Enerzine

Résultats de l’appel à projets éco-industries 2011

Partagez l'article

La sélection de 23 projets de recherche et développement (R&D) portant sur les écotechnologies, notamment dans le domaine de la prévention, de la mesure et de la lutte contre les pollutions locales (air, eau, sols, déchets…) qui bénéficieront d’aides des pouvoirs publics, ont été annoncé par le gouvernement.

Afin d’inciter les entreprises des éco-industries à innover dans les écotechnologies, domaine à fort potentiel de croissance industrielle, un appel à projets avait été lancé par le Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) et OSEO. Il vise à soutenir des projets à fort potentiel économique et environnemental, avec des perspectives de mise sur le marché relativement proches (deux à cinq ans).

Cet appel à projets est coordonné avec celui du programme ECOTECH de l’Agence nationale de la recherche (ANR), lancé concomitamment, qui cible les mêmes thématiques mais pour des projets de recherche plus en amont.

L’effort total d’investissement pour ces appel à projets s’élève à 42,4 millions d’euros
, l’aide attribuée par le Ministère chargé de l’Industrie s’élève à 7,9 millions d’euros, celle attribuée par l’ADEME à 3,7 millions d’euros et celle attribuée par l’ANR à 11 millions d’euros.

Au total, 91 projets auront été retenus à l’occasion des trois appels à projets éco-industries 2009, 2010 et 2011, soit un investissement total en R&D de 150 millions d’euros.

Au titre du Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie :

– ALBEDO : outil de mesure et de caractérisation de bio-contaminants pour la surveillance biologique de l’air intérieur et extérieur

– APELBIO : développement d’un procédé non polluant et économe en énergie dans le domaine de la prévention de la formation des biofilms ou de leur élimination dans les milieux aqueux industriels

– BIOSOURC’AIR : développement d’une solution de filtration d’air à partir de matériaux biosourcés

– FILNOV : système d’épuration des eaux usées à partir de biomasse

– FLOC ON BIO : développement de bioproduits pour traitements d’effluents

– NEOLIGNOCOL : mise au point de nouvelles résines

– NOWMMA : filière de traitement des eaux usées

– PROVALLEE : optimisation de la valorisation des déchets plastiques via la production de matières premières secondaires de haute qualité

– SISENVA2 : développement d’une filière complète de valorisation des téléphones portables et autres appareils nomades en fin de vie

– TOX FREE TEX : analyse des risques toxicologiques d’un article textile à l’échelle internationale

Liste complémentaire : TRIVALCD : processus automatisé de recyclage des écrans liquides LCD

Au titre de l’ADEME :

– DECHLORED : développement de solutions de dépollution des sols par traitement chimique à base de dithionite

– DEMEAU : développement des technologies hydrothermales appliquées au traitement et à la valorisation des déchets

– ECOPLASTICS : développement d’un outil pour la transformation des big bags de l’agriculture en granulés

– FRIST : conception d’une chaine de tri automatique des déchets plastiques contenant des retardateurs de flamme

– MHPP : développement d’une solution innovante de surveillance environnementale des sous-sols par des mesures in-situ des variations de pression et de déformation

– PROLIPHYT : identification d’une large palette d’espèces ligneuses, avec ou sans consortium mycorhizien, destinées à être utilisées en dépollution par phytorémédiation

– RAFU : développement d’une nouvelle solution de recyclage des films agricoles usagers

– RECYCLON : création d’une filière de recyclage automatique du polyamide présent dans les résidus de broyage des véhicules hors d’usage ou des déchets d’équipements électriques et électroniques

– VALTEX : procédé innovant de recyclage des mousses et textiles en isolants

Au titre d’OSEO* :

– GREENFENCE : développement d’un produit de construction incorporant des matériaux recyclés

– KIT-QAI : développement d’un kit de surveillance et d’amélioration de la qualité de l’air intérieur chez le particulier

– MAIBEL : développement d’un système constructif comportant des murs autoporteurs isolants à base de sous-produits de la première transformation du bois ou des produits agricoles

– OHT Sols Pollués : développement d’une technologie d’extraction des hydrocarbures pour les sols pollués

* selon ses modalités de financement.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz