Enerzine

Rendement plus élevé pour des moteurs à rotor cuivre

Partagez l'article

La société NORD qui fabrique des réducteurs pour des couples allant de 10 Nm à 200 000 Nm, et pour des moteurs électriques d’une puissance de 0,12 kW à 200 kW, développe actuellement des moteurs (IE3) qui permettront une augmentation de rendement d’au moins 10% comparé à la classe précédente (IE2), principalement grâce à l’utilisation de matériaux différents.

En employant du cuivre au lieu d’aluminium comme conducteur pour la cage d’écureuil, les pertes rotor des systèmes IE3 sont considérablement réduites. En effet, la conductivité spécifique du cuivre est supérieure d’environ 60% par rapport à celle de l’aluminium. Le glissement en charge, proportionnel aux pertes rotor, est sensiblement réduit par rapport aux moteurs en aluminium. La courbe de couple dans la zone d’utilisation est beaucoup plus raide. Le couple de rupture est atteint avec un glissement inférieur. En outre, le couple de démarrage, qui est proportionnel aux pertes rotor, est sensiblement inférieur.

Rendement plus élevé pour des moteurs à rotor cuivre

À la différence des moteurs en aluminium, les moteurs IE3 à rotor cuivre n’ont pas besoin de plus de fer, ou au pire n’ont besoin que d’une faible augmentation. Cependant, comme il est possible d’utiliser d’autres matériaux comme le cuivre, d’autres mesures peuvent également être prises. Il s’agit notamment de l’utilisation de matériau stratifié à pertes spécifiques inférieures, de plus grandes sections transversales de conducteur dans les enroulements, d’enroulements à flux optimisé, et de plus petites têtes d’enroulement. Le rendement peut encore être amélioré avec des moteurs à aimant permanent, associés à un convertisseur (principe du moteur synchrone).


Partagez l'article

 



                

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    5 Commentaires sur "Rendement plus élevé pour des moteurs à rotor cuivre"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    zelectron
    Invité

    …ça vient de sortir. On reviens aux fondamentaux: out l’aluminium, vive le cuivre, ça c’est de la découverte ! Je rêve!

    Pastilleverte
    Invité

    mais j’avais en tête que cuivre et électricité faisaient bon ménage. Aurais-je loupé un épisode ?

    Mothys
    Invité

    C’est quoi cette info? on réinvente la roue. C’est plutôt de la pub pour la Sté Nord ? dont d’ailleurs on a aucun lien sur le net.

    Quik
    Invité

    je vous invite a jeter un oeil sur le site de la ste FAVI (specialiste en fonderie)

    Zac
    Invité

    FAVI ne sont pas les seul à faire du rotor cuivre. il y a d’autre très très bon rotor.

    wpDiscuz