Sciences environnementales : la cote des universités

Le premier Classement Mondial des Universités pour les Sciences environ- nementales qui reflète l’excellence académique et de la recherche internationale dans cette discipline d’actualité, a été publié.

Ainsi, Harvard occupe la première place de ce classement, tandis que Berkeley arrive second et le prestigieux MIT, troisième.

Cambridge (3ème), Oxford (5ème) et l’Imperial College (9ème) sont les institutions britanniques qui décrochent les meilleurs résultats.

L’Université nationale australienne s’empare de la 10ème place alors que l’Université de Tokyo (12ème) est l’université asiatique la mieux classée. L’ETH Zurich (13ème) est quant à elle la première pour l’Europe continentale.

Le Conseil consultatif universitaire international de QS (QS Global Academic Advisory Board) a élaboré le Classement universitaire international QS original par sujet en réponse à une demande de détails plus précis. Les Universités sont classées en fonction de leur réputation académique, de la réputation des employeurs et des citations de leurs recherches, avec une pondération sur mesure pour chaque sujet.

Dans un monde accablé par le changement climatique, les guerres pour l’eau et la pénurie croissante des sources de combustibles fossiles traditionnels nécessaires au maintien du développement économique mondial, ce premier Classement Mondial devrait faire écho.

Avec 29 pays représentés dans les 200 premières places, le classement met en évidence les efforts de collaboration engagés par les universités, les gouvernements, et les entreprises pour que la recherche multidisciplinaire par les institutions du monde entier soit à l’origine d’une véritable révolution dans notre quête d’une croissance durable et pour qu’elle offre une solution à ces enjeux environnementaux si pressants.

Les 50 premières universités dédiés aux Sciences environnementales par pays

Pays/Région Université (position)

  • États-Unis Harvard (1ère)
  • Royaume-Uni Cambridge (3ème)
  • Australie Université nationale australienne (10ème)
  • Canada Université de Colombie-Britannique (11ème)
  • Japon Université de Tokyo (12ème)
  • Suisse ETH Zurich (13ème)
  • Singapour Université nationale de Singapour (14ème=)
  • Chine Université de Pékin (22ème)
  • Hong-Kong Université de Hong-Kong (33ème)
  • Nouvelle-Zélande Université d’Auckland (34ème=)
  • Suède Université de Lund (39ème=)
  • Pays-Bas Université de Wageningen (41ème)
  • France Université de Grenoble, Joseph Fourier (42ème=)
  • Corée du sud Université nationale de Séoul (42ème=)

"Les États-Unis et le Royaume-Uni ont toujours été forts dans ce domaine et occupent une place importante dans les 200 premiers, mais le fait que 29 pays figurent dans ces 200 premiers du classement indique que les universités du monde entier insistent fortement sur l’importance de la recherche et de l’enseignement en matière d’environnement. L’excellente performance de la Chine dans ce domaine témoigne également du repositionnement de ce pays vers le développement d’une approche plus favorable à l’environnement et plus durable pour soutenir sa croissance économique phénoménale" a déclaré Ben Sowter, Maître de recherche chez QS Quacquarelli Symonds.

Consulter le classement complet >>>>> ICI

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz