RuggedCom : une success story canadienne

La croissance rapide et dynamique de RuggedCom a amené cette entreprise canadienne à dominer le marché mondial de l’équipement de communication avec des produits robustes et sophistiqués pour un transport d’électricité fiable et efficace.

« Nous avons constaté qu’il était nécessaire de fabriquer un équipement qui pourrait fonctionner dans des conditions extrêmes… Et cela a payé », a commenté le PDG Marzio Pozzuoli, qui en 2001 a fondé l’entreprise dans son sous-sol, au nord de Toronto.

En moins de 5 ans, RuggedCom, entreprise primée, est devenu le fournisseur leader en commutateurs et routeurs ainsi qu’en produits liés aux compagnies d’électricité situés en Amérique du Nord, en Europe et en Chine (+ de 50% de croissance des ventes).

Quand Pozzuoli parle de conditions extrêmes, il ne parle pas simplement des températures extérieures. Les sous-stations électriques sont exposées à des tensions dangereuses qui peuvent aller de 500 000 à 1 million de volts, produisant de sévères interférences magnétiques, des températures extrêmes allant de -40°C à 85°C et un niveau élevé de chocs et vibrations. Avant que RuggedCom n’apparaisse, l’équipement en communication était limité, ou n’avait aucune capacité de réseau sous ces conditions et souvent ne fonctionnait pas. « S’il y avait un problème, on l’apprenait d’abord par nos clients », a t-il déclaré.

Les opérateurs ont commencé à chercher des détecteurs et d’autres appareils qui les informeraient des problèmes potentiels avant qu’ils ne se transforment en crise, particulièrement après la panne électrique de 2003 en Amérique du Nord. RuggedCom était au bon moment au bon endroit. Comme l’affirme M. Pozzuoli: « nous étions et nous sommes la seule entreprise qui offre un réseau intégré à haut débit à la fois intelligent et fiable et ce, quelques soient les conditions ».

RuggedCom : une success story canadienne

L’entreprise fournit plus de 50% des opérateurs d’électricité du marché mondial. Les principaux fournisseurs d’électricité en Espagne, en Angleterre, en Italie, en France et en Allemagne consituent ses clients européens. En Amérique du nord, ils sont American Electric Power et Pacific Gas and Electric. RuggedCom domine aussi le marché canadien, et compte parmi ses clients Hydro One de l’Ontario et Hydro Québec.

Le secteur des réseaux intelligents (smart grids) est un secteur croissant. L’entreprise contrôle ainsi près de 60% du marché international des réseaux intelligents pour les routeurs IP et les autocommutateurs Ethernet.

« Notre but est de devenir la principale entreprise des réseaux intelligents au fur et à mesure qu’ils évoluent », a indiqué M. Pozzuoli. Et d’ajouter : « les réseaux intelligents doivent s’autogérer, s’auto-réparer et répondre en temps réel, et pour réussir cela, ils ont besoin d’infrastructures de communication et des réseaux électriques robustes et fiables que nous possédons ».

Avant de travailler pour RuggedCom, Marzio Pozzuoli a travaillé chez General Electric pendant 7 ans en tant qu’ingénieur et s’occupait de la protection et du contrôle des systèmes d’alimentation. Frustré par l’absence d’équipement réseau, équipement que RuggedCom fabrique aujourd’hui, il décida de les créer lui-même. Pendant deux ans, Marzio Pozzuoli et d’autres personnes, qui se sont joint à lui, ont financé l’entreprise grâce à leurs économies et grâce au soutien d’amis et de la famille. La première commande est venue en 2002 de la Korean Electric Power Company, toujours client aujourd’hui. « J’ai précieusement gardé la serviette sur laquelle nous avons conclu la transaction ».

En 2011, le chiffre d’affaires a atteint 77 millions d’euros, et depuis ces 6 dernières années, RuggedCom fait partie de la liste de Deloitte Technology Fast 50, basée sur la croissance du chiffre d’affaires des 5 dernières années pour les entreprises du secteur de la haute technologie en activité depuis au moins 5 ans et qui ont un chiffre d’affaire supérieur à 4 millions d’euros. L’année dernière, le taux de croissance sur 5 ans était de 455%. « Il nous a fallu 10 ans pour atteindre 77 millions d’euros. Atteindre le chiffre de 800 millions d’ici 10 ans est tout à fait envisageable ».

« Nous sommes les pionniers sur une industrie qui vient juste de démarrer, au moment où les entreprises électriques remplacent leur infrastructure existante et construisent de nouvelles sources d’énergie, alors que nous, nous avons choisi un petit marché, du coup nous évoluons ensemble. Notre but est de maintenir notre position en tant que concepteur de toute nouvelle technologie sur le terrain », a t-il indiqué.

Selon lui, le principal défi est de gérer sa croissance phénoménale. En 2010 seulement, RuggedCom a acquis 433 nouveaux clients : « nous avons l’intention de croître dans les limites de la rentabilité, et il s’agira d’une croissance disciplinée axée sur le maintien de la rentabilité ».

Etant donné que l’entreprise conquiert de nouveaux marchés internationaux, RuggedCom a d’après lui, un atout certain étant basé en Ontario. Arrivé au Canada lorsqu’il était enfant, il avoue que le côté multiculturel du pays donne aux entreprises un avantage sur les concurrents d’autres régions où existent peu de différences culturelles ou bien où les cultures ont tendance à s’entrechoquer plutôt qu’à prospérer. Il explique d’ailleurs : « Nous avons des salariés du monde entier. En Ontario, nous évoluons avec une vision plus cosmopolite du monde. De nombreux Canadiens tiennent cela pour acquis mais cela facilite nos relations avec les gens d’autres régions du monde et permet de conclure des ententes fructueuses sur le plan des affaires ».

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "RuggedCom : une success story canadienne"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Tech
Invité

“Nous avons des salariés du monde entier” , cela facilite nos relations avec les gens d’autres régions du monde et permet de conclure des ententes fructueuses sur le plan des affaires ah si les electeurs de MLP pouvaient comprendre cela.

wpDiscuz