Record historique de consommation d’électricité en France

Hier soir, à 19 heures, un pic de plus de 100.500 mégawatts (MW) a été mesuré par le gestionnaire du Réseau de Transport d’Electricité RTE, soit presque 4.000 MW de plus que le précédent record établi le 15 décembre 2010, avec 96 710 MW.

 Déjà lundi soir, le record de consommation avait failli être atteint avec 96 300 MW.

Par ailleurs, les craintes d’un black-out sur les départements du Var et des Alpes-Maritimes se sont révélées fausses.

En prévention, le RTE avait réduit la tension électrique de 5% dès lundi, tandis que de nombreuses villes, commerces, entreprises et particuliers avaient pris la précaution de ne pas utiliser "abusivement" leurs appareils électriques.

Le froid polaire devrait encore se prolonger durant plusieurs jours dans l’hexagone a toutefois prévenu le centre de prévision météorologique.

Record historique de consommation d'électricité en France

 

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

64 Commentaires sur "Record historique de consommation d’électricité en France"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
raymond9
Invité

heureusement que nos voisins qui ne se chauffe pas a l’électricité ont pu nous passer l’equivalent de 7 réacteurs nucléaire! Surement un coup de mineurs allemands heureusement qu’ils sont là et peut-être 2 ou 3 éoliennes! 3631 mw eolien l’équivalent de 3 réacteurs en France.

renewable
Invité

Tout-nucléaire : energie pas chère aujourd’hui mais plus chère pour plus tard = pas de politique d’isolation des logements et grand gaspillage électrique avec le chauffage au nucléaire… Au final on consomme 25 000MW de plus que nous voisins allemands qui sont 16millions de plus, dans un pays plus froid et avec davantage d’industrie!! Du délire… Et on est partis aujourd’hui pour battre le record d’hier, heureusement qu’on a le charbon de nos voisins, l’éolien français/espagnol/allemand, le solaire italien/espagnol/allemand… En attendant l’électricité flambe en france et reste 2 fois moins chère en Allemagne sur le marché EPEX…

dede29
Invité

Non ,il suffit d’installer 7 réacteurs de plus et pas de problème !

Guydegif(91)
Invité

Le chiffre est suffisamment important (5%) et loin d’être une portion congrue pour mériter une EXPLICATION, car supérieur au Gaz, Fuel, Charbon, Eolien….et 50% de l’hydroélec ! Ce n’est pas de l’import cité par ailleurs, 7350 MW, c’est du Solaire, certes, mais qu’en partie (2300 MW), donc c’est quoi le reste? EnR? ou quoi? pourquoi garder sous silence ou sous mystère alors que c’est une quantité non négligeable qui mériterait peut-être, -sans doute-, d’être boostée ! ou tout du moins d’être identifiée….et reconnue….au nom de la quête de l’efficacité énergétique, peut-être !!!!! Merci de nous dire A+ Salutations Guydegif(91)

Bibou64
Invité

A combien était hier soir le marché spot ? Renewable résumé très bien la situation (il devrait s’appeler resumable) Un copain m’a appelé hier soir, il m’a dit qu’il commence à comprendre les limites du superbe modèle electro nucléaire français… il n’est pourtant pas du tout porté sur l’écologie, les renouvelables et l’isolation Je suis passé hier soir à Montpellier et Narbonne, je peux vous dire que les éoliennes tournaient à plein régime sous le ciel étoilé à -4degrés.

Candide2
Invité

@ renewable Je vous suis quand vous dites qu’il faudra améliorer l’isolation à l’avenir (même s’il est clair que l’investissement sera pharaonique, pour les particuliers et pour la collectivité). Mais l’isolation à elle seule ne fera pas disparaître les besoins de chauffage, d’autant plus que le changement climatique laisse présager la multiplication des hivers rigoureux. Puisque vous excluez le chauffage électrique (le seul possible avec l’éolien et le PV), quel type de chauffage préconisez vous à l’avenir ? Bien évidemment sans CO2 et autres gaz à effet de serre, et sans émission de particules, pour respecter l’environnement.

Reivilo
Invité
Pour tenter de répondre à Guydegif, dans la catégorie “autres” on trouve les incinérateurs, le solaire PV, les turbines à biomasse, les nombreuses petites centrales co-génération l’éolien domestique, peut-être l’usine marémotrice de la Rance – 240 MW – (à moins qu’elle soit dans la catégorie hydro), les hydroliennes, turbines de méthaniseurs etc. Je n’ai pas l’impression qu’il y ait une volonté de mystère de la part de RTE, ils voient assez bien l’ensemble de ce qui arrive sur le réseau, ils savent identifier ce qui provient des “grosses” unités” de production et par différence, ce qui n’est pas attribué à… Lire plus »
renewable
Invité

Et bien mettez ces chiffres en paralèle avec ceux de nos voisins européens et vous verrez qu’on consomme considérablement plus qu’eux… Nousavons fait un effort dans les années 70/75, puis on a plus fait grand chose quand l’énergie est redevenue bon marché. pendant ce temps là dans les années 90 les allemands, autrichien, etc.. on continué leurs efforts et aujourd’hui les allemands ont besoin de 30 000MW de puissance en moins!!!! Et au passage, plus période de grand froid = vent qui soufflefort (pour bien nous reffroidir)… et soleil qui brille!

Lurker
Invité

Il faut bien voir que les catégories citées par Reivilo comportent des installations que RTE n’est pas en mesure de monitorer (ils n’on par exemple pas la main sur les données d’énergie PV injectée sur le réseau ERDF). Question aux électriciens d’Enerzine: pouvez vous expliquer en quoi RTE a un intéret à baisser la tension de son réseau de 5% dans un cas “tendu” comme en ce moment? En quoi celà influence t il la puissance disponible. Merci d’avance Cordialement,

Lionel_fr
Invité

Dans la catégorie “Autres” , on trouve surement le petit hydro “au fil de l’eau”. Je dis ça car l’hydraulique atteint fréquemment la valeur zéro, ce qui est impossible pour le petit hydro sans retenue qui produit sans arret. Cette courbe de RTE focalise toutes les attentions , pourtant elle cache autant qu’elle ne dit. Elle n’est entous cas pas satisfaisante pour des personnes du niveau général des lecteurs d’enerzine. Les données par régions , voire par installations sont disponibles en Angleterre , elle sont confidentielles en France .

Lionel_fr
Invité

Je rappelle que l’Alemagne ambitionne de produire des quantités industrielles d’hydrogène stocké dans le sous sol. Outre le potentiel de stockage électrique, on approche de l’interopérabilité – terme savant qui désigne l’indifférence entre gaz et electricité tant pour la consommation (véhicules), que pour le transport (réseau de gaz, réseau privatif) , et le stockage . Je rappelle aussi que l’Allemagne a les moyens de cette politique et compte investir des sommes faramineuses dans ces installations.

Surcouf23
Invité

En tres grande majorite, la categorie “autre” de 5’000MW rassemble les cogenerations fonctionnant sous tarif “97-01” et “C01”, qui fonctionnent en base du 1er novembre a fin mars. Ces cogenerations fournissent electricite et chaleur a des reseaux de chaleur (Lille, Paris, Les Ulis, Lyon), des HLM, ecoles, piscines, mais aussi de gros industriels. Je n’ai pas les chiffres exact, mais c’est plus de 4GW installe il y a quelques mois.

Nicias
Invité

GdF n’est jamais accusé d’empêcher l’isolation, alors que moins un logement est isolé, plus il a de chance d’être client de GdF au détriment d’EdF. Et vice versa. Donc EdF doit favoriser l’isolation s’il veut gagner des clients sur le gaz. Etonant non ?

trimtab
Invité

D’après Ouest France ce matin: “Lundi le MW s’est échangé en moyenne à 129€ contre moins de 55 € une semaine plus tôt.” Ca fait des ‘affaires’ pour les uns et de la ‘dépense’ pour les autres trimtab

Reivilo
Invité
Attention là aussi à ne pas prendre le problème à l’envers, il ne s’agit pas de trouver la solution miracle, non polluante, pas chère et inepuisable pour chauffer nos actuelles passoires à calories, mais bien avant cela de réduire les déperditions des logements et donc leurs besoins en chauffage. Avec du 50 kWh/an/m² ce qu’on sait parfaitement réaliser même en rénovation, ou 25 kWh si on est un peu plus pointu, on divise par 5 ou par 10 les besoins. Si avec ça on reste raisonnable sur les m²/habitant, qu’on favorise l’habitat groupé et qu’on n’installe pas comme on commence… Lire plus »
mahmadeus
Invité

En fait les choses se font d’elles-mêmes. La marge de manoeuvre est réduite pour les logements anciens, les ménages font avec ce qui est déjà installé dans le logement. Beaucoup de propriétaires qui font des travaux d’isolation ne songent même pas (ou n’ont pas forcément les moyens) à changer de système de chauffage. Ceci dit, comme les logements neufs sont de mieux en mieux isolés et parfois même labellisés, le chauffage électrique est plus adapté au fil du temps, c’est presque Darwinien…

Reivilo
Invité

L’avis d’un architecte un peu différent de celui de mahmadeus sur la pertinence du chauffage électrique.

gaga42
Invité

“Les données par régions , voire par installations sont disponibles en Angleterre , elle sont confidentielles en France” En fait, en cherchant un peu on les trouve ici: C’est très précis, heure par heure et tranche par tranche (ou turbine par turbine), on y voit même en négatif les périodes de pompage heure creuse des STEP. Mais il manque l’éolien, toujours aussi peu transparent, comme j’ai eu plusieurs fois l’occasion de le déplorer dans ces lignes.

mahmadeus
Invité

Pas du tout d’accord avec cet architecte et d’ailleurs j’ai du mal à penser que Florian Stoffel soit un architete très sérieux quand je compte les fautes de grammaire dans son article. Par contre je fais beaucoup plus confiance à ce que dit l’ADEME :

Reivilo
Invité

L’ADEME c’est du sérieux en effet (extraits) : ” Le chauffage électrique est certes « attractif » sur le court terme, mais si on réfléchit sur le long terme et si le choix est possible mieux vaut s’orienter vers des systèmes de chauffage plus performants”

mahmadeus
Invité

Je l’attendais celle-là. Vous déformez mon propos. Vous affirmez (du moins votre architecte affirme) que le chauffage électrique est voué à la mort, je réponds que d’après l’ADEME 80% des logements neufs sont équipés de chauffages électriques, donc ce que je vous réponds c’est que pour un système de chauffage voué à la mort le chauffage électrique se porte bien. Je n’ai écris nul part que le chauffage électrique était la panacée, relisez-moi, je dis que l’isolation des bâtiments et des logements étant en net progrès, le contexte est plus favorable au chauffage électrique. C’est plus clair?

Samivel51
Invité

Lurker a pose une bonne question. Quelqu’un peut y repondre? Avec mes connaissances limitees, moi je vois que P=UI, donc si on baisse la tension, on doit augmenter l’intensite pour fournir la meme puissance aux consommateurs… Or je crois bien que les limites de capacite du reaseau sont une limite d’intensite. En plus, en baissant la tension et en augmentant l’intensite, on augmente les pertes par effet joule. Bref, mon raisonnement est faux, mais j’aimerais bien savoir pourquoi…

Teredral
Invité
La baisse de tension du réseau a pour but de réduire la puissance consommée par les appareils connectés ou, ce qui revient au même, de pouvoir alimenter davantage de clients avant de devoir procéder à des délestages. Quelques effets pervers toutefois, par exemple : – les pertes en lignes sont accrues dans la même rapport car inversement proportionnelles à la tension, – les appareils de chauffage électrique régulés sur une consigne de température ambiante vont compenser la baisse de puissance par un fonctionnement plus fréquent ou prolongé. Bien entendu cette réduction de tension doit rester de faible amplitude pour rester… Lire plus »
Nr
Invité

Ajoutons 21 réacteurs EPR au parc actuel,et ça serait mieux ! Mais nos dirigeants(meme Sarko) sont trop dégonflés face aux antinucs .

Bachoubouzouc
Invité
En simplifiant à l’extrème, le réseau électrique français est composé d’un générateur de tension (les centrales) qui délivre cette tension U aux bornes d’une résistance R (le français moyen et surtout son chauffage électrique). Provoquée par cette tension, un courant I s’établit dans le circuit via la résistance R. On a alors U = R.I. Le RTE contrôle U via l’excitation des alternateurs de centrales. Si RTE fait baisser U, alors I baisse aussi automatiquement. Et alors la tension P=U.I consommée par les français baisse aussi automatiquement. En faisant abaisser U RTE oblige les français à consommer moins, ce qui… Lire plus »
Nr
Invité

Et actuellement les financements ne seraient pas assurés!

nrjlibre
Invité
@ samive le truc c’est qu’EDF baisse U mais qu’il ne touche pas à I et que donbc celà revient à baisser autoritairement toutes les P consommées de x% ! il est bon de savoir que dans les périodes de faible consommation le contraire est vrai : EDF pousse U à 240 V et qu’ainsi il augmente votre conso de 10% sans que vous ne sentiez rien ! malin non ! par contre je ferai remarquer que la part du nucléaire est tombée lors de ce pic à moins de 60 % !!! Et ça EDF ne le crie pas… Lire plus »
Teredral
Invité
A ma connaissance, la baisse de tension de réseau a pour but de réduire la puissance absorbée par les appareils connectés ou, ce qui revient au même, de permettre d’alimenter davantage de consommateurs avant de procéder à des délestages. Cette réduction de tension doit être limitée en amplitude pour rester compatible avec le bon fonctionnement des matériels (moteurs, électronique…). Quelques effets pervers toutefois, par exemple : – les pertes en ligne seront accrues dans la même proportion car inversement proportionnelles à la tension, – les appareils de chauffage électrique régulés sur une consigne de température ambiante vont compenser la baisse… Lire plus »
mahmadeus
Invité

RTE peut effectivement baisser la tension sur son réseau de transport mais il me semble que sur le réseau de distribution géré par ERDF c’est strictement interdit de baisser la tension (parce que ça flingue les appareils électriques), c’est ça où je me trompe?

Guest
Invité
C’est dingue le nombre de conversation sourde qui circulent entre vous… Il me semble que le but premier d’une réaction et de donner son point de vue, l’argumenter, et par la suite lire, écouter comprendre les idées émises des autres internautes. Venir avec des convictions sur des sociétés 100% nucléaires ou 100% renouvelables ne fera en aucun cas avancé un débat… La preuve ça fait 30 ans que cela dure… Comparer la consommation électrique Allemande et la consommation électrique Française est dénué de sens : All :PV sur toiture en consommation direct, non injecter sur le réseau. Solaire thermique 4… Lire plus »
nrjlibre
Invité
@ samive le truc c’est qu’EDF baisse U mais qu’il ne touche pas à I et que donbc celà revient à baisser autoritairement toutes les P consommées de x% ! il est bon de savoir que dans les périodes de faible consommation le contraire est vrai : EDF pousse U à 240 V et qu’ainsi il augmente votre conso de 10% sans que vous ne sentiez rien ! malin non ! par contre je ferai remarquer que la part du nucléaire est tombée lors de ce pic à moins de 60 % !!! Et ça EDF ne le crie pas… Lire plus »
Teredral
Invité

Si la tension du réseau RTE est abaissée de 5%, celle du réseau ERDF l’est mathématiquement dans la même proportion de par le prinsipe de fonctionnement des transformateurs.

Teredral
Invité

Marius 76 étant visiblement très au fait de la situation, je m’incline et “annule” mon post précéant le sien.

Reponse
Invité
A Lurker : Votre raisonnement est faux car la majorité des appareils sont de type résistif (radiateurs, lampes à incandescence), I=U/R, donc si l’on diminue U, R étant constant, I et P diminuent. (P n’est pas constant, il dépende de I qui lui même dépend de la tension appliquée) Donc diminuer la tension permet bien de réduire un peu la consommation (du moins d’écreter la pointe : quand on leur réduit la tension, les radiateurs chauffent moins vite …mais plus longtemps) Cela dit si ils en arrivent la c’est qu’ils doivent vraiment avoir les pétoches… c’était une des méthodes utilisées… Lire plus »
mahmadeus
Invité

Merci Teredral et Marius ça éclaircit pas mal les choses. Néanmois je repose la question, est-ce que c’est pas interdit en France de jouer sur la tension sur le réseau? En fait, je sais qu’il existe quelque chose qui flingue les appareils électriques et je sais que ce quelque chose est interdit en France, il me semblait bien que c’était justement le fait de baisser la tension…

Someone
Invité

La fréquence, pas la tension. Et généralement tous se régle en fonction de la fréquence du réseau.

mahmadeus
Invité

Exact, c’est la fréquence. Merci 🙂

Pastilleverte
Invité

pour éviter seulement la production nuke, qui, dans ces circonstances “polaires” (lol) ne fournit après tout”que” 58% de l’électricité, il ne reste plus qu’à installer 232 000 éoliennes de 1 MW, en espérant que la bise souffle régulièrement et pas trop fort (ou 58 000 seulement, si on construit autant de centrales à fuel, gaz ou charbon) Bon sang, mais c’est bien sûr ! Est-ce bien prévu dans le programm EELV, et pour quand ?

Reivilo
Invité
Pastilleverte je pense qu’il faut arrêter de vouloir refaire les erreurs du passé en continuant sur le même modèle avec un simple changement de décors. 1 – C’est à la réduction de la consommation qu’il faut s’attaquer en priorité. La France consomme trop d’électricité et est malade de la pointe de 19H00 ces problèmes sont principalement liés au mode de chauffage électrique qu’il faut proscrire et non promouvoir. 2 – Pour la production, tout baser sur un mode, que ce soit des zeupéhères des moulins à vent ou des vélos d’appartement est dans tous les cas un non-sens dangereux, il… Lire plus »
Pastilleverte
Invité

“pic de 19H” sensiblement pareil qu”hier, prévision part de l’éolien : environ 1,5% (S…..d d’Eole) en attente chiffres définitifs, bon vent !

Pastilleverte
Invité

se chauffe très majoritairement au fioul et au gaz, d’après le ministère de l’écologie (française) Du coup, moins besoin d’électricité, mais le CO2, visiblement, ils s’en battent l’oeil (et ils ont bien raison !) Noter qu’ils n’exportent que du solaire et de léolien (à lire certains commentaires…)

Lurker
Invité

Merci pour vos précisions. Les contributeurs d’Enerzine viennent d’échanger sur 2 pages sans se traiter de tous les noms, merci à la loi d’Ohm!

Papi12
Invité

Bonsoir, Un grand merci à RTE et ERDF qui assurent le transport sans coupure ou délestage à ma connaissance… Je suis chauffagiste et pour l’instant je passe plus de temps devant ma GTC que sur Enerzine… Qu’est ce qu’il fait froid, on ne condense plus rien !!! Bref, je cherche les courbes de conso allemande équivalentes des données RTE…. Quelqu’un connait-il un lien ? D’avance merci

Lurker
Invité

Voici le lien

Sicetaitsimple
Invité

“Quand RTE demande aux distributeurs de baisser la tension de 5% sur leurs réseaux, c’est qu’il est en train de “racler les fonds de tiroir” avant d’arriver au délestage pur et simple.” Bah oui, à plus ou autour de 100000MW, il n’y a plus que les fonds de tiroirs….Tant qu’il n’y aura pas un système de rémunération de la capacité ( ça viendra, c’est prévu par la Loi Nome), il y a peu de raisons que ça change. Par alleurs il va falloir sauver les cogénérateurss et diesels dispatchables dont vous parlez ci-dessus.

De saint gilles
Invité
.extrait d’un communiqué de presse,d’une federation d’associations des alpes maritimes particuliierement concernée; Nous déplorons, comme nous l’avons souvent déjà fait, qu’au moment où se fait sentir une carence d’approvisionnement en électricité de notre région, les mêmes opérateurs financent et promotionnent des campagnes massives d’équipements de chauffage électrique ] Fidèle à notre principe « vivre et travailler au pays, nous démontrons qu’ici sur place, nous pouvons largement satisfaire nos besoins en électricité aux heures de pointe. En la matière de crise de déficit énergétique, une des solutions écologiques proposées, en plus de l’éolien et du géothermique, est la combinaison (co énergie)du… Lire plus »
De saint gilles
Invité
.extrait d’un communiqué de presse,d’une federation d’associations des alpes maritimes particuliierement concernée; Nous déplorons, comme nous l’avons souvent déjà fait, qu’au moment où se fait sentir une carence d’approvisionnement en électricité de notre région, les mêmes opérateurs financent et promotionnent des campagnes massives d’équipements de chauffage électrique ] Fidèle à notre principe « vivre et travailler au pays, nous démontrons qu’ici sur place, nous pouvons largement satisfaire nos besoins en électricité aux heures de pointe. En la matière de crise de déficit énergétique, une des solutions écologiques proposées, en plus de l’éolien et du géothermique, est la combinaison (co énergie)du… Lire plus »
Saint gilles
Invité
éclairés des lecteurs tenants de l’écologie indépendante et fidèle à ses principes fondateurs : « Le Docteur Gillard, Président de la FASEE, au cœur des combats contre l’A8 bis et l‘ incinération des déchets et la protection des zones inondables et agricoles, souligne sa satisfaction de voir à la fois les élus du Conseil Général Eric Ciotti et Monsieur le Ministre Christian Estrosi, prendre des mesures de réduction de la consommation d’électricité qui vont dans le sens de l’écologie indépendante et des principes fondamentaux qu’elle développe. Fidèle à notre principe « vivre et travailler au pays, nous démontrons qu’ici sur… Lire plus »
Saint gilles
Invité
éclairés des lecteurs tenants de l’écologie indépendante et fidèle à ses principes fondateurs : « Le Docteur Gillard, Président de la FASEE, au cœur des combats contre l’A8 bis et l‘ incinération des déchets et la protection des zones inondables et agricoles, souligne sa satisfaction de voir à la fois les élus du Conseil Général Eric Ciotti et Monsieur le Ministre Christian Estrosi, prendre des mesures de réduction de la consommation d’électricité qui vont dans le sens de l’écologie indépendante et des principes fondamentaux qu’elle développe. Fidèle à notre principe « vivre et travailler au pays, nous démontrons qu’ici sur… Lire plus »
Saint gilles
Invité
éclairés des lecteurs tenants de l’écologie indépendante et fidèle à ses principes fondateurs : « Le Docteur Gillard, Président de la FASEE, au cœur des combats contre l’A8 bis et l‘ incinération des déchets et la protection des zones inondables et agricoles, souligne sa satisfaction de voir à la fois les élus du Conseil Général Eric Ciotti et Monsieur le Ministre Christian Estrosi, prendre des mesures de réduction de la consommation d’électricité qui vont dans le sens de l’écologie indépendante et des principes fondamentaux qu’elle développe. Fidèle à notre principe « vivre et travailler au pays, nous démontrons qu’ici sur… Lire plus »
wpDiscuz