Saft, le grand gagnant du Trophée Andros Électrique

Partenaire du Trophée Andros Électrique depuis 2009 avec sa dernière génération de batteries lithium-ion, Saft – entreprise française – a équipé au total, 12 bolides électriques qui se sont défiés ce week-end à pleine vitesse, sur la glace.

Depuis 2 ans, les Andros Cars, développées et mises au point par Exagon Engineering, ont considérablement amélioré leur puissance, leur fiabilité et leur autonomie. Ainsi, il est maintentant possible de parcourir 17 fois un circuit de 2,5 km contre 7 fois auparavant.

Par ailleurs, l’autonomie est aujourd’hui de 35 minutes (contre 10 minutes il y a 2 ans) pour une vitesse constante de 150 km/h sur la glace. Compte tenu du format court des séries électriques, une partie de l’énergie embarquée est toujours disponible à l’arrivée.

Chaque Andros Car est propulsée par une batterie lithium-ion de 300V, 24 kWh et 277 kg pour un poids total du véhicule de 800 kg. Sa puissance en vitesse de pointe pendant 30 secondes est de 130 kW (soit une équivalence de 176 CV). Pour les besoins du Trophée Andros Électrique, 25 minutes de charge suffisent à chaque manche.

« Le choix de Saft pour équiper les Andros Cars a été une évidence. C’est le leader mondial de la batterie haute technologie et c’est une entreprise française. Malgré des conditions climatiques très difficiles sur le Trophée Andros, on a tout de suite capté le potentiel de performance et de fiabilité que les batteries Saft allaient offrir à nos voitures électriques. Aujourd’hui je peux dire que compte tenu des résultats obtenus, j’ai fait confiance aux bonnes équipes », a déclare Max Mamers, organisateur du Trophée Andros Électrique.

Pour la petite histoire, c’est Christophe Ferrier qui a remporté le Défi Andros électrique devant 55000 spectateurs, au Stade de France.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Saft, le grand gagnant du Trophée Andros Électrique"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

en France on n’a peut être pas de fabricants d’éoliennes (paron Vergnet !), ni de modules PV, mais on a des “champions” comme Saft (batteries) ou Nexans (cables), sans parler des fournisseurs de “soft” qu’il serait trop long de citer. Alors, elle est pas belle la vie ?

Fred73
Invité

Oui en france il y a des fabricants d’éoliennes, de modules PV, et même des fabricants de moteurs électriques….. mais pour l’andros c’est du moteur Siemens…. donc pas forcément français, les pneus c’est du Continental et pas forcément du Michelin…Andros ne veut pas dire “champion” franco français

wpDiscuz