Réduire les émissions lors du démarrage des véhicules

Au lieu de construire de nouvelles voitures à partir de zéro, ne serait-il pas plus judicieux de rendre les véhicules actuels beaucoup plus éco-efficients ?

S’il est vrai que la voiture de demain sera capable de répondre à bon nombre de "promesses environnementales", celle d’aujourd’hui a pourtant la capacité immédiate d’entraîner des répercussions vers un monde moins pollué.

Pendant des années, des ingénieurs en mécanique ont travaillé sur des solutions innovantes avec comme objectif : la réduction des émissions nocives s’échappant de nos véhicules. Le Dr Marcus Ashford de l’Université de l’Alabama s’est concentré non seulement sur la réduction des rejets des véhicules, mais il a également rendu le processus de démarrage plus éco-efficient.

Tout d’abord, l’équipe du docteur Ashford s’est attachée à étudier tous les moyens possibles pour réduire les émissions d’hydrocarbures lors de la phase de démarrage du véhicule. Beaucoup de gens ne réalisent pas que les fumées d’échappement restent inférieures aux émissions intervenant par évaporation à travers le réservoir d’essence.

L’idée centrale était donc d’extraire les vapeurs d’hydrocarbures émanant du réservoir pour en faire un meilleur carburant au démarrage. La recherche consistant à "transformer les vapeurs d’essence en carburant pour le démarrage a montré un potentiel d’optimisation qui pouvait atteindre jusqu’à 80 à 90% des rejets d’hydrocarbures globales", a indiqué M. Ashford.

Le procédé recueille essentiellement les vapeurs d’hydrocarbures en provenance du réservoir, les refroidit et les condense dans une chambre séparée. La solution obtenue sera ensuite convertie en "carburant innofensif pour le démarrage". Grâce à ce système de récupération/traitement des vapeurs/ émissions, la plupart des véhicules démarreront plus facilement et émettront de fait moins de fumées dangereuses.

Réduire les émissions lors du démarrage des véhicules

La société "Emission & Power Solutions" a débuté une collaboration de recherche et de développement avec l’UC en vue de commercialiser le dispositif. Concrètement, un réservoir additionnel sera ajouté à côté du réservoir d’essence principal afin de capturer et de réutiliser le couple Vapeur / Emission lors du démarrage.

L’objectif affiché est de commercialiser un système efficace de réduction des vapeurs d’hydrocarbures pour tous les véhicules à carburant liquide (voitures, utilitaires et véhicules légers).

Selon l’UA, le système Vapeur / Emission présente les avantages suivants :

  • Simplicité – il constitue un dispositif efficace de réduction des émissions nocives
  • Transparence – le consommateur garde les mêmes performances et utilise le même système de carburation
  • Adaptabilité – les flottes automobiles existantes peuvent en être équipées facilement
  • Respectueux de l’environnement – Les émissions globales d’hydrocarbures sont réduites de 80%.

Légende image (en haut et à gauche) : dans sa main droite, le Dr Ashford tient un bocal d’essence alors que dans celle de gauche, il a obtenu un carburant de "démarrage" dérivé de son invention de récupération Vapeur / Emission.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Réduire les émissions lors du démarrage des véhicules"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
bolton
Invité

Les américains partent du principe que 95% des gens roulent au super, ce qui est vrai dans leur pays, mais il n’en va pas de même chez nous, et le diesel est beaucoup moins volatile : je ne pense pas que leur technique fonctionnerait sur un véhicule diesel…

wpDiscuz