Enerzine

RTE sécurise son réseau avec des batteries de condensateurs

Partagez l'article

RTE, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité français va recevoir de la compagnie helvético-suédois ABB, 23 batteries de condensateurs filtrées dans 20 postes à 225 000 volts.

Ces batteries de condensateurs permettront d’augmenter la capacité de transit sans risque d’écroulement de tension et de réduire les pertes électriques sur le réseau de transport d’électricité.

Elles seront localisées dans le Sud Ouest, à l’Ouest et en Normandie. Ces nouvelles installations viendront compléter les quelques 30 batteries de condensateurs filtrées ABB déjà mises en service, au cours des six dernières années, dans les réseaux de transport (225 000 volts) en Bretagne, en région parisienne et dans le Sud Est*.

Production d’énergie réactive, stabilité et réduction des pertes électriques

Ce condensateur permet non seulement de faire face aux variations de la tension en la maintenant à une valeur suffisamment élevée et de contribuer ainsi à la sécurité du réseau, mais aussi de réduire les pertes.

La capacité de transport du réseau est d’autant plus élevée que sa tension est plus élevée. L’utilisation de la compensation capacitive « shunt » va permettre d’augmenter la puissance active transmissible et ainsi de diminuer le risque d’un phénomène d’écroulement de tension. Les batteries de condensateurs seront utilisées par RTE sur le réseau, en fonction des plans de tension et des besoins en énergie (charge, consommation maximale, etc.).

Pour une puissance donnée, l’augmentation de la tension obtenue par la compensation capacitive shunt, conduit à diminuer la valeur du courant (en ampère) passant dans les lignes, et donc les pertes électriques**.

Pour RTE, cette compensation s’effectue dans les postes qui constituent les nœuds électriques du réseau maillé ainsi que les lieux de distribution vers les niveaux de tension inférieurs au travers des transformateurs de puissance.

RTE (Réseau de Transport d’Électricité) gère le réseau français de transport d’électricité. Avec 100 000 km de lignes, dont 46 lignes transfrontalières, le réseau haute tension de RTE est le plus grand d’Europe. En 2010, l’entreprise a enregistré un chiffre d’affaires de 4 396 millions d’euros et emploie actuellement 8 500 personnes.

* Réseaux 400 000 Volts (fourniture sur de longues distances), réseaux 225 000 Volts (fourniture sur des distances moyennes), réseaux 63 000 Volts et 90 000 Volts (distribution régionale).

** Lorsque le courant alternatif traverse un conducteur métallique, il transporte l’énergie constituée d’"énergie active" et d’"énergie réactive". L’énergie active est transformée en énergie mécanique ; l’énergie réactive crée des champs magnétiques. Mvar (Mégavar): unité de mesure de l’énergie réactive.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    7 Commentaires sur "RTE sécurise son réseau avec des batteries de condensateurs"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Mamouth
    Invité

    RTE va rectifier le COS Phi dans certains points de ses réseaux …

    Dan1
    Invité

    Ce procédé n’est pas nouveau et les batteries de condensateurs sont déjà largement utilisées. En revanche, il se pourrait bien que les déséquilibres s’accentuent notamment à cause de produits électroniques dont les cos phi sont parfois justement très moyens voire mauvais. Dans certains cas les lampes basses consommation « polluent » pas mal le réseau selon la qualité de l’alimentation qui est dans le culot de la lampe.

    Lionel_fr
    Invité

    Les problèmes de cos phi entrainent une consommation apparente facturée plus cher par le compteur, et une sur-consommation bien réelle due à l’échauffement des cables. Les alims à découpage dépourvues de condensateurs sont souvent en cause -cas des lampes fluo ? Il devrait y avoir une capa dans les ballast des lampes fluo non ? Le condo est peut-être « omis » dans les lampes à 1€…. J’ai fait un montage qui permet de dessiner l’onde à l’écran sans oscillo .. En tous cas, les capa’s du réseau RTE doivent être méchemment dimensionnées pour lisser un sinus de x00kv..

    Dan1
    Invité
    « Les problèmes de cos phi entrainent une consommation apparente facturée plus cher par le compteur » Je veux bien, mais cela ne fonctionne que pour les industriels, car ce n’est pas la puissance apparente qui est facturée au particulier mais la puissance active. Donc, si l’ensemble des appareils de la maison à un cos phi médiocre, le consommateur est gagnant bien qu’il provoque un surdimensionnement des installations en aval à la charge de ERDF, RTE… La seule limite pour le consommateur étant alors le tarage de son disjoncteur en courant qui écretera le courant appelé (par exemple 30 A en 6kVA)… Lire plus »
    Lionel_fr
    Invité
    soit ! Dan je vous crois sur parole. Ma spécialité en matière de puissance se rapproche plus des amplis op’s que des contraintes réseau. Cela dit, je me demande bien comment font les adaptateurs CPL pour gérer des « concerts harmoniques » provenant de dizaines de circuits déphasés. Je me demande aussi comment le smart grid va transmettre ses données si ce n’est pas via un genre de CPL. Et j’ai une question encore plus dure : comment un pays qui décourage la cogénération et gère les installations PV de façon strictement passive peut se prétendre capable de créer une norme de… Lire plus »
    Devoirdereserve
    Invité

    Le pear-to-pear ? S’agit-il d’être bonne poire ? (pardon, je re-sors).

    Lionel_fr
    Invité

    lol l’erreur est assez marrante en effet

    wpDiscuz