Romande Energie compte sur le charbon allemand

Romande Energie a décidé d’investir dans le projet de centrale thermique de Brunsbüttel, en Allemagne.

L’investissement concerne une tranche de 50 MW dans le projet de centrale thermique à charbon de Brunsbüttel auprès de la société allemande SüdWestStrom. Romande Energie en attend une production de 300 GWh, soit la consommation de 85 000 ménages.

L’opération portera la production propre de Romande Energie de 500 GWh à 800 GWh, ce qui correspond à environ 30% de l’énergie distribuée en 2007, soit une augmentation de quelque 11% par rapport à la situation actuelle.

La souscription consiste en l’acquisition d’une part sociale de 2.5 millions d’euros (CHF 4 millions) dans la société allemande. Par la suite, Romande Energie participera aux  augmentations de capital qui seront décidées au gré de l’avancement des travaux.

Romande Energie affirme avoir reçu le soutien des pouvoirs publics régionaux allemands pour le développement de la centrale thermique. Selon la compagnie, le projet "présente un rendement énergétique nettement supérieur aux centrales à charbon plus anciennes, ainsi qu’un bilan écologique beaucoup plus favorable, notamment en termes d’émissions de CO2".

L’autorisation de construire la centrale est attendue pour le troisième trimestre 2009 et sa mise en service pour le début 2013.

Romande Energie justifie ce projet par les perspectives d’insuffisance de l’approvisionnement en Suisse, et la nécessité de développer de nouvelles sources d’approvisionnement pour faire face à l’augmentation constante de la consommation, à l’échéance des contrats d’importation à long terme et à la fin programmée de l’exploitation des premières centrales nucléaires suisses.

Selon des spécialistes de la Confédération, le déficit d’approvisionnement électrique du pays – critique en hiver – devrait apparaître entre 2012 et 2019, précise-t-il.

Or, "en Suisse les projets de grandes centrales de tous types connaissent des freins importants et des investissements à l’étranger s’avèrent aujourd’hui incontournables", explique un communiqué du groupe.

Approvisionnement insuffisant en Suisse

Pour répondre à cette problématique, le Conseil fédéral a développé une stratégie fondée sur quatre piliers : l’efficacité énergétique, la promotion des énergies renouvelables, le remplacement et la construction de centrales électriques et la politique énergétique internationale de la Suisse.

D’ici 2020, la Confédération suisse vise ainsi les objectifs suivants:

  • réduire la consommation des énergies fossiles de 20 % entre 2010 et 2020;
  • augmenter la part des énergies renouvelables de 50 % par rapport à la situation actuelle, pour atteindre au mieux une couverture de 10% des besoins totaux dans les vingt à trente prochaines années;
  • limiter l’augmentation de la consommation d’électricité à 5 % au maximum entre 2010 et 2020.

La Confédération compte également poursuivre une stratégie d’incitation active pour accroître l’efficacité énergétique dans les entreprises et les ménages.

Selon Romande Energie, les grandes centrales sont indispensables pour assurer la sécuité d’approvisionnement du pays. Or, note le Groupe, les possibilités de développement de nouvelles grandes centrales électriques en Suisse sont très limitées : plus de possibilité de construire de nouveaux barrages, avenir incertain du nucléaire et délais très longs pour l’octroi de nouvelles concessions, difficultés de construire des usines thermiques au gaz compte tenu des contraintes actuelles de compensation CO2 en Suisse.

En conséquence, le Conseil fédéral a décidé de renforcer la collaboration avec l’étranger pour garantir l’approvisionnement énergétique du pays.

La réponse de Romande Energie

Dans sa stratégie présentée en 2006, Romande Energie entend diminuer sa dépendance à l’égard du marché en augmentant sa production propre en s’appuyant :

  • Sur la construction en propre ou en partenariat, des centrales à base de nouvelles énergies renouvelables (hydraulique, mini hydraulique, solaire, éolien, biomasse), à travers la société Romande Energie Renouvelable SA créée à fin 2006;
  • Sur la signature de contrats à long terme en Suisse et à l’étranger;
  • Sur l’acquisition de participations dans des projets de centrales de production en Suisse et à l’étranger.

Depuis l’annonce de sa stratégie, Romande Energie a débloqué plus de 115 millions de francs suisse (71 millions d’euros) pour la construction, en Suisse, d’unités de production à base de nouvelles énergies renouvelables.

Le Groupe s’engage dans les projets de nouvelles centrales hydroélectriques sur le Rhône et de l’Hongrin (FMHL+) et il participe aux projets de centrales thermiques à gaz de Chavalon (CTV) et Cornaux.

Ces quatre projets représentent des investissements supérieurs à 1 milliard de francs suisses (619 millions d’euros) pour l’ensemble des partenaires et des sociétés de production concernées, dans les cinq à dix prochaines années.

De plus, Romande Energie a lancé une recherche d’acquisition de parts de production en Europe, à l’instar de ce que font plusieurs autres groupes suisses. La participation de Romande Energie au projet de centrale thermique à charbon de Brunsbüttel s’inscrit dans cette logique.

Dans le cadre de la promotion des énergies renouvelables, la nouvelle Unité d’affaires Environnement, créée le 1er février dernier, sera notamment chargée de contribuer activement au développement des pompes à chaleur en Suisse romande.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Romande Energie compte sur le charbon allemand"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
pasnaif
Invité

…”du fait des complications en Suisse, je fabrique mon électricité à l’étranger et y laisse mes déchets, CO² y compris. Et je suis donc très écolo”.Bravo,mais “n’oubliez pas de déposer votre fric dans les banques suisses”.

wpDiscuz