“Schéma énergies nouvelles” des Alpes Haute-Provence

D’ici 2030, le département des Alpes de haute Provence développera 1.900 mégawatts de puissance électrique, l’équivalent de deux centrales nucléaires, suffisamment d’énergies renouvelables pour alimenter toute la région.

Ce chiffre résultera entre autres des aménagements entrepris sur le complexe hydraulique de la Durance et du Verdon, un des axes majeurs du Schéma départemental des Energies nouvelles mis en place le 20 janvier 2011 par le Président du conseil général des Alpes-de-Haute-Provence dans le département.

"Ce schéma est une véritable feuille de route pour la production d’énergies renouvelables, le transport de la production électrique, ainsi que le développement d’une filière industrielle associée" a indiqué le Conseil Général dans un communiqué.

"Le département des Alpes de Haute-Provence est historiquement un important producteur d’énergie renouvelable grâce à un complexe hydroélectrique parmi les plus puissants d’Europe. Par ailleurs, sa situation au cœur de la « vallée des énergies nouvelles », à proximité de Cadarache et du projet Iter, son potentiel solaire et ses richesses naturelles sont autant d’atouts qui font du département un environnement propice pour développer les énergies "responsables et durables".

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "“Schéma énergies nouvelles” des Alpes Haute-Provence"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Alex74
Invité

Bravo enfin des acteur qui se bouge pour leur département! Comment faire avec Edf les escros?? à regarder et diffuser sans modération!!!! Vive les bonne paroles de Sarkozi.. … mp;t=19501

Teredral
Invité

Un complexe hydraulique du Verdon ne devrait pas manquer de faire hurler les écolos !

ccsiaix
Invité

Les “escrocs” d’EDF ont édifié le magnifique barrage de Serre-Ponçon.

michel123
Invité

Sachant que le facteur de charge du solaire(nuit , jours sans soleil , pas de suivi) sur un an est autour de 12-14 % on a donc l’équivalent d’un quart de centrale nucléaire. Je suppose que les aménagements hydroliques sont des steps (installation de turbines réversibles)destinées à lisser l’intermittence .

Dan1
Invité

A mon avis, les 1 900 MW de puissance EnR installée en 2030 ne viennent pas que de l’hydraulique, sinon ça se saurait ! Accès direct aux documents : Pour l’hydraulique seule : Bon disons qu’on espère passer de 1 121 MW en 2010 à 1 211 MW en 2030. Pour augmenter la puissance de 8%, il ne sera peut être pas nécessaire de noyer des villages et de fermer des vallées !

bmd
Invité
Encoe un fois pris en délit de mensonge par omission d’objectivité! 1900 MW de puissance est effectivement à peu près la puissance de deux réacteurs nucléaires, mais de type ancien. çà ne fait que 1,15 EPR. Mais le plus important, c’est que si ces 1900MW sont des ENR, çà produit 4 fois moins que son équivalent en puissance de cenetrale nucléaire ou thermique. On a beau vous le dire, vous faites toujours la même erreur. Où est votre intérêt de tromper ( volontairement?) vos lecteurs?Faites donc l’effort de doubler vos annonces en puissance par des annonces sur la production annuelle… Lire plus »
ccsiaix
Invité

Bonne remarque bmd ! Je me demande si Enerzine ne fait souvent un copier coller des dépéches émisses par le bureau de propagande des Enérgies venteuses et solaires ….

wpDiscuz