S. Royal fait le point sur le grand chantier de la transition énergétique

A l’occasion du séminaire de travail sur la transition énergétique pour la croissance verte, Ségolène Royal a tenu un discours introductif en présence des directeurs départementaux et régionaux de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) ainsi que de l’ADEME.

La Ministre de l’écologie et de l’énergie a rappelé à son auditoire quelques exemples sur les clarifications et simplifications de la loi sur la transition énergétique :

♦ la généralisation des expérimentations du « permis environnemental unique »

♦ la généralisation du guichet unique dans les communautés de communes.

♦ l’actualisation des règles d’urbanisme pour qu’elles ne fassent pas obstacle aux travaux de rénovation des bâtiments ou à la production locale d’énergies renouvelables.

♦ la possibilité pour les documents d’urbanisme de prévoir que les nouvelles constructions soient à basse consommation ou à énergie positive.

♦ la systématisation du diagnostic et des travaux d’efficacité énergétique lors des rénovations lourdes (réfection de toiture, ravalement de façade, extension de surface).

♦ la réduction du coût des démarches et études préalables au déploiement des énergies renouvelables ainsi que la limitation des délais de recours pour les énergies marines.

♦ la modernisation et l’harmonisation de la gestion de la gestion des centrales hydro-électriques pour laquelle des sociétés d’économie mixte seront créées afin de mieux associer les collectivités territoriales et de renforcer la transparence.

Les appels d’offre et appels à manifestation d’intérêt

S. Royal : "L’Etat les a lancés pour stimuler l’innovation, accompagner les efforts des entreprises, grandes et petites, et développer de véritables filières d’excellence dans les énergies marines, le photovoltaïque de nouvelle génération, le solaire thermique, l’éolien, le froid renouvelable, le stockage de l’énergie, les réseaux intelligents, etc."

Le développement des méthanisateurs

S. Royal : "Même chose pour le plan national de 1500 méthanisateurs en 3 ans dans les territoires ruraux ou pour l’appel à projets « Villes et territoires zéro déchets ». Le projet de loi intègre le principe de proximité afin que les déchets (ménagers, industriels et du bâtiment) soient traités aussi près que possible de leur lieu de production, ce qui réduit les distances parcourues et les consommations énergétiques tout en créant des activités et des emplois locaux."

La rénovation énergétique et les économies d’énergie

S. Royal : "Le grand chantier de la rénovation énergétique des logements (même si l’efficacité énergétique concerne tous les secteurs sans exception) et le développement de 200 territoires à énergie positive et, à la clef, des milliers d’emplois (75.000) pour le secteur fragilisé du bâtiment, déploiement des énergies renouvelables terrestres et marines pour valoriser les ressources très variées de nos territoires, dans l’Hexagone et outre-mer, transports propres, économie circulaire…"

"Dans tous ces domaines majeurs de la transition énergétique pour la croissance verte, le choix a été fait d’afficher des objectifs ambitieux, volontaristes, et de privilégier une méthode pragmatique au service de l’efficacité maximum."

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "S. Royal fait le point sur le grand chantier de la transition énergétique"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité
Bonjour, Tout plein de Bonnes décisions et Résolutions ! Voilà une Bonne Caisse à Outils pour faire du Bon Boulot et des Beaux / Bons projets EnR. Entre autres et en particulier pour la µ-hydro: ”..la modernisation et l’harmonisation de la gestion de la gestion des centrales hydro-électriques pour laquelle des sociétés d’économie mixte seront créées afin de mieux associer les collectivités territoriales et de renforcer la transparence.” Voici de Bonens Perspectives ! Solutions de financement-participatif-citoyens_et_collectivités c/o ErCisol et/ou Energie Partagée. Voir les sites web correspondants pour illustrations des démarches et exemples. Welcome ! YA+KA ! A+ Salutations Guydegif(91, 68… Lire plus »
Samivel51
Invité

C’est la rentree! Segolene reprend sa rubrique quotidienne sur Enerzine..

Tech
Invité

les SEM existent depuis longtemps et ne sont pas suffisamment utilisées. elles ont malheureusement été dévoyées par quelques politiciens au lieux d’associer les populations. il y a un paquet d’argent privé qui dort sur les livrets de caisse d’épargne et assurances vie qui pourrait rapidement être mobilisé pour des projets de transition énergétique, il faut juste un controle qui évite aux particuliers de se faire spolier par des magouilleurs professionnels.

samsab
Invité

incroyable de voir que rien n’est fait vers l’éclairage LED pour les collectivités et industries. La belgique subventionne plein pot cette mutation. bah rien de grave, il n’y a qu’un facteur 2 à gagner sur l’éclairage. ça fait combien de tranches de NUC?

Tilt
Invité

Si l’éckairage LED est rentable pour les collectivités et les entreprises, pourquoi le subventionner ? Le déficit de la France se porte-t’il si bien qu’il faille encore créer de nouvelles subventions.

Luis
Invité
¤ Les ampoules a incandescence, utilisées en hiver, permettaient de faire une économie sur le chauffage, électrique ou non. Une économie supérieure aux simples kWh consommés de part et d’autre. Car le confort thermique hivernal ne tient pas seulement à la température ambiante, mais aussi au rayonnement thermique provenant des ampoules à incandescence. Cela se constate par une journée fraîche lorsque l’on passe de l’ombre au soleil. Mais il faut avoir un minimum de connaissances d’architecture bioclimatique pour comprendre cela. Cursus non exigé des ministres de l’énergie. On change bien ses vêtements été/hiver deux fois par an. Pas compliqué de… Lire plus »
climax1891
Invité

Après 1985, tous les pays occidentaux ont arrêté les politiques d’économies d’énergie. Aujourd’hui, nous payons cher cette

Pasdacc
Invité
Pour avoir vu comment elle a dilapidé les deniers publics dans la région Poitou-Charentes, on peut espèrer qu’elle ne restera pas plus longtemps que ses prédécesseurs aux responsabilités. Cette femme n’est qu’une boule de carrièrisme, autocrate et démago. Et sans vouloir faire de peines aux Bisounours qui croient encore aux promesses de la gauche, je suis prêt a prendre les paris sur la parfaite inefficacité des mesures annoncées. Car pour ceux qui suivent le parcours de la “transition énergétique” depuis quelques années, il savent parfaitement qu’en l’absence de fonds pour la mener, cette politique est vouée à l’echec, car la… Lire plus »
Herve
Invité
“incroyable de voir que rien n’est fait vers l’éclairage LED pour les collectivités et industries.” Pourquoi? Ces secteurs sont déja éclairés de manière relativement perfo. Les Tubes T5 et lampes au sodium largement utilisés égalent les leds de qualité moyenne. Seules les Led haut de gamme font mieux. La belgique subventionne plein pot cette mutation. Les belges…. Ils faisaient moins de conneries quand ils n’avaient pas de gouvernement… bah rien de grave, il n’y a qu’un facteur 2 à gagner sur l’éclairage. Certainement beaucoup moins en réalité… ça fait combien de tranches de NUC? Si on prend votre hypothèse du… Lire plus »
pierreerne
Invité

Que faisait Madame Royal à l’ENA pendant les cours d’économie ? Sans doute batifolait-elle avec son ami François… Parce que s’imaginer qu’on peut “créer 75 000 emplois en faisant payer finalement plus cher l’énergie, c’est réinventer le mouvement perpétuel à énergie positive. Je lui propose une autre idée, dans la même ligne, et en conformité avec sa fonction : créer des millions d’emplois en payant les chômeurs à pédaler pour produire de l’électricité… En général, “créer” des emplois, ça consiste à créer du chômage ailleurs. Tout le monde sait çà dans les pays dont l’économie se porte bien.

pierreerne
Invité

Ben je ne vois pas bien : que payons-nous donc cher ?

climax1891
Invité
1000 milliards d’euros partis principalement vers la Russie et le Moyen Orient. 1000 milliards d’euros qui financent les guerres qui ont lieu aux portes de l’Europe. Comme les 3 dernières réserves de pétrole facile à exploiter en occident sont épuisées (Alaska, Mexique et Mer du Nord), les compagnies pétrolières doivent exploiter des réserves qui sont très cher à exploiter. De plus, la production des pays du Moyen-Orient est passée de 10,6 millions de barils en 1984 à 28 millions de barils par jour en 2012. Plus le Moyen Orient produit du pétrole, plus les prix montent en cas de crise… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Il est bizarre votre graphique ci-dessus, mais je comprends bien que vous n’en êtes pas l’auteur! C’est quoi le bleu clair “others” qui varie tellement entre 2004 et 2008 avant de retomber? Et le bleu foncé “coal, coke” m’étonne aussi un peu par sa faiblesse.

Steph
Invité
Ca fait juste 2 mois que plus rien ne sort en photovoltaique : – 250kW : plus d’Appel d’Offre depuis 6 mois. Autant dire q’aucun projet nouveau ne sort depuis 2 mois. Comme les projet laureats et lances il y a 1-2 ans se mettent en service maintenant, la catastrophe n’est pas encore visible mais dans 6 mois ca apparaitra clairement. Le plus nul est qu’au moment ou on ne peut plus cacher que notre electricite nuke doit etre payee plus chere, ou le PV arrive a competitivite (au bout 8 ans de soutien, cad rapidement), on tente de tuer… Lire plus »
alain38
Invité
Objectivement : les lois de l’économie et de la physique l’emportent sur la volonté politique, surtout quand celle-ci est portée par de l’idéologie et l’incompétence. Subjectivement : Ségolène a toujours plané 3 pieds au dessus du sol. C’est Mauroy qui le disait déjà lors des présidentielles de 2017. Sa méthode est faite d’amateurisme (la démocratie participative), de dirigisme (il y a plein d’impositions dans la loi, même si elle rejette l’écologie punitive), et d’imprévision (les meilleures ambitions comme l’isolation des logements n’ont pas les moyens financiers nécessaires). Elle va droit dans le mur. Les Allemands aussi, mais au moins ils… Lire plus »
climax1891
Invité

Je n’a pas trouvé à quoi Others lbs correspond. En revanche, j’ai trouvé un tableau très détaillé sur le site d’Eurostat.

jmdesp
Invité
La théorie est intéressante, mais ça manque un peu de démonstration. La partie de la chaleur de la lampe qui part en convection thermique est très inefficace, car elle chauffe le plafond et ne participe absolument pas au confort thermique. Et sur la partie visible, forcémeent aucune différence. La justification de l’affirmation est qu’une grande partie de l’énergie part sous la forme de rayonnement infrarouge qui peut alors directement réchauffer les personnes, et effectivement ça tient à peu prêt debout. On remarquera quand même que les radiateurs électriques récents fonctionnent sur ce principe, et par rapport à eux il y… Lire plus »
wpDiscuz