Sables bitumineux : Total sort du projet d’usine “Voyageur”

Le groupe pétrolier Total a annoncé hier sa décision de céder à Suncor Energy la totalité de sa participation de 49 % dans le projet Voyageur – une unité permettant de convertir le bitume en pétrole – situé dans le nord de la province canadienne de l’Alberta.

A effet immédiat, et réglé en numéraire, le montant de cette cession s’est élèvé à 500 millions dollars. Ce désinvestissement devrait entraîner pour Total, une perte nette de 1,65 milliard de dollars au premier trimestre 2013. Toutefois, ce dernier estime qu’il économisera plus de "5 milliards de dollars d’investissement au cours des 5 prochaines années".

"Le visage du secteur pétrolier a profondément évolué en Amérique du Nord. La production en abondance d’huiles légères et de condensats dans la région aura pour effet d’accroître considérablement l’offre de diluants destinés aux projets de sables bitumineux, affectant par là même les projets d’upgrader dans la région" a déclaré le géant français du secteur. "Total est parvenu à la conclusion que l’investissement dans le projet Voyageur ne se justifiait plus d’un point de vue stratégique et économique."

La décision a été prise à l’issue d’une "évaluation rigoureuse" des actifs exploités en partenariat avec Suncor Energy au Canada.

"Nos critères d’investissement sont essentiels pour lancer un projet et pour optimiser notre portefeuille", a déclaré Yves-Louis Darricarrère, directeur général Upstream chez Total. "La décision de se retirer du projet Voyageur n’aura pas d’incidence sur les projets miniers de Fort Hills et Joslyn et Total demeure résolu à jouer un rôle majeur dans l’exploitation des sables bitumineux au Canada".

Total EP Canada est opérateur du projet Joslyn, actuellement en phase d’étude technique, avec une participation de 38,5 %. Total détient également une participation 39,2 % dans le projet d’extraction de sables bitumeux de Fort Hills, opéré par Suncor Energy. La décision finale d’investissement concernant ce projet est prévue à la fin de l’année 2013.

Par ailleurs, Total possède une participation de 50 % dans le projet Surmont SAGD opéré par ConocoPhillips Canada. La production de la première phase du projet s’élève à 26 000 barils de bitume par jour en moyenne. La deuxième phase, actuellement en construction, devrait permettre d’atteindre un plateau de production de l’ordre de 130 000 barils de bitume par jour à partir de 2015. Des phases supplémentaires de développement sont à l’étude.

Total détient enfin une participation de 50 % dans le projet Northern Lights, en partenariat avec Sinopec.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz