RTE : dispositif de prévision d’énergie renouvelable

Le RTE a dévoilé un nouveau dispositif permettant d’insérer en toute sécurité l’énergie éolienne et photovoltaïque dans le système électrique français.

En 5 ans, la production d’origine éolienne a été multipliée par 14 alors que la production photovoltaïque est en pleine émergence. Avec 4 300 MW installés en France, la filière éolienne poursuit son essor et la puissance installée du grand photovoltaïque est passée de moins de 1 MW en 2003 à 140 MW cette année. L’objectif fixé lors du Grenelle de l’environnement est d’atteindre en 2020 respectivement 19 000 MW de puissance éolienne terrestre et 5 400 MW de puissance photovoltaïque.

Pour accueillir au mieux ces énergies intermittentes, disposer des meilleures informations et des prévisions les plus fines sur la production éolienne est un enjeu majeur pour la sûreté du système électrique français.

En réponse à cet enjeu, RTE vient de mettre en service « IPES, Insertion de la production éolienne et photovoltaïque sur le système », un nouvel outil qui permet désormais à RTE de disposer à chaque instant des données nécessaires pour faire le point sur la production éolienne et prévoir son comportement à venir afin de maintenir l’équilibre entre l’offre et la demande d’électricité et gérer les flux d’énergie sur le réseau.

Les opérateurs de RTE peuvent désormais suivre en temps réel l’évolution des productions de l’éolien et du grand photovoltaïque des parcs intégrés au système. Ils visualisent les prévisions de production heure par heure pour la journée en cours et le lendemain, accèdent aux données techniques de ces parcs, notamment celles qui permettent de prévoir leur comportement en cas de situations instables.

Ce dispositif est opérationnel depuis les 8 centres RTE de conduite et de gestion prévisionnelle (ou « dispatchings»), le Centre national d’exploitation du Système à Saint-Denis et les 7 centres régionaux de Lille, Nancy, Lyon, Marseille, Toulouse, Nantes et Saint-Quentin en Yvelines. Ce dispositif est un système centralisé installé sur des serveurs implantés dans des locaux sécurisés du site RTE de Toulouse.

RTE : dispositif de prévision d'énergie renouvelable

Par ailleurs, RTE va intensifier ses investissements sur les infrastructures de son réseau. Il a évalué à environ un milliard d’euros cumulés d’ici à 2020 les investissements nécessaires pour intégrer un parc éolien terrestre d’environ 19 000 MW.

[ Image : Le lundi 30 novembre 2009 au « dispatching » national de Saint-Denis, Jean-Louis Borloo, Ministre d’Etat, Ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement Durable et de la Mer et Dominique Maillard, Président du Directoire de RTE, ont dévoilé un nouveau dispositif pour insérer en toute sécurité l’énergie éolienne et photovoltaïque dans le système électrique français. ]
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "RTE : dispositif de prévision d’énergie renouvelable"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
bmd
Invité

En toute sécurité, peut-être, mais à grands frais, certainement! Ce milliard d’euros( disons plutôt le double, comme d’habitude), va s’ajouter aux 2 milliards d’euros par an du surcoût réel de l’éolien à cette échéance, et au coût des centrales à gaz qu’il sera nécessaire de construire pour assurer la dite sécurité!

Bibou64
Invité
il semblerait que l’on ait par le passé investi dans des filières que l’on ne croyait pas rentables : de 1946 à 1970 en ce qui concerne le nucléaire par exemple, avec concretisation de la filière à partir de 1972 – construction du parc des centrales. je n’emets pas de jugement de valeur sur éolien/pv  vs le nucleaire, toutefois, force est de constater que l’emergence d’une filière industrielle semble très souvent passer par une phase d’investissement. Ainsi, il me semble que pour le nucléaire, il a fallu aussi investir dans le réseau en construisant à grands frais des lignes à… Lire plus »
Denlaf
Invité

En premier lieu je dirais que pour le nucléaire des lignes haute tension à 400 kV, ce n’était pas la meilleure décision. On aurait dû choisir des lignes à 750 kV, les pertes lors du transport de l’énergie auraient été, de beaucoup, inférieures. Pour le reste, quoi que vous disiez de bien au sujet des énergies vertes et renouvelables, ce ne sera jamais suffisant pour convaincre les inconditionnels du nucléaire. Je continuerai cependant à m’y efforcer.

Dan1
Invité
La France n’a pas construit son réseau de transport à 225 ou 400 kV uniquement pour les centrales nucléaires ! D’autre part la tension est un compromis par rapport à l’étendue du pays et en considération des moyens de production excentrés par rapport aux centre de consommation. Le Canada de ce point de vue a plus de problème que la France. Si nous avions choisi 750 kV combien aurions nous gagner ? Pour le savoir il faut d’abord dire quel est le niveau de perte sur le réseau de de transport de RTE : c’est en 2008, 11,2 TWh pour 516… Lire plus »
Jeff_carca
Invité
Juste pour infos, ce milliard comme vous dites est investi tous les ans par RTE pour assouvir nos besoins d’energies et de confort… C’est notre consommation, c’est notre production centralisée et c’est notre technologie qui font que notre réseau absorbe une telle somme tous les ans pour répondre à notre confort mais aussi a celui de nos voisins… bmd> c’est idée d’un autre age de la centrale thermique complémentaire de l’éolien c’est assez !!  Donne moi la puissance thermique installée en France depuis 1999 (début de l’éolien Français) et on en reparle. On en a meme fermé !!! Tu n’as… Lire plus »
traction0
Invité
Hello, c’est avec beaucoup d’intérêts que j’ai lu votre post, votre métier est noble, je ne le discute pas, je voudrais simplement revenir sur le point des énergies alternatives qui pour moi, ne restent que des jouets même pas suffisants à compenser les demandes de plus en plus croissantes, il faut voir à l’échelon mondial, les augmentations des pays en voie de développement vont seulement faire exploser la demande en énergie ! Lorsque vous parlez d’énergie=confort, je ne suis vraiment pas d’accord, les surconsommations croissantes en énergie ne sont en fait que le résultat de l’offre de fabricants peu scrupuleux… Lire plus »
Dilan
Invité

Juste pour infos,ce miliard investi pour assouvir nos besoins d`enrgies et confor,est certainement mieux et devient le début de la sagesse,aujourdui,il y à une habitation qui se deplace sur terre et accéder en mer pour navigue à viole,peux  dessaler  l`eau de mer sans cuorant,le bonneur ,et la joie de vivre et la, dans le monde ,en cas de tempétes,de monter sur les plages,-y habiter aisément avec beaucoup de place,

Dilan
Invité

Juste pour infos,ce miliard investi pour assouvir nos besoins d`enrgies et confor,est certainement mieux et devient le début de la sagesse,aujourdui,il y à une habitation qui se deplace sur terre et accéder en mer pour navigue à viole,peux  dessaler  l`eau de mer sans cuorant,le bonneur ,et la joie de vivre et la, dans le monde ,en cas de tempétes,de monter sur les plages,-y habiter aisément avec beaucoup de place,

wpDiscuz