Renault inaugure son centre d’essais pour véhicules électriques

Le premier Centre d’essais européen de véhicules électriques Renault Zero Emission (Z.E.), situé à Boulogne-Billancourt (92) a été inauguré hier matin par Pierre-Christophe Baguet – Maire de Boulogne-Billancourt – et Carlos Tavares, Directeur Général Délégué aux Opérations de Renault.

Disposant d’une zone d’accueil et d’exposition dédiée aux Véhicules Electriques, ainsi que d’une piste d’essais située sur l’Ile Seguin, ce Centre demeure le premier à être inauguré en Europe par un constructeur automobile.

A partir de janvier 2012, le Centre sera ouvert au grand public et au réseau commercial de Renault. La firme au losange indique que les clients, prospects, partenaires, journalistes pourront réserver un essai par internet, par téléphone ou directement à l’accueil du centre.

L’objectif de Renault est de faire vivre l’expérience Z.E. aux visiteurs, et les convaincre de la crédibilité de l’offre à travers la découverte de la gamme, des services associés, et des essais dynamiques.

Ainsi, un véritable parcours est proposé aux visiteurs, autour de différentes étapes :

  • l’accueil au Centre Renault Z.E.
  • le briefing par des conseillers Z.E. spécialement formés, qui abordent l’ensemble de l’écosystème du véhicule électrique, composé de la voiture, de la batterie, des infrastructures de recharge et des nouveaux services.
  • la découverte pédagogique dans le show-room
  • l’essai dynamique sur la piste d’essais dédiée aux véhicules électriques. La piste d’essai d’une longueur d’1,8 km se situe sur l’Ile Seguin, et fait partie des aménagements nouveaux de l’Ile.
  • une séance d’échanges, qui permet aux conseillers Z.E. de prendre en compte le feed-back des clients.

A ce jour, deux modèles déjà commercialisés sont à l’essai : Kangoo Z.E., récemment couronné Van of the Year 2012 (Véhicule utilitaire de l’Année) par un jury international; et Fluence Z.E., première berline tri-corps 100% électrique. Les clients pourront également essayer en avant-première le quadricycle Twizy, qui sera lancé en début d’année 2012. Ces trois véhicules seront rejoints par ZOE, cœur de gamme de l’offre Z.E., qui sera révélée en mars prochain au salon de Genève.

« Avec cette opération, Renault et Boulogne-Billancourt, fidèles à leur histoire commune, agissent de concert dans le sens de l’innovation et du développement durable » a déclaré pour sa part Pierre-Christophe Baguet, Maire de Boulogne-Billancourt.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Renault inaugure son centre d’essais pour véhicules électriques"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
rouget
Invité
Le constructeur semble plus pressé de vendre ses voitures aux français (grâce aux généreuses subventions sur les voitures et les aides gouvernementales) plutôt que de ramener une usine de fabrication de batteries en France. Les usines à batteries annoncées ne sont que des des usines d’assemblage. Et elles ne cessent d’être repoussées dans le temps. Renault délocalise de plus en plus et d’un autre côté le Brésil augmente ses taxes sur les importations pour forcer les constructeurs à implanter leurs usines localement. En Europe on ouvre les frontières grandes ouvertes à la saine concurrence ainsi que les marchés publics, on… Lire plus »
gp
Invité
… on aurait pu espérer une reconversion plus ambitieuse encore pour l’île seguin. il faudra donc pour l’instant se contenter d’un (petit) centre d’essai pour les VE. Quant à l’avenir de l’industrie européenne des VE, si plusieurs zones d’ombres persistent pour l’instant, espérons que nos amis allemands vont concrétiser leur ambition en matière de véhicule zéro émission par des investissements lourds dans la filière batterie. Ca forcera p-ê nos décideurs à hausser le ton et à revoir encore à la hausse les ambitions de la France en la matière… @ rouget : pour ce qui est de l’Euro, pas sûr… Lire plus »
Sand
Invité

tant que Renault proposera seulement d’essayer leur Z.E sur un circuit dédié et pas en condition réelle , ca restera pas convaincant leur essai. Avant de signer un gros cheque le minimum qu’on peut esperer c’est de tester le véhicule en condition réel non ?

Archimedcitizen
Invité

Le silence de Renault sur les caractéristiques des batteries de ses voitures électriques est très inquiétant. Il y a à peine 6 mois, les plus grands spécialistes du monde, des batteries lithium/ion, ont tiré la sonnette d’alarme sur les dangers (risque d’incendie et dégagement de gaz très toxique) des batteries lithium/ion des véhicules électriques de Renault et d’autres constructeurs.

wpDiscuz