Enerzine

Saint-Gobain lance un panneau photovoltaïque à couche mince

Partagez l'article

A l’occasion du salon Batimat, Saint-Gobain Solar a lancé un panneau photovoltaïque à couche mince qui utilise la technologie CIS (Cuivre – Indium – Sélénium) et offre des rendements surfacique et énergétique jugés excellents, même dans des conditions d’exploitation difficiles.

Destiné aux toitures photovoltaïques de grande surface (100 à 250 kW), le panneau Powermax® est également décliné dans une version spécifique pour les centrales au sol, particulièrement adaptée dans le cadre de l’appel d’offres > 250 kW.

Conçu à partir de la technologie CIS (qui présente à ce jour le rendement de conversion le plus élevé de la filière couche mince), ce panneau permet un rendement énergétique supérieur à celui d’un panneau cristallin. Il peut être installé sur tous types de toitures et dans toutes les situations.

Selon Saint-Gobain, il se révèle spécifiquement indiqué sur les larges surfaces et les centrales au sol et particulièrement efficace dans des conditions d’exploitations difficiles (orientation ou inclinaison défavorables, zones ombragées, etc.). En effet, le rendement en conditions de faible luminosité (200 W/m²) n’est inférieur que de 2 % à celui d’une luminosité standard (1 000 W/m²).

Constitué de 2 plaques de protection en verre trempé, le panneau photovoltaïque possède une structure stable et rigide, gage d’une bonne résistance dans le temps. Le verre repose sur une couche polymère élastique qui lui permet de ne pas subir de contraintes d’appui mécanique ponctuelles. Le module est quant à lui laminé avec un film PVB issu du monde de l’automobile. Enfin, le cadre en aluminium noir est extrêmement rigide et résistant à la corrosion.

Saint-Gobain lance un panneau photovoltaïque à couche mince

Spécifiquement adapté aux larges toitures, POWERMAX® permet de répondre efficacement aux nouveaux appels d’offre pour les installations photovoltaïques comprises entre 100 et 250 kW (1 000 à 2 500 m² environ) grâce à un rendement surfacique supérieur à 12 %, à des productibles améliorés, à un bilan carbone favorable, à un contenu technologique de pointe qui optimise la conception mécanique et électrique du module afin d’obtenir des coûts de système bas.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    2 Commentaires sur "Saint-Gobain lance un panneau photovoltaïque à couche mince"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Lionel_fr
    Invité
    Pas une réaction ici ? Bravo StGobain le roi du verre sort une gamme CIS esthétique. A propos du CIS, l’indium est un des métaux les plus rares qui soient. Cependant une grande partie de la production annuelle (15T) est utilisée par l’électronique et en particulier les écrans LCD car il devient transparant lorsqu’il est très étiré. C’est cette même propriété optique qu’exploitent les panneaux. Maintenant les écrans AMOLED commencent à concurrencer sérieusement le LCD dans la smart-téléphonie (Samsung galaxy..). On peut imaginer que le développement des AMOLED parvienne à faire baisser l’appétit gargantuesque de l’industrie des écrans et faire… Lire plus »
    Guydegif(91)
    Invité

    Au-delà du Cocorico! qui mérite d’être souligné, cette solution PowerMax semble tout à fait digne d’intérêt!  »…ce panneau permet un rendement énergétique supérieur à celui d’un panneau cristallin »: 1) comment faut-il comprendre cette affirmation en arguments chiffrés? 2) comment se situe l’offre en technico-économique par rapport à une solution mono-cristalline? Merci de nous dire A+ Salutations Guydegif(91)

    wpDiscuz