Rhodia compte sur la concurrence pour réduire sa facture

Rhodia, l’un des leaders mondiaux de la chimie, représente au travers d’une fédération d’industriels environ 10 % de la consommation de gaz sur le marché libre en France.

Suite au doublement de la facture énergétique en quatre ans, le directeur général de Rhodia Energy Service, Philippe Rosier lance un appel auprès des différents fournisseurs d’énergie afin de jouer sur le levier de la concurrence.

Il explique dans "la Tribune" : "Nous cherchons des fournisseurs capables d’alimenter notre groupement d’industriels, proposant des prix compétitifs qui soient susceptibles de garantir nos approvisionnements sur cinq à dix ans". Or, "les opérateurs gaziers ne souhaitent pas s’engager au delà de deux ans."

Gaz de France domine encore largement le marché français, mais il doit de plus en plus s’accomoder des autres opérateurs gaziers, comme le français Total, l’Italien Eni ou encore le russe Gazprom.

Rhodia est même prêt, dans le cadre d’un groupement d’industriels, à étudier toutes les solutions pour parvenir à " un accord gagnant-gagnant ", y compris celle " de partager les risques sur des investissements d’infrastructure ".

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

avatar
  Souscrire  
Me notifier des