Rendement de 12% pour du solaire en couches minces

Uni-Solar**, fabricant de cellules solaires flexibles en couches minces, a annoncé la semaine dernière que le Laboratoire National des Energies Renouvelables (NREL) avait certifié son modèle de panneau photovoltaïque large pourvu d’un taux de rendement de 12%.

A ce jour, il s’agit du taux de rendement le plus élevé que le NREL ait jamais relevé en matière de technologie photovoltaïque en couches minces.

D’après la firme américaine, cette avancée technologique engendrerait une réduction significative des coûts d’installation des panneaux solaires et réduirait également les coûts de production d’électricité solaire de près de 20%.

Le Docteur Ryne Raffaelle, Directeur du Centre National dédié au photovoltaïque au sein du NREL a déclaré : « La récente avancée d’Uni-Solar en matière de rendement de panneaux photovoltaïques en silicium à couche mince m’impressionne beaucoup. Uni-Solar est non seulement le leader de son secteur, mais c’est aussi, à l’échelle mondiale, l’une des rares entreprises du photovoltaïque capable de mettre sur le marché un produit photovoltaïque intégré au bâti. Je suis très enthousiaste quant à la poursuite de nos collaborations ».

D’une dimension de 4m², le panneau détenteur du record de rendement est encapsulé dans du polymère en couches minces, et fonctionne grâce à la technologie triple-junction d’Uni-Solar ; elle consiste à associer des couches de silicium Nano-Cristallin superposées à un substrat d’acier inoxydable. Cette technologie augmente le rendement des panneaux de près de 50%, si on prend pour référence les panneaux Uni-Solar en cours de production.

« C’est une avancée significative pour notre groupe alors que nous continuons de mettre en application le plan de développement de technologies sur lequel nous avions communiqué en 2010. Ce record mondial de rendement a été réalisé avec la participation du NREL américain et des universités partenaires dans le cadre du Programme « Solar America Initiative » du Département de l’énergie piloté par Uni-Solar » a précisé le Docteur Subhendu Guha, PDG d’Uni-Solar.

La production commerciale de cette technologie est prévue pour 2012. A terme, le groupe prévoit même une commercialisation de systèmes de production d’énergie solaire capable de fournir de l’électricité à un coût inférieur au tarif public.

** Filiale détenue à 100% par Energy Conversion Devices.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Rendement de 12% pour du solaire en couches minces"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
fredo
Invité

étonnant d’arriver à obtenir ce rendement de 12% avec du silicium amorphe alors que le rendement actuel des panneaux Uni SOlar est à ma connaissance au mieux de 7%. Bravo en  tous cas pour cette réalisation;

Francois le tar
Invité

Que veut dire ” A terme, le groupe prévoit même une commercialisation de systèmes de production d’énergie solaire capable de fournir de l’électricité à un coût inférieur au tarif public.”? Un coût de revient de MWh, sur la base d’une région ensoleillée comme le sud est de la France, autour de 40 €?

Shok
Invité

je pense plus qu’ils se baseraient pour le tarif de revente au public de 110€ le mwh, sauf qu’il semblerait plus probable de compter en dollars et pour les USA soit pouvoir revendre a moins de 120$ le mwh tout en rentabilisant son investissment.

Loulou
Invité

12% pour des couches minces n’est pas un record…Des modules CIGS ont été mesurés avec des taux de conversion bien au-delà de cette valeur… Il ne faut pas confondre couches minces et panneaux flexibles…

wpDiscuz