Samuel Bodman (USA) inquiet pour les stocks de pétrole

Le secrétaire à l’Energie des Etats-Unis, Samuel Bodman, a déclaré aujourd’hui qu’il a demandé aux ministres de l’OPEC de prendre en compte le niveau inférieur à la normale des stocks de pétrole détenus par les pays de l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques, lorsqu’ils décideront cette semaine d’augmenter ou non la production de pétrole.

"J’ai demandé aux ministres de prendre cela en considération, et ils ont déclaré qu’ils le feront", a déclaré Bodman aux journalistes à Platts Energy Podium à Washington. "Cela étant, la décision qu’il vont prendre est de leur ressort, non du mien".

Bodman a reconnu, toutefois, qu’une décision de l’OPEC d’augmenter la production lors de sa réunion à Abu Dhabi mercredi aiderait à soulager les tensions du marché causées en partie par le bas niveau des stocks de pétrole.

Les ministres de l’OPEC ont suggéré que le récent déclin du prix du pétrole peut indiquer que le marché mondial ne nécessite pas de hausse de la production. Mais Bodman a déclaré qu’il estime que le prix du pétrole "reste très élevé", et a continué d’encourager les fournisseurs à bien alimenter les marchés.

D’autre part, le secrétaire a déclaré qu’il est peu probable qu’un rapport du gouvernement américain publié lundi, concluant que l’Iran a arrêté de travailler sur un programme nucléaire militaire secret il y a quatre ans, entraîne une baisse du prix du pétrole en réduisant la préoccupation du marché au sujet de perturbations potentielles de l’approvisionnement, si les Nations Unies poursuivent leurs sanctions contre Iran.

Bodman a aussi déclaré qu’il n’est pas préoccupé par les suggestions de certains ministres de l’OPEC d’établir le prix du pétrole en euros plutôt qu’en dollars en raison du déclin de la valeur du dollar. "J’ai beaucoup de sujets de préoccupation, mais cela n’en fait pas partie", a-t-il déclaré.

Il a exprimé sa surprise devant la résistance prolongée de l’économie américaine face au niveau élevé du prix du pétrole, et il a déclaré qu’il pense que cela est du au fait que le pays est davantage orienté vers les services, et est moins dépendant du pétrole qu’il ne le fut antérieurement.

Toutefois, il appelé l’effet du prix élevé du pétrole sur l’économie américaine "une préoccupation légitime", ajoutant que cela "aura un effet néfaste à l’avenir".

 
(src : Platts)
Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz