Enerzine

Scottish Power lance une unité de capture du carbone

Partagez l'article

Avec la mise en route d’une unité de capture du carbone associée à une centrale au charbon, Scottish Power franchit une étape décisive vers un déploiement commercial de ces technologies.

Le prototype a été implanté sur le site de la centrale de Longannet, la deuxième centrale au charbon de Grande-Bretagne. L’unité de capture, de 30 tonnes et 85 m² de surface, sera capable de traiter 1 000 mètres cubes de gaz par heure.

Le prototype, développé par Aker Clean Carbon, est une réplique exacte, à petite échelle, d’un projet commercial programmé pour 2014.

Pour Scottish Power, il s’agit de démontrer la viabilité des procédés chimiques employés, ainsi que l’efficacité du procédé (la quantité de chaleur nécessaire pour briser le lien entre le CO2 et l’amine).

"Ce test emploie la même technologie qui équipera une centrale à échelle commerciale d’ici 2014. Le saut de 1 MW à 330 MW est maintenant à portée de main", a déclaré le directeur de Scottish Power, Nick Horler. "Il existe plus de 50 000 centrales électriques à combustible fossile en fonctionnement dans le monde entier."

"La Mer du Nord pourrait potentiellement stocker l’ensemble des émissions de CO2 de l’Europe au cours du prochain sièce, a estimé le dirigeant. Cela signifie qu’une nouvelle industrie est maintenant sur le point de se former au Royaume-Uni."

La centrale de Longannet se trouve sur les rives de l’estuaire de Forth. Depuis 1973, elle exploite 4 turbines de 600 MW.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    2 Commentaires sur "Scottish Power lance une unité de capture du carbone"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    marcob12
    Invité

    La technique avance et l’étude dont parle l’article existe réellement. Elle semble bien documentée et vise un enfouissement non dans les eaux profondes, mais dans d’anciens puits de pétrole/gaz et des aquifères salins profonds. Je ne suis pas sûr qu’on puisse extrapoler aussi facilement depuis l’échelle 1/330ème, mais le whisky écossais aide à l’enthousiasme. Une des multiples entreprises à suivre de près dans le domaine. Passer à l’échelle 1 en 2014 semble optimiste.

    Guydegif(91)
    Invité

    OK pour l’étude des lieux de stockage dans les réservoirs ex-HC ou aquifères bien fouillée…avec un bilan de coûts et des incertitudes qui restent lourds et de seuil économique bien haut….prix du baril entre 70 et 100USD….Encore que le prix du non-réchauffement et GES réduits sont à défalquer de ce coût de stockage CO2…puisque nuisances en moins = aspects positifs. Par contre peu voire pas de détails sur le captage et séparation du CO2 produit dans les centrales et les coûts induits….                                       QQ infos à ce sujet auraient été bienvenues….A suivre ? A+ Salutations Guydegif(91)

    wpDiscuz