Enerzine

Récupération assistée de pétrole : GE et Sargas collaborent

Partagez l'article

GE a annoncé récemment avoir conclu un accord d’alliance commerciale avec Sargas AS Norvège dans le but de fournir une turbine à gaz à l’une des premières centrales au gaz dans le monde, pourvue d’une capture de carbone intégrée pour la récupération assistée du pétrole (EOR).

L’usine de Sargas combinera la configuration de la technologie existante de la turbine à gaz aérodérivée LMS100 de GE à la technologie de combustion et de capture de carbone brevetée de Sargas, ce qui permettra la production d’électricité à faibles émissions.

La technologie proposée par Sargas capture du dioxyde de carbone (CO2) sous pression, ce qui nécessite à la fois des coûts d’investissement faibles et un système capable de s’intégrer rapidement à des sous-systèmes et aux équipements existants ou légèrement modifiés. La centrale de Sargas fournit de l’électricité et du CO2 capturé par tonne à des coûts relativement bas, permettant au consortium d’offrir des volumes de CO2 économiques à échelle industrielle.

« Les ressources EOR traditionnelles de carbone naturel souterrain s’épuisent, et les prix du pétrole devraient rester au-dessus de 80$/bbl, il est donc important que les compagnies pétrolières maximisent leur production en utilisant la récupération assistée du pétrole. En général, la capture du carbone pour les centrales équipées de turbine à gaz reposait sur les subventions gouvernementales et la recherche technologique avancée. Notre solution, combinée avec la technologie de GE, révolutionnera l’industrie de l’énergie mondiale en fournissant une capture du carbone flexible et abordable pour obtenir une plus grande indépendance énergétique à travers l’EOR. Elle offre également de l’électricité à faibles émissions, de manière éprouvée et pratique. Sargas est heureux de pouvoir s’associer avec les meilleurs géants industriels, notamment avec le Coréen DSME. » a expliqué le Directeur Général de Sargas, Henrik Fleischer à l’annonce de l’alliance.

« Nous sommes très heureux que GE se soit associé avec Sargas. Le standing de GE dans le secteur des turbines et de l’énergie globale est incomparable. Nous avons passé ces trois dernières années à développer la nouvelle technologie CO2 avec Sargas et nous sommes certains que cette nouvelle technologie contribuera grandement au déploiement immédiat d’une énergie plus propre et plus économique » a déclaré Jaeho Ko, le PDG de DSME.

« La LMS100 fournit une production très efficace de gaz de combustion qui alimente ensuite la technologie de Sargas. La méthode d’EOR au CO2 comprimé est utilisée depuis plus de 30 ans, mais étant donné que la demande augmente et que les ressources naturelles souterraines de CO2 s’épuisent, le besoin de nouvelles ressources augmente. Cette nouvelle alliance entre GE et Sargas peut aider à promouvoir l’indépendance énergétique par le développement de champs de pétrole aux États-Unis » a indiqué Darryl Wilson, Président et Directeur Général pour la branche turbines à gaz aérodérivées chez GE Power & Water.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz