes améliorations de conception visant à refléter les exigences actuelles de la NRC relativement à l’impact d’un avion de ligne sur les installations nucléaires.

« La technologie ABWR de GEH demeure le seul modèle de réacteur nucléaire de 3ème génération en service dans le monde », déclare Danny Roderick, vice-président de GEH chargé des projets de centrales nucléaires. « Notre demande de renouvellement démontre notre engagement concernant l’ABWR – un modèle qui a fait ses preuves – ainsi que notre confiance dans les perspectives de croissance à long terme, dans un contexte où plusieurs sociétés de services publics évaluent encore leurs besoins énergétiques, les coûts des projets, les prix de l’énergie et autres facteurs de marché. »

GEH estime que son réacteur ABWR de 1350 MW ou plus demeure par ailleurs le seul modèle de 3ème génération bénéficiant d’une telle expérience de construction, de certification et d’exploitation. Quatre réacteurs ABWR sont en service au Japon et quatre autres sont actuellement en construction aussi au Japon et à Taïwan. « Le fait que nous ayons des réacteurs ABWR dont on vient de commencer la construction, tandis que d’autres sont en phase de mise en service contribue à augmenter notre grande expérience en s’ajoutant à un héritage de plus de 50 années de construction ininterrompue de nouvelles installations de centrales nucléaires à travers le monde », a ajouté Dan Roderick.

Un projet de réacteur représente un investissement de plusieurs milliards de dollars, de ce fait la certification du modèle de réacteur, la maîtrise des coûts de construction et l’expérience de l’exploitation combinés à la capacité de construction du fournisseur, à son offre d’approvisionnement en combustible et d’entretien d’une nouvelle centrale après sa mise en service, constituent les facteurs clés qu’une société de services publics prend en compte avant de sélectionner une technologie spécifique.

En 1997, le réacteur ABWR de GEH devint le premier modèle de réacteur de 3ème génération à être certifié pour la construction aux États-Unis. La NRC doit prochainement enregistrer ou accepter la demande de renouvellement de GEH pour commencer son examen formel.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz