RTE et Areva: vers un réseau intelligent pour l’éolien

Le pôle Transmission et Distribution (T&D) d’Areva a été sélectionné par RTE pour fournir une solution de gestion de réseau intelligent destinée à observer, estimer et anticiper l’énergie produite par les parcs éoliens reliés au réseau.

Cette collaboration vise à mieux intégrer les sources d’énergie renouvelable au réseau, alors qu’un fort développement de la production d’énergie éolienne est prévu en France dans les prochaines années. Le système proposé par Areva sera en mesure de connecter jusqu’à 1 000 parcs éoliens et d’accompagner le développement des nouvelles capacités des production, indique Areva.

La solution repose sur les produits de la gamme e-terra, qui font déjà fonctionner des systèmes de supervision de parcs éoliens aux États-Unis, au Portugal, en Espagne et au Danemark. Ces solutions de gestion de réseaux intelligents sont destinées à permettre aux opérateurs de relever les nouveaux défis du marché de l’énergie, en offrant une plus grande fiabilité, productivité, environnement et participation active du consommateur.

Le pôle Transmission et Distribution d’Areva conçoit, fabrique et met en service une gamme complète d’équipements, systèmes et services tout au cours des divers stades du transfert d’électricité, du générateur à l’utilisateur.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "RTE et Areva: vers un réseau intelligent pour l’éolien"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Momo
Invité

Une preuve de + que rien n’est tt. blanc ou tt. noir ici-bas … Pour devenir ” techniquement correct ” , l’eolien intermittent a besoin du savoir-faire de l’atomiste …. Tant mieux , c’est deja envisage en Mer du Nord ds. l’eolien offshore , et cela rapporte a la France  a l’export !  C’est pas beau ?

renewable
Invité

Je vais finir par me reconcillier avec AREVA, qui sait? Voilà qui peut permettre à AREVA de rattraper, dans les ENR, une partie du retard causé par son sabordage de Jeumont…

pasnaif
Invité

il caressent la bête politique et médiatique dans le sens du poil pour avoir du fric et surtout une image: Tant qu’à faire, profitons des imbéciles qui parlent tout haut, utilisons les, quitte à les brader quand cela ne marchera plus. C’est comme les scientifiques du monde entier qui depuis 10 ans ne proposent que des recherches sur le réchauffement climatique, financements garantis. Mais s’il proposent l’éradication du choléra ou de la lèpre, pas un centime. Comme cela va le monde. Un pro-nuke Amitiés

christian
Invité

Pasnaïf, vous voyez de la malice et l’appât du gain partout. En cela votre pseudo est pertinent. Mais en même temps vous avez souvent des idées… naïves ! A votre avis des climatologues devraient se reconvertir pour travailler sur le choléra ? Et sans doute les biologistes travailler sur le recyclage des déchets nucléaires ?  Il y a des compétences longues (et pénibles) à acquérir. Chacun fait ce qu’il sait faire, tout simplement. Le reste des sciences ne s’est pas arrêté à cause du GIEC, loin de là… Et les “scientifiques du monde entier” n’ont pas abandonné les autres enjeux.

christian
Invité

C’est le genre de ratage qui énerve effectivement. Mais comme vous le soulignez, ce qui clôt l’histoire : “finalement se faire lâcher par le gouvernement”. L’Etat fait un très mauvais actionnaire, et les ministres de l’industrie comprennent rarement les enjeux. Quand ils les comprennent, c’est pire. (oups, mon devoir de réserve !)

tibeau
Invité
Bonjour, Vous allez un peu vite en besogne pour Jeumont. La technologie utilisée était une technologie “similaire” à celle d’Enercon  dans le sens ou c’était une machine synchrone. Mais c’était une machine à flux axial, qui certe a beaucoup d’avantage, mais qui nécessite un entrefer constant. Or cet entrefer est l’espace compris entre 2 disques se faisant face, et non pas entre 2 cylindres de diamètres différents. Avec les vibrations et le couple variable des machines, il était très difficile de maintenir l’entrefer constant ce qui amenait à des court circuits dans les machines et d’autre problèmes de maintenance. C’est… Lire plus »
pasnaif
Invité

…mon cher de déduire de mon texte qu’il fallait que tout le monde se convertisse en chercheur du choléra. Mais non, vous n’êtes pas idiot, juste un poil mauvaise foi! Amitiés, HD

christian
Invité
Un tout petit poil de mauvaise foi peut-être, et je regrette que vous l’ayez pris ainsi, en tout cas. J’ai un réflexe irrépressible : je défends systématiquement les scientifiques et la communauté universitaire (on dira que je suis corporatiste), car, en règle générale, son fonctionnement en est fort mal connu… En particulier, sans aucune mauvaise foi, je ne peux croire que l’ensemble des climatologues-géologues-paléontologues-météorologues-chimistes-océanographes qui depuis 20 ans travaillent pour le GIEC courent après les financements, et je ne comprends pas que vous fassiez peser sur eux le doute d’un parti pris, ou de l’appât du gain… (humour peut-être ?)… Lire plus »
enrewable
Invité
Je tenais juste vous préciser que je trouve vos commentaires très constructifs à chaque débats en apportant vos lots de connaissances. Un + pour la constructivité des discussions et les infos que l’on peut trouver sur EnerZine. Pour ma part, je regrette vivement qu’Areva, étant à l’époque dans un mouvement de développement actif dans la filière éolienne n’à poursuivi ses efforts. On aurait être à la place de l’Allemagne aujourd’hui et vendre nos solutions à l’international…. Pour en revenir au sujet RTE et Areva, ce dernier tente t il de se racheter dans la gestion active de la production d’électricité… Lire plus »
Momo
Invité
Non , ce sont tout simplement les seuls en Europe a avoir actuellement la technologie et le savoir-faire pour repondre au cahier des charges et aux defis divers et varies poses par l’integration la + rationnelle et la + rentable possible de X machines a fonctionnements particulierement aleatoires ! …. Les grds. YAKA oublient TJRS. un parametre ou 2 ( ou + ) , qui font que rien n’est si simple ni si evident que ce qu’ils imaginent … et qu’il faut que d’autres mettent au point silencieusement et concretisent en temps et heures malgre les cris et invectives de… Lire plus »
wpDiscuz