Région Centre / Val de loire : une centrale solaire en toiture de 2,3 MW

Fin juillet, ont débuté les travaux de désamiantage de la toiture du marche aux bestiaux a sancoins (18), travaux à coût zéro pour la mairie, puisque financés par l’installation d’une centrale solaire de 2,3 MW de puissance, plus grande centrale de la région centre – val de loire.

En avril 2014, le projet de toiture solaire de Sancoins était lauréate de l’appel d’offres CRE (Commission de Régulation de l’Energie) avec un projet de panneaux photovoltaïques pour le Parc des Grivelles, dossier déposé et remporté par Armorgreen (via une Convention d’Occupation Temporaire du domaine public ayant fait l’objet d’une délibération favorable du Conseil Municipal).

Il s’agit du seul dossier retenu par la CRE en région Centre – Val de Loir, toutes catégories de projet confondu (centrale au sol, ombrières de parking et grandes toitures). Ce bâtiment communal est occupé par la SA des Grivelles qui l’exploite par le biais d’une DSP (Délégation de Services Publiques). L’activité exercée dans ce bâtiment est le marché aux bestiaux hebdomadaire. Une partie annexe est quant à elle occupée par l’entreprise Unisylva, spécialisée dans la fabrication de plaquettes bois. La présence de la centrale photovoltaïque nécessitera de scinder la partie de l’aile occupée par Unisylva.

Un coût zéro de désamiantage des 32.000 m2 de toiture pour la Mairie.

Ainsi, la société Armorgreen remplacera les 3,2 hectares de toiture des trois ailes du bâtiment des tôles de fibrociment contenant de l’amiante par des bacs aciers. « Si l’état actuel de la toiture n’expose actuellement le public à aucun danger, c’est un chantier qu’il aurait fallu mener dans une quinzaine d’années », explique M. le Maire de SANCOINS. Chantier dont le coût -évité pour la Mairie- est estimé à plus de 772.000 €.

Le Parc des Grivelles se compose de trois pavillons (ou ailes) de 70 mètres de large et de 120 à 180 m de long formant une étoile à trois branches, l’ensemble de la construction est couverte représentant 32.000 m² de toitures. Un projet original du fait de la conception même du bâtiment en étoile, avec le remplacement de l’ensemble de la couverture par l’installation d’une centrale photovoltaïque sur les versants Est, Ouest, Sud-Est et Sud-Ouest, y associant des zones d’éclairage naturel ; et l’installation d’une nouvelle couverture bacs acier sur les versants Nord-Est et Nord-Ouest.

Des travaux d’envergure pour un coût zéro pour la commune puisque c’est Armorgreen qui prend à sa charge les travaux de désamiantage (il n’en coûtera à la commune que la fourniture en eau et électricité nécessaires à la réalisation de ces travaux). La mise en service de la centrale solaire aura lieu en Mars 2016, conformément au cahier des charges de l’appel d’offre de la CRE.

Région Centre / Val de loire : une centrale solaire en toiture de 2,3 MW

Une convention d’occupation temporaire du domaine public signée pour 20 ans

La convention d’occupation temporaire  domaine public porte sur les modalités par lesquelles la commune autorise le bénéficiaire à disposer des espaces déterminés et d’y exploiter à ses risques exclusifs une centrale photovoltaïque. Cette convention est conclue avec Armorgreen pour exploiter la toiture du parc, pour une durée de vingt ans à compter de la date de mise en service de la centrale.

Les ailes les mieux exposées seront équipées de panneaux photovoltaïques soit 14.000 m² de toiture solaire (8.500 modules) représentant une puissance de 2,3 MW. Ce qui en fait la plus grande toiture solaire d’Armorgreen à ce jour et une des plus grandes de France.

La centrale solaire produira chaque année 2.500.000 kWh/an, soit l’équivalent de la consommation électrique annuelle hors chauffage de 1 000 foyers.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Région Centre / Val de loire : une centrale solaire en toiture de 2,3 MW"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trimtab
Invité

Encore des toitures qui se Râ…ifient….. et celle-ci est même en ‘autocnmmation’: Le FATOS (Front d’Adoption des Toitures Orpheline du Soleil) a encore frappé. Du RTT (Râification Toutes Toitures) je vous dis..et de prference en ‘autocsommation’..avant de s’embêter avec des centrales au sol. Ce n’est pas les toitures qui manquent…! trimtab

Clo
Invité

Merci de nous prévenir à l’avance de l’augmentation à prévoir pour ma facture d’électricté via la CSPE qui va bientôt explosée. Quand va t-on imposée l’autc onsomation et la fin des rachats qui ruinent les Français. Mais ceci mettra fin à la filière et la fuite de notre argent en grande partie vers la Chine

Lionel-fr
Invité
“Mais ceci mettra fin à la filière et la fuite de notre argent en grande partie vers la Chine” Lors d’une installation solaire, le cout de panneaux est de l’ordre de 60centimes/Wc alors que l’installation est facturée au minimum 3 fois plus cher et souvent 4 C’est à dire que les panneaux , (éventuellement importés mais la France en produit pour un tiers de sa consommation environ) ne représentent que le tiers ou le quart de ce qui est facturé. Donc les différents fournisseurs empochent entre 66% et 80% du montant de la facture. Lorsque vous faites des travaux dont… Lire plus »
lr83
Invité

En fait, plus les tarifs d’EDF augmentent (à cause de la CSPE pour faire plaisir aux pro-nukes), plus les gens seront enclins à faire des économies d’énergie (isolation, électroménager A++, domotique, ….) et à produire eux-mêmes leur électricité. Donc, peu importe le facteur qui fait augmenter la facture EDF, le résultat sera bon (réduction du nuclaire et augmentation des EnRs) ! lol

Temb
Invité

Et moins on aura besoin de subventionner l’isolation et les politiques d’efficacité énergétique, c’est juste passer d’argent pris du contribuable vers de l’argent pris au consommateur, on a tout à y gagner 🙂

wpDiscuz