Resserrement dans la coopération énergétique franco-allemande

Eric Besson a participé mardi 20 septembre à Wroclaw (Pologne), à la réunion spéciale des ministres européens de l’Energie consacrée aux conséquences des politiques énergétiques nationales.

Tout en rappelant le droit souverain de chaque Etat membre à définir son mix énergétique, le Ministre français chargé de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique a souligné l’impact européen des décisions nationales dans un marché unique de l’électricité : compétitivité-prix, équilibre des réseaux, investissements dans les infrastructures, sécurité des approvisionnements, capacité européenne à maintenir le cap stratégique de l’économie bas carbone.

Aussi, afin de renforcer la coordination européenne des politiques énergétiques nationales, Eric Besson a proposé 3 priorités :

  • anticiper les risques de tensions sur les réseaux, en mettant en place une cellule européenne de vigilance hivernale au niveau des transporteurs d’électricité ;
  • garantir la prévisibilité des modèles économiques, avec l’adoption par chaque Etat membre d’une programmation pluriannuelle des investissements énergétiques, communiquée à l’ensemble des pays de l’Union européenne ;
  • créer un « electricity coordination group » européen, composé des gestionnaires de réseaux, des régulateurs et des représentants des Etats. Ce groupe d’experts sera systématiquement saisi des projets nationaux pouvant avoir un impact significatif sur l’offre et la demande dans plusieurs pays.

A la suite de la décision allemande de sortir du nucléaire d’ici 2022, Eric Besson et Philipp Rosler, Ministre de l’Economie de la République fédérale d’Allemagne, se sont également entretenus.

Les Ministres ont ainsi décidé de placer la sécurité des approvisionnements et la compétitivité industrielle au centre de la coopération énergétique franco-allemande. D’ici la fin de l’année, ils réuniront à Paris un premier séminaire pour prendre des mesures concrètes.

« La France et l’Allemagne ont toujours été des moteurs de la construction européenne. Je me réjouis qu’il en soit de même dans le secteur de l’énergie. L’adhésion manifestée par de nombreux ministres européens à Wroclaw démontre la pertinence de notre démarche pour une coordination renforcée des politiques nationales », a déclaré Eric Besson.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Resserrement dans la coopération énergétique franco-allemande"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

Nos deux pays ensemble, on va bien trouver la voie économique, fiable et durable de sortie du nuke. Vive 2030.

wpDiscuz