Recyclage des piles, passons à la vitesse supérieure

L’énergie chimique est partout. On la trouve dans les jouets, les ordinateurs portables, les rasoirs électriques, les montres, les appareils photos numériques, etc. On sait depuis longtemps que des substances toxiques y sont renfermées (plomb, lithium, cadmium), mais l’utilisateur garde encore et toujours cette facheuse habitude de lui préférer la poubelle, aux conteneurs prévus à leur recyclage.

En France, c’est la Screlec qui a la charge de collecter et de recycler les piles et les accumulateurs usagés. Elle vient de lancer une campagne de sensibilisation du public sur la problématique du recyclage des piles. En 2005, elle a collecté 640 tonnes d’accumulateurs et 270 tonnes de piles usagés, soit 25 % du marché français. C’est d’ailleurs le taux fixé par la directive européenne pour 2010. Mais un défi d’envergure reste à venir, car ce taux va passer à 45% en 2016.

(src : Screlec)
Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz