Enerzine

Restructuration en profondeur chez le Suisse Axpo

Partagez l'article

Le Groupe énergétique suisse Axpo a annoncé lundi un net recul de son résultat d’exploitation sur l’exercice 2010/2011, s’élèvant à 139 millions de CHF (ou 115 ME), nettement inférieur à celui de l’exercice précédent : 538 millions de CHF (ou 445 ME).

Axpo explique cette contre-performance par plusieurs facteurs, dont principalement "des turbulences sur les marchés financiers et monétaires, des conséquences de l’accident de Fukushima, de l’établissement des coûts liés à l’arrêt et au démantèlement des centrales nucléaires ainsi que de décisions réglementaires."

Afin d’anticiper un marché "difficile", le groupe helvétique a décidé de procéder à des restructurations, ainsi qu’à d’importants investissements en matière d’infrastructure qui selon lui "se révèlent nécessaires pour garantir la sécurité de l’approvisionnement."

Ainsi, d’ici à 2030, Axpo compte dégager "21 milliards de CHF (ou 17,4 Mds d’euros) afin d’accroître les capacités de production et développer les réseaux." En ce sens, il a annoncé 3 grandes orientations à venir.

Tout d’abord, dans la "flexibilisation de la stratégie de production" : après avoir renoncé aux centrales nucléaires de remplacement initialement prévues, Axpo va miser sur un mix flexible de sources d’approvisionnement, en Suisse comme à l’étranger.

Ensuite, dans "l’amélioration de la rentabilité" : le regroupement des activités de négoce d’EGL SA et d’Axpo AG devrait offrir de nouvelles opportunités commerciales, grâce à une concentration des compétences et à une gestion optimisée du parc de centrales.

Enfin, une "réduction des coûts" : suite à la réorganisation des fonctions d’encadrement et de service ainsi qu’au regroupement de secteurs opérationnels, Axpo va supprimer jusqu’à 140 emplois à compter de mars 2012, "en partie par le biais de départs naturels et de départs à la retraite anticipée". Cependant, Axpo précise que "des licenciements sont également prévus".
Le groupe compte environ 4.400 collaborateurs.


Stratégie flexible, objectif de production doublé pour les énergies renouvelables

Explications :

"Le revirement politique en matière énergétique, décidé par le Conseil fédéral et le Parlement suite à l’accident de Fukushima, a complètement changé la donne pour Axpo et modifié en profondeur les conditions d’un approvisionnement sûr en électricité. Il a aussi créé un contexte très instable pour ce qui est de l’évolution future."

"Axpo veut pouvoir réagir avec flexibilité à l’évolution, aujourd’hui difficilement prévisible, des conditions cadres. Dans un mix de production et d’achat encore plus large, l’énergie nucléaire produite par les centrales suisses et françaises restera un élément important pour les années à venir. L’énergie hydraulique restera/deviendra une source de production importante, en Suisse particulièrement, mais aussi dans les pays limitrophes. Vu le potentiel d’extension limité et compte tenu des règles plus sévères en matière de débits résiduels et de l’attitude vraisemblablement plus restrictive des concédants, le simple maintien des volumes de production existants en Suisse constitue déjà un objectif ambitieux."

"Le plus grand projet en Suisse reste Linthal 2015, avec la nouvelle centrale de pompage-turbinage de 1000 mégawatts de Limmern. Les installations éoliennes à l’étranger ainsi que la biomasse et la petite hydraulique en Suisse restent les piliers de la stratégie du groupe dans le domaine des nouvelles énergies renouvelables."

"L’objectif de production pour ces dernières passe de 2,2 milliards de kWh à 5 milliards de kWh à l’horizon 2030. Axpo restera ainsi le principal producteur d’énergie renouvelable en Suisse. Cela dit, plus de la moitié des gains de capacité se feront à l’étranger."

"A plus long terme, la construction de centrales combinées à gaz et éventuellement de centrales de cogénération – pour autant que les critères légaux et économiques soient satisfaits – sera également une option pour Axpo. Par ailleurs, Axpo s’emploiera encore davantage à améliorer l’efficacité énergétique de ses propres installations, bâtiments et véhicules, mais aussi au niveau des clients."


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz