Renault inaugure 400.000 m2 de panneaux photovoltaïques sur 6 sites

Malgré des ventes de voitures neuves en chute, une embellie se profile pour Renault, qui va inaugurer cette semaine, simultanément dans 6 sites industriels français un ensemble de 40 hectares de panneaux photovoltaïques.

Renault indique que cette initiative permettra par la même occasion de protéger les véhicules neufs avant leur distribution vers le réseau commercial, en limitant les risques de dégradations en cas d’intempéries : "le panneau photovoltaïque est en effet prévu pour résister aux chocs, notamment ceux causés par la grêle".

Le complexe photovoltaïque de Renault devient de ce fait également une vitrine du savoir-faire du Groupe dans le domaine des énergies renouvelables.

L’inauguration des 400.000 m2 de panneaux photovoltaïques – soit l’équivalent de 60 terrains de football – constitue le plus grand dispositif mondial de ce type dans le secteur automobile. Ces panneaux sont répartis sur six sites couverts (certifiés ISO 14001) : Douai, Maubeuge, Flins, Batilly, Sandouville et Cléon (Centres de Livraison et d’Expédition et Parkings du personnel).

L’ensemble de cette surface installée de panneaux photovoltaïques équivaut à une puissance totale de 59 MW, ce qui permet une production d’électricité de 52.600 MWh par an, soit l’équivalent de la consommation annuelle d’électricité d’une ville de 15.000 habitants. En moyenne, les centrales solaires photovoltaïques affichent des puissances de l’ordre de 1 MW.

Renault inaugure 400.000 m2 de panneaux photovoltaïques sur 6 sites

Ces installations de panneaux photovoltaïques permettent de réduire de 2.200 tonnes par an la quantité de CO2, émise pour la production d’énergie électrique (calcul effectué sur la base du mix énergétique France).

Enfin, ce projet photovoltaïque novateur est le fruit d’une collaboration de Renault, initiateur et pilote de l’ensemble du projet, dans sa qualité de bailleur, et ses partenaires Gestamp Solar et Coruscant (pour le seul site de Cléon) en leur qualité de maîtres d’ouvrage exploitants.

Il faut savoir que le dispositif est également en cours de développement à l’international : en Espagne, grâce à l’accord avec la société Cenit Solar, avec près de 100.000 m2 de panneaux photovoltaïques prévus dans les usines de Valladolid et Palencia.

Par ailleurs, des études de faisabilité se poursuivent en Slovénie, Maroc, Brésil, Colombie, Chili et Roumanie. Pour finir, d’autres projets sont en cours (finalisation prévue en décembre 2012) sur le Site de Busan en Corée du Sud pour une surface de 300 000 m2.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Renault inaugure 400.000 m2 de panneaux photovoltaïques sur 6 sites"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Titou
Invité

En parlant de photovoltaic, j’ai vu ça :

N'importe quoi
Invité

Panneaux chinois, exploitants espagnols, installateurs polonais mais contribuables français ! Bravo le photovoltaïque !!!!!!! Sarkozy n’a pas fait que des c….. comme certains voulaient nous le faire croire : il a (heureusement) stoppé ce gâchis financier créé par le “marché” photovoltaique. Merci Nicolas.

Ambiel
Invité
On peut noter une info intéressante, on est désormais à un ratio de 1,45MW à l’hectare, contre un peux moins de 1MW il y a 3/4ans. Moins de matières premières, moins de surface à occuper, pas mal du tout. Avec les 10 000km² de bâti en France, si on fait un calcul débile à la Manicore et qu’on prend par exemple 20% de cette surface de toitures utilisables soit 2000km² on a la possibilité d’installer en France 290 000MW pour une production totale de 320TWh en moyenne, dont près des 3/4 devraient être stockés pour pouvoir décaler leur consommation et… Lire plus »
regismu
Invité

Bonjour pourquoi ? l’hiver tu les ranges les modules ? ils ne produisent pas ? en plus c’est consommé directement sur les lieux alors pourquoi stocker ? mais pour cela il faut produire sur les toits et sur les lieux de consommation.. et puis meme en stockant à partir du moment que l’energie d’origine est gratuite on s’en fout pas un peu du % … pour le stockage tu as oublié sous forme de chaleur …comme en Corse ..

Lionel_fr
Invité

Taper “conversion km2 ha” sous google : 1Km2 = 100 ha “seulement” hélas, so 2000 km² = 200 000 hectares 200 k(ha) * 1.45M(w) = 290Gw soit 290Twh (je suis moins optimiste qu’ambiel aussi). Avec seulement 1/6 de cette quantité, on tutoie déjà les 100% de consommation en juin. On voit donc que le stockage hydrogène deviendra vite banal de ce coté du Rhin aussi. Et même si les transports doublent notre consommation, il suffirait de 700km² pour saturer le réseau au printemps (nuke éteint, STEP à fond)

Ambiel
Invité
C’est pas mon fort ces conversions mais je viens de checker sur convertworld et pour 2000km² ils donnent 200 000ha @regismu L’hiver ça produit bien évidement ! Mais l’hiver ça ne pose pas de problème de suivi de charge pour le nucléaire, au contraire ça vient soutenir le réseau. Par contre l’été on consomme moins et entre 10H et 16H il faudra couper des réacteurs pour faire place au solaire. Quand au stockage comme en corse, si c’est à Myrthe que vous pensez c’est bien avec de l’hydrogène. Et il faut bien stocker cet hydrogène quelque part. Pour le stockage… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Avec Chelya, c’est possible! Nos voisins allemands vont en être “verts”….

Sicetaitsimple
Invité

Qu’on hésite entre les ha et le km2 ça peut arriver mais que votre résultat de 35000TWh ne vous fasse pas tiquer est un peu plus surprenant. C’est en ordre de grandeur 70 fois la consommation francaise….

Gg
Invité

Decidement : quel bel exemple que nous donne ici Renault avec ses modulesv PV made in china! Il ne faut pas se plaindre du manque de solidarité economique, par la suite, pour ses propres produits.

wpDiscuz