RTE sécurise l’alimentation électrique en Bretagne

Le Réseau de transport d’électricité (RTE) a inauguré mardi à Caudan (Morbihan), un équipement permettant d’atténuer les variations de tension du courant électrique, afin notamment de mieux sécuriser l’alimentation de la Bretagne, une première en France.

Ce compensateur statique de puissance réactive (CSPR) est opérationnel depuis octobre dernier. RTE a implanté en même temps un deuxième équipement du même type à Sainteau.

La Bretagne ne produit que 5% de l’énergie qu’elle consomme, et l’éloignement de ses principales sources d’alimentation électriques crée des risques de rupture du courant en cas d’incident.

Ce type d’équipement est couramment utilisé à l’étranger. Si la France en disposait déjà d’un à Ancizes (Puy-de-Dôme), il avait été construit pour un industriel, à un niveau de puissance bien moindre.

Outre la Bretagne, RTE étudie la possibilité d’installer ce type d’équipement dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) qui produit très peu de sa propre électricité.

 
(src : Le moniteur)
Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "RTE sécurise l’alimentation électrique en Bretagne"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Christophe1007
Invité

La centrale à eau lourde des Monts d’Arret a produit 70MWe pendant 18 ans(entre 1967 et 1985), puis a été démantelée. Le site est propre et inutilisé… Pourquoi ne pas le reprendre pour quelques EPR, la Bretagne pourrait s’industraliser un peu. Les lignes HT existent, à renforcer. C’est quant même mieux que des centrales à gaz ou charbon, à transporter à grand frais.

francois
Invité
Avant la 2ème guerre mondiale la Bretagne avait dans chaque ville de 20.000h une centrale électrique. Par effet de gain de productivité et de taille des machines et des sites de production d’électricité, ces centrales ont été abandonnées pour le site de Cheviré ( encore en Bretagne pour certains) et ensuite le site de Cordemais. Conclusion la Bretagne produit plus de 5% de sa consommation Et ceux sont des gains économiques pour les investissements qui amènent à cette sous production . Les turbines à compression de 440 MW sont rentables lorsqu’elles ne tournent pas. Elles sont construitent dans le but… Lire plus »
nivose
Invité

c’est la demande qui crée l industrie qui créee les infrastructures(centrales) et non l inverse une centrale à brennilis vous faites disparaitre l industrie…. touristique donc la demande en énerie donc l’utilité d’une centrale à cet endroit

wpDiscuz