Saint-Pierre-des-Corps transforme “durablement” son réseau de chaleur urbain

Engagée depuis longtemps dans une démarche de transition énergétique, la Ville de Saint-Pierre-desCorps (Indre-et-Loire) a décidé de relever le défi d’une énergie renouvelable et partagée pour alimenter le réseau collectif de chauffage urbain de ses concitoyens.

C’est ainsi que depuis l’automne 2016, ce réseau de chaleur est alimenté par la chaufferie biomasse de la rue de la Rabaterie. Cette nouvelle installation moderne, performante et qui valorise l’économie locale permet de diversifier le bouquet énergétique utilisé pour la production de chaleur sur le réseau de SaintPierre-des-Corps ; d’introduire une part d’énergies renouvelables dans la production de chaleur en substitution de chaleur produite à partir d’énergies fossiles ; de réduire de façon significative les émissions de CO2

Par ailleurs, la rénovation et l’extension du réseau de distribution de chaleur permettront en parallèled’atteindre l’objectif de 3700 équivalents logements raccordés d’ici 2019.

Dans le cadre de la transition énergétique, la Ville de plus de 15 538 habitants a engagé la transformation du réseau de chaleur urbain pour garantir durablement aux usagers une énergie accessible, au coût maîtrisé, respectueuse de l’environnement.

Depuis septembre 2014, CORPO’Énergies, filiale d’Engie Réseaux exploite ce réseau urbain dans le cadre d’une délégation de service public.

D’un investissement de près de 10 millions d’euros pour CORPO’Énergies, la nouvelle chaufferie a été construite – au cœur de la ville – sur le site existant rue de la Rabaterie. Cette installation et ce projet architectural sont le fruit d’une large concertation entre les différents partenaires afin de répondre aux attentes d’intégration paysagère de la collectivité : mise en place d’une toiture végétalisée, aucune cheminée supplémentaire, une double isolation comprenant des atténuateurs acoustiques. Une conception et des équipements qui devraient permettre à terme est d’obtenir la certification ISO 14001.

Cette nouvelle installation dispose de deux chaudières biomasse de 2 MW et 2,5 MW. Elle permet ainsi de substituer 20 000 MWh d’énergie fossile par une énergie renouvelable et de diminuer de 6000 tonnes les émissions de CO2, soit une baisse de 70% des gaz à effet de serre. De plus, un économiseur récupère les calories dans les fumées de combustion des chaudières afin d’améliorer le rendement de l’installation et de réduire la consommation de combustibles.

La chaleur produite grâce à un bouquet énergétique varié sera composée à terme de 66% de biomasse bois et de 34% de gaz.

Cette opération a notamment été rendue possible grâce à une subvention de l’ADEME de 3 M€ permettant de limiter l’impact des travaux sur le tarif.

UN RESEAU PERFORMANT ET DURABLE

La transformation du réseau collectif de chaleur urbain s’inscrit dans une démarche affirmée de la Ville de proposer un chauffage urbain, à la fois accessible et performant, respectueux de l’environnement et du cadre de vie. Elle vise également à accroître sa performance énergétique et sa capacité à produire une énergie propre et répond de ce fait aux objectifs environnementaux, économiques et sociaux de la transition énergétique engagée depuis plusieurs mois par la ville de Saint-Pierre-des-Corps.

Au cœur du projet : la performance énergétique

Etape clé du projet de rénovation, le passage en basse pression et basse température de la chaufferie, du réseau et des sous-stations, vise à améliorer le rendement et l’efficacité énergétique. En réduisant l’écart de température entre l’eau transportée dans le réseau et le milieu extérieur, on diminue dans le même temps les pertes de chaleur pour offrir un confort maximal. En parallèle, des travaux de sécurisation du réseau et de modernisation des sous-stations comme le déploiement de systèmes communicant sont réalisés, assurant aussi la transition numérique du réseau.

LE BOIS : UNE ENERGIE LOCALE ET RENOUVELABLE

Le bois est une ressource particulièrement adaptée aux réseaux de chaleur tel que celui de Saint-Pierre. On le trouve en quantité sur la région. Issu d’une gestion durable des forêts, c’est une énergie renouvelable, économique et écologique.

La biomasse désigne les matières organiques issues de l’industrie forestière qui peuvent être transformées en énergie renouvelable grâce à la combustion, afin de produire de la chaleur. Bûches, résidus bocagers et forestiers, élagages, sciures, écorces, chutes de palettes… constituent le combustible des chaufferies.

La plaquette forestière (composée notamment de bois déclassé, de souche, d’élagage,..) offre une énergie au coût stable et décorrélé du prix des énergies fossiles. Etant une énergie renouvelable, le bois bénéficie du soutien de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie(ADEME), et permettra aux usagers de bénéficier de la TVA au taux réduit (5,5%).

Le bois est une énergie renouvelable car les végétaux employés sont issus de forêts exploitées raisonnablement qui se reconstituent naturellement. L’utilisation du bois comme énergie permet de réduire de 70% les émissions de Co2.

L’approvisionnement du bois est assuré par des entreprises locales, de cette façon, CORPO’Énergies soutient l’emploi de la filière bois. D’autre part, CORPO’Énergies a engagé une politique de formation et d’insertion via des partenariats avec des structures locales spécialisées ou des établissements comme le Lycée Nadaud. Pendant la phase travaux, ce sont environ 3500 heures d’insertion qui ont été assurées par les différentes entreprises sous-traitantes ainsi que le recrutement de 15 collaborateurs.

DE NOUVEAUX BENEFICIAIRES

La modernisation engagée offre des coûts de raccordement compétitifs et permet de planifier des travaux d’extension pour aboutir à terme, à un réseau de 7 km, étendu notamment sur la zone Sud vers la gare et sur la zone Est . De nouveaux raccordements ont été réalisés tels que les bâtiments municipaux : mairie, centre socio-culturel, bibliothèque, salle des fêtes, le centre technique municipal, la halte garderie mais également les groupes scolaires Line Porcher Marceau et Pierre Sémard., l’école et le collège Stalingrad, le gymnase René Despouy. Dans les prochaines années d’autres bâtiments bénéficieront du chauffage urbain : des logements sociaux, de nouvelles copropriétés…

UN PROJET DURABLE AU SERVICE DES USAGERS

Grâce à la mutualisation des moyens de production, de distribution, de maintenance et d’évolution des équipements, la rénovation du réseau de chaleur urbain est une solution solidaire pour lutter contre la précarité énergétique. Une solidarité renforcée aujourd’hui par la mise en place d’un fond d’aide à destination des propriétaires individuels pour financer les travaux qui leur permettront de réduire leur consommation énergétique. Pour plus d’informations, un site internet dédié a été réalisé afin de permettre à l’ensemble des usagers de s’informer sur les avantages du réseau de chaleur. Pour le consulter, rendez vous sur : www. spdc.reseau-chaleur.fr

UNE INSTALLATION AU CŒUR DE LA VILLE

Une attention particulière a été portée à l’insertion paysagère de l’usine dans son environnement urbain. De nombreuses essences d’arbres, de fleurs et de haies vont être mises en terre depuis la rue des Rosiers jusqu’au parc de la Rabaterie situé derrière la chaufferie. L’objectif est de permettre aux riverains de bénéficier d’un équipement industriel de pointe tout en préservant leur qualité de vie et leurs espaces de détente. Enfin, une toiture végétalisée est installée. Elle est dotée d’essences mellifères – plantations idéales pour produire du miel – avec à terme des ruches produisant sur place ce précieux nectar.

UN LIEU D’EXPOSITION

La chaufferie biomasse est un équipement majeur situé au cœur de la ville. Le choix a donc été fait d’utiliser ses façades comme lieu d’information et d’échange avec la mise en place d’expositions temporaires sur des sujets aussi divers que les règles de savoir vivre ou encore les spécialités culinaires des corpopétrussiens.

La troisième exposition qui sera dévoilée lors de l’inauguration a pour objectif de mettre en avant et de valoriser les hommes et les femmes qui ont contribué à la réalisation de cette nouvelle installation.

Les promeneurs pourront ainsi découvrir 21 portraits dont 12 en grand format de 4M . Ces prises de vues réalisées par le photographe Gérard Binse qui ont nécessité la mise en place d’un studio photo dans l’enceinte même de la chaufferie. Le choix du noir et blanc et du cadrage serré a été retenu pour son élégance et la mise en valeur des traits personnels de chaque sujet.

CHIFFRES CLES DU RESEAU DE CHALEUR DE SAINT PIERRE DES CORPS

– 48 sous-stations d’échange
– Deux chaudières biomasse de 2 MW et 2,5 MW
– Puissance installée : 19.5 MW + 5 MW en cogénération
– 7 Km de réseau à terme
– 66% d’énergie renouvelable
– 66% de biomasse bois, 34% de gaz.
– Un bois local de qualité : 100 % de plaquettes forestières
– 6 000 Tonnes/an de CO2 évitées
– 3700 équivalents logements raccordés d’ici 2019
– Le taux de TVA réduit de 5,5%
– Un prix de l’abonnement ajusté sur la puissance nécessaire.

Partagez l'article
  • 2
    Partages

 



[ Communiqué ]

      

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz