Schneider electric s’implante en Chine via Delixi

Schneider Electric a signé le 18 décembre avec Delixi Group un accord portant sur la création d’une joint-venture spécialisée dans la fabrication, la commercialisation et la distribution de produits de basse tension.

Delixi Group est l’un des leaders locaux de la distribution électrique en Chine et emploie environ 14 000 personnes. Delixi est reconnue comme étant une des marques de référence dans le pays.

Cette nouvelle joint-venture aura pour raison sociale Delixi Electric, et sera basée dans la ville de Wenzhou (Province du Zhejiang), sous réserve des conditions suspensives d’usage et de l’approbation des autorités de tutelle. Elle sera détenue à parts égales (50/50) par Schneider Electric et Delixi Group.

Russell Stocker, directeur général de la division opérationnelle Asie-Pacifique de Schneider Electric a déclaré : « Ce partenariat va inaugurer un nouveau modèle économique pour Schneider Electric. Il permettra au groupe d’enrichir son approche actuelle basée sur la prescription et l’offre de services et de solutions au travers de partenaires à valeur ajoutée. En effet, Delixi Electric commercialisera de façon indépendante une offre spécifique et complète de produits de basse tension, via un vaste réseau dédié de plus de 1 000 points de vente. La joint-venture proposera ainsi une offre de valeur différente de celle de Schneider Electric, avec une approche commerciale distincte ».

La joint-venture ciblera le marché chinois et, s’appuyant sur sa relation exclusive avec Schneider Electric, élargira son modèle économique spécifique à d’autres pays ciblés.

En 2007, Delixi Electric devrait réaliser un chiffre d’affaires annuel pro-forma d’environ 220 millions d’euros en année pleine et une marge opérationnelle d’environ 10%, pour un effectif de quelque 4 000 personnes.

Le modèle économique de la nouvelle entité devrait permettre de profiter pleinement de la croissance à deux chiffres du marché dans les nouvelles zones de développement urbain en Chine, et de bénéficier d’opportunités d’exportation vers d’autres pays émergents.

Schneider Electric prévoit que le critère de retour sur capitaux engagés sera respecté dans les trois années suivant la finalisation de l’opération.

(src : Schneider Electric)
Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz