Enerzine

Revenus 2007 records de 40,6 milliards pour ExxonMobil

Partagez l'article

« Le résultat net et les revenus de l’exercice 2007 d’ExxonMobil, sans les éléments exceptionnels, ont enregistré un record de 40,61 milliards de dollars (soit 27,64 milliards d’euros), reflétant des résultats solides dans tous les secteurs d’activité. » a indiqué le président d’ExxonMobil Rex W. Tillerson.

Les revenus ont atteint un record de 26 497 millions de dollars (18 miliards d’euros), soit une hausse de 267 millions de dollars (181 millions d’euros) par rapport à 2006, due à l’augmentation des ventes de pétrole brut et à un chiffre d’affaires favorable, principalement contrebalancés par des charges d’exploitation supérieures, des éléments imposables défavorables et des réalisations inférieures sur le gaz naturel.

Sur une base d’équivalent-pétrole, la production a baissé de 1% par rapport à l’année précédente. À l’exception de l’expropriation du Vénézuela, des désinvestissements, des conséquences du quota de l’OPEP et des effets du prix et des dépenses sur les volumes, la production a augmenté d’environ 1%.

La production de liquides atteignant 2 616 milliers de barils par jour a baissé de 65 milliers de barils par jour par rapport à 2006. A l’exception de l’expropriation du Vénézuela, des désinvestissements, des conséquences du quota de l’OPEP et des effets du prix et des dépenses sur les volumes, la production de liquides restait inchangée. Le déclin des champs matures et les baisses des intérêts nets de PSC ont été contrebalancés par une production supérieure générée par des projets en Russie et en Afrique de l’Ouest.

La production de gaz naturel qui s’élevait à 9 384 millions de pieds cubes par jour a augmenté de 50 millions de pieds cubes par jour par rapport à 2006. Des volumes supérieurs générés par des projets au Qatar et en Mer du Nord étaient principalement contrebalancés par le déclin des champs matures.

«Nous avons continué à fournir du pétrole brut et du gaz naturel en quantité massive pour répondre aux besoins mondiaux en énergie par le biais du développement et de l’exploitation organisés de nos diverses ressources globales.

Les dépenses relatives au projet de capital et d’exploration ont atteint 20 853 millions de dollars en 2007, soit une hausse de 5 % par rapport à 2006. Notre programme d’investissement à long-terme, dans le cadre de projets souvent éloignés des principaux pays consommateurs, a continué à procurer des ressources essentielles au réseau mondial d’approvisionnement en énergie de plus en plus interdépendant.

La fiabilité de nos opérations au sein de nos activités chimiques et en aval nous a permis de fournir les principaux produits que les consommateurs demandent dans le monde entier.» a également ajouté le président du groupe.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz