Saft rejoint le consortium joules pour réduire les émissions des bateaux

Saft a annoncé récemment avoir rejoint le consortium formé dans le cadre du projet JOULES (Joint Operation for Ultra Low Emission Shipping), financé par l’Union européenne (UE), afin de réduire les émissions produites par le secteur européen du transport maritime.

Le consortium comprenant 39 partenaires** venant de 10 pays est le plus important à ce jour dans le secteur maritime européen ; il se propose d’intégrer des technologies permettant des économies d’énergie dès les premières phases du processus de construction navale. Cette démarche devrait contribuer à protéger l’environnement en réduisant la production des déchets, les émissions de gaz et le bruit générés par les bateaux construits en Europe.

Pendant quatre ans, les membres travailleront sur un total de 11 études de cas pour cinq segments des transports maritimes : "ferries, bateaux de croisière, bateaux de servitude, navires offshore et vaisseaux-cargo."

Pour sa part, Saft apportera son expertise des batteries maritimes, et en particulier son expérience du développement de systèmes batteries intégrés au lithium-ion (Li-ion), à deux des 11 volets de travaux : " Stockage, distribution, convertisseurs électriques" et "Bateaux de servitude". Ces deux volets ont pour objectif de réduire les émissions, la consommation d’énergie des remorqueurs d’au moins 20 % d’ici 2025 et de les réduire de plus de 40 % pour un prototype de remorqueur virtuel dont le lancement interviendrait en 2050. Saft modélisera les performances des batteries Li-ion et proposera l’architecture électrique appropriée.

Ces travaux réduiront non seulement les quantités de CO2, de polluants émis par les bateaux de servitude, mais ils augmenteront également le rendement des moteurs, réduiront le temps d’immobilisation dû à la maintenance. Ils permettront aux constructeurs navals d’envisager d’autres carburants et de nouveaux modèles économiques sans compromettre la sécurité.

"En participant au consortium formé dans le cadre du projet JOULES, Saft démontre son investissement dans les performances environnementales du marché de la marine civile alors que la réduction des gaz à effet de serre se fait plus pressante", a déclaré Didier Jouffroy, Conseiller technique marine de Saft. "Le projet s’appuiera sur l’expérience de Saft en matière de fourniture de systèmes de stockage d’énergie au Li-ion pour la propulsion et l’alimentation des systèmes auxiliaires."

Le projet JOULES n’est pas le seul à bénéficier du leadership de Saft dans la technologie Li-ion pour le secteur maritime. En effet, Saft est également partie prenante de deux autres projets financés par l’UE : POSE2IDON, qui vise à étudier les applications commerciales de la technologie de bateaux électriques, et TEFLES, dont l’objectif est de développer des technologies, des stratégies d’exploitation pour réduire les émissions des navires rouliers et des ferries.

** Le consortium réunit des acteurs de premier plan du secteur maritime en Europe, notamment les grands constructeurs navals Damen, STX Europe et Navantia, les équipementiers électriques Imtech Marine et Rolls Royce, ainsi que le spécialiste des moteurs et de la propulsion, Wartsila.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz