Secteur Transport : la part des EnR devrait augmenter

En 2030, les énergies renouvelables devraient représenter près de 80% de l’énergie consommée par le secteur des transports et de la logistique dans certains pays.

Le changement climatique, la hausse des prix de l’énergie et l’augmentation de l’approvisionnement local sont les défis à venir du transport et de la logistique, selon un nouveau rapport publié par PricewaterhouseCoopers (PwC).

Les énergies renouvelables au cœur de la stratégie des acteurs du secteur

Plus de la moitié des dirigeants du secteur du transport et de la logistique interrogé par PricewaterhouseCoopers prédit un scénario futur optimiste, dans lequel les énergies renouvelables représenteront près de 80% de la consommation totale de la consommation d’énergie dans certains pays. La majorité des personnes interrogées considèrent que la réduction des émissions de CO2 ainsi que celle d’oxyde d’azote par exemple est un facteur clé à court comme à long terme. Près de 70% d’entre elles s’attendent à ce que d’ici 2030, toutes les émissions soient répertoriées dans la chaîne d’approvisionnement et prises en compte dans le prix du produit.

"Le prix de l’énergie, le changement climatique et l’approvisionnement régional conduiront à un changement fondamental dans les secteurs du transport et de la logistique en 2030. Les entreprises du transport et de la logistique – des services de courrier express aux compagnies aériennes – devront faire face à des défis en matière de suivi, d’évaluation et de documentation de toutes les émissions dans leur chaîne d’approvisionnement. Ces émissions seront prises en compte dans le prix du produit." commente Vincent Gaide, associé responsable du secteur du transport et de la logistique chez PricewaterhouseCoopers France. "La sensibilisation accrue du consommateur sur le développement durable entrainera un changement de comportement qui, à son tour, aura un impact sur la chaîne logistique au niveau mondial."

Les défis à venir du transport et de la logistique

Vers une réduction et un assouplissement de la mobilité des biens et des personnes…

Selon l’étude de PwC, près de six personnes interrogées sur dix estiment que leur environnement personnel et professionnel deviendra plus intégré, avec une diminution des distances dans les trajets. Plus de 45% des personnes interrogées s’attendent même à une réduction de la mobilité individuelle par rapport à aujourd’hui.
Bien que 60% des personnes interrogées estiment que le consommateur préfèrera les produits fabriqués localement d’ici 2030 sans mettre à mal cependant la logique de mondialisation. Toutefois, 59% estiment que le coût de transport sera le facteur prédominant dans la localisation des sites de production.

"Par ailleurs, nous avons constaté que des modes de transport plus souples et efficaces vont émerger". La majorité des personnes interrogées anticipent ces systèmes autonomes et autocontrôlés tels que les systèmes multi-agents et les véhicules à guidage automatique qui vont révolutionner le transport de fret. 60% des personnes interrogées estiment que la concentration des capacités de transport, avec par exemple l’utilisation de la LKW transportant plus de 60 tonnes (« mega trucks ») ou de porte-conteneurs « ultra-large » compenseront l’augmentation des coûts.

La moitié des personnes interrogées pensent que la part du transport routier augmentera davantage dans le transport total de fret.

Vous pouvez télécharger l’étude gratuitement

"Transportation & Logistic 2030, volume 1"

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Secteur Transport : la part des EnR devrait augmenter"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Tassin
Invité

“Plus de 45% des personnes interrogées s’attendent même à une réduction de la mobilité individuelle par rapport à aujourd’hui.” Sans blague? Y’en a sérieusement qui pensent qu’on va à la fois augmenter la mobilité individuelle et en plus passer au renouvelable?

wpDiscuz