Renault : une usine de batteries lithium-ion au Portugal

La société Nissan Motor a indiqué vendredi avoir lancé la construction à Cacia, au Portugal, d’une usine de batteries lithium-ion de dernière génération, destinée à soutenir le déploiement en Europe des véhicules électriques de l’Alliance Renault-Nissan.

Représentant un investissement global de 156 millions d’euros, l’usine de batteries sera construite sur un terrain de 30 450 m2 appartenant à l’usine d’assemblage de boîtes de vitesses de Renault à CACIA. La production débutera en décembre 2012, avec une capacité totale annuelle de 50 000 unités. Cette nouvelle usine devrait générer la création de 200 emplois.

« L’usine de Cacia sera l’une des trois unités de production européennes chargées de fournir les batteries des véhicules électriques de l’Alliance, dont la commercialisation débutera avec la Nissan LEAF, une voiture 100% électrique », a commenté le directeur général de Nissan, Toshiyuki Shiga, lors de l’inauguration de la première pierre. « Grâce à ces trois centres de fabrication, l’Alliance pourra déployer ses véhicules électriques en Europe à une dimension sans précédent, nous rapprochant ainsi d’un avenir zéro émission. »

Nissan a démarré en avril dernier le chantier de sa future usine de batteries de Sunderland, au Royaume-Uni, qui entrera en service début 2012, avec une capacité annuelle de 60 000 unités. L’usine Renault de Flins (France) produira, quant à elle, jusqu’à 100 000 batteries par an.

« Cette usine de batteries à Cacia est une nouvelle étape concrète vers la révolution de la mobilité électrique, accompagnée par l’Alliance », explique Philippe Klein, directeur général adjoint et directeur du Plan, du Produit et des Programmes de Renault. « Cette unité fournira des batteries pour l’un des quatre véhicules électriques de la gamme Renault Z.E., la Fluence Z.E., qui sera commercialisée à partir de l’automne 2011. »

Située à 244 km au nord de Lisbonne, l’usine Renault de boîtes de vitesses à Cacia a été choisie pour accueillir cette nouvelle usine de production de batteries, pour sa bonne accessibilité par la route, par le train et par les transports maritimes et aériens. Le projet a également bénéficié du soutien du gouvernement portugais.

D’ici 2015, l’Alliance Renault-Nissan affirme qu’elle aura une capacité de production mondiale de "500 000 véhicules et batteries électriques."

A ce jour, Renault et Nissan ont annoncé plus de 90 accords de partenariats prévoyant la mise en place d’incitations fiscales et le développement de l’infrastructure nécessaires au succès du marché des véhicules électriques.

En 2008, le Portugal a été le premier pays d’Europe à conclure un partenariat avec l’Alliance pour la mobilité électrique. Un vaste réseau de bornes de recharge est en cours de développement et, dès cet été, 1 350 bornes (dont 50 de charge rapide) devraient être installés, à travers le pays.

Enfin, Nissan a livré en décembre, en avance de commercialisation en Europe, neuf LEAF au groupement portugais pour la mobilité électrique MOBI.E, ainsi qu’un modèle au gouvernement de Lisbonne.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz