Ségolène Royal augmente les objectifs fixés à la filière photovoltaïque

La Programmation pluriannuelle des investissements (PPI) de production d’électricité, élaborée en 2009, fixait des objectifs ambitieux de développement des énergies renouvelables électriques, pour contribuer à l’atteinte d’une proportion de 23 % de la consommation d’énergie produite à partir d’énergies renouvelables en 2020.

Cette programmation établissait pour chaque filière d’énergies renouvelables des objectifs chiffrés à atteindre d’ici 2020. Pour la filière solaire, un objectif de 5.400 MW de puissance installée d’ici 2020 avait été fixé. Du fait du développement rapide de cette filière, notamment du fait de la baisse importante des coûts sur les années 2009-2015, cet objectif a été atteint.

La loi sur la transition énergétique pour la croissance verte prévoit l’accélération du développement des énergies renouvelables pour atteindre 40% de la production d’électricité en 2030. Cela supposera des objectifs renforcés pour la filière photovoltaïque.

Afin de garantir la poursuite du développement des installations solaires, et dans l’attente de la fixation de nouveaux objectifs dans le cadre de la loi de transition énergétique pour la croissance verte, Ségolène Royal a relevé les objectifs de 5.400 à 8.000 MW. L’arrêté a été publié dimanche au Journal Officiel.

Le gouvernement a annoncé cet été le doublement des deux appels d’offres pour les installations PV de moyenne et grande puissance qui avaient été lancés par Ségolène Royal en mars 2015 et novembre 2014 et qui sont portés respectivement de 120MW à 240 MW et de 400MW à 800MW.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

70 Commentaires sur "Ségolène Royal augmente les objectifs fixés à la filière photovoltaïque"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
samivel51
Invité

8 GW, c’est encore trop modeste. Notre reseau peut absorber bien plus, en particulier grace a nos barrages et nos STEP, et les prix sont de plus en plus competitifs… De plus, notre ensoleillement et notre position geographique a l’ouest de l’Allemagne nous permet d’exporter du solaire vers l’Allemagne en fin d’apres midi, ou quand le nord de l’Europe est sous les nuages, et reduire d’autant la combustion de charbon outre-Rhin.

Sonate
Invité

Ambitieux ? Pour 5,4 GW ? Mais c’est ridicule, oui ! Les Allemands ont depuis longtemps dépassé les 30 GW. Un programme ambitieux, ce serait 54 GW !

Bachoubouzouc
Invité

C’est difficile de dire si cet objectif est ambitieux ou pas sans connaitre les objectifs visés. Si l’objectif est de produire une électricité peu chère et décarbonnée, alors 8GW de PV, c’est 8GW de trop : Encore aujourd’hui, le coût du MWh PV est au minimum le double ou le triple du prix de marché, et le bilan carbone du PV est deux fois plus mauvais que celui du mix d’EDF en France. Tandis que si l’objectif est de faire plaisir aux copains installateurs de panneaux, alors 8GW c’est évidemment pas assez…

Sicetaitsimple
Invité

En l’occurence, l’objectif n’est ni ambitieux ni pas ambitieux, il est juridique. Les 5400MW de la PPI 2009 étant atteints (ou étant en passe d’être atteints) avec 5 ans d’avance, le gouvernement devait relever le seuil sous peine qu’un prochain appel d’offre ne soit attaqué pour non conformité aux objectifs de la PPI en vigueur. Suite à la prochaine PPE, qui ne sortira pas avant le premier semestre 2016.

Dan1
Invité

“Mais c’est ridicule, oui ! Les Allemands ont depuis longtemps dépassé les 30 GW” Ben YAKA imiter les Allemands avec presque 80 GW de PV + éolien et une production d’électricité qui émet 300 millions de tonnes de CO2. Sans oublier que l’Allemagne a un mix énergétique toujours plus FOSSILE+FISSILE que la France. Bon, vous me direz le potentiel de progrès est énorme avec 88% FOSSILE + FISSILE.

Sicetaitsimple
Invité
“De plus, notre ensoleillement et notre position geographique a l’ouest de l’Allemagne nous permet d’exporter du solaire vers l’Allemagne en fin d’apres midi, ou quand le nord de l’Europe est sous les nuages, et reduire d’autant la combustion de charbon outre-Rhin.” On en a déjà parlé, mais donc si je comprends bien vous préconisez d’installer du PV qui collectivement coute aux consommateurs francais, pour de nouveaux projets, une centaine d’€ en moyenne (ordre de grandeur pour des projets conséquents, c’est plus pour du distribué) pour le vendre à nos voisins à environ 40€/MWh et leur permettre de réduire leurs émissions?… Lire plus »
Dan1
Invité
C’est bien beau de vouloir 54 GW de PV pour imiter les Allemands, mais vous ne répondez pas à la question silmple et centrale : qui paye ? Pour mémoire le PV ne vit que de subventions massives et durables qui atteignent déjà plus de 2 milliards d’Euros par an et qui atteindront plus de 3 milliards en 2025 selon la CRE, mais pour seulement 10 GW. Alors 54 GW = X milliards ponctionnés sur l’économie pour produire 10 % de l’électricité française si et seulement si on arrive à consommer tout ce qui est produit. Pour mémoire, en France,… Lire plus »
clay
Invité
Cher Contemporaint, Qui paye…? Qui paye…pour nettoyer les raffineries mises hors service ? Qui paye…pour appuyer des régimes africains corrompus pour que le pétrol continue à couler ? Qui paye…les soins de santé pour toutes les victimes de SOX, NOX, CO2, etc., reliés à l’utilisation de carburants fossiles ? Qui paye…les militaires à Djibouti pour sécuriser les voies maritimes pour les pétroliers ? Qui paye…les désastres écologiques occasionnés par les pétroliers ? Pour vous reprendre : “Pour mémoire…” l’industrie PETROLIERE profite bien des “subventions massives et durables” depuis des décennies déjà. Tant qu’à financer les subventions pour l’énergie, j’aime autant… Lire plus »
samivel51
Invité
– Les allemands ont beaucoup de charbon pour des raisons historiques. Aujourd’hui chaque kWh renouvellable qu’ils produisent est un kWh charbon en moins. – Meme en ete, la France produit environ 1500 GWh par mois de thermique fossile. Pourtant, avec nos capacites de stockage et d’interconnexion, nous pourrions nous rapprocher de zero. Pour le climat, faisons-le! – Aujourd’hui, malgre un solde globablement exportateur, nous importons de grandes quantites d’electricite au charbon d’Allemagne. Faire du solaire en France a 100 euros du MWh (ou plutot 80, maintenant, pour les centrales au sol) et l’exporter a 40 euros (ou plus, surtout en… Lire plus »
lr83
Invité

Et oui, un point de plus pour les EnR même si le gouvernement (obéissant aux lobbies) est debout sur la pédale de frein et de l’accélérateur. L’empressement de nos pro-nukes habituels à tenter le dénigrement dès le début du post ne trompe pas. Aujourd’hui, grand Soleil, super production, la vie est belle !!! lol

vd69
Invité
Les cellules photovoltaiques soutenues par Ségolène sont fabriqués en Chine où ils nécessiteront le rejet de quantités importantes de CO2. Istallés en France , ils mettront quarante ans pour rembourser ces émissions de CO2. (3 ans de temps de retour énergie , avec de l’électricité chinoise fossile à 80% pour remplacer de l’électricité française fossile à 6%: 3 x 80 : 6 = 40). Quant au fonctionnement de centrales fossiles en été j’aimerais que Samivel 51 m’en fasse le détail sur le territoire métropolitain, en dehors de la combustion de déchets et de l’entretien des centrales. J’en étais resté à… Lire plus »
vd69
Invité
Au niveau du titre je voulais écrire “mauvaise nouvelle pour l’atmosphère”. Quant aux allemands, ils n’ont aucune suite dans les idées: dans les années 80 ils se sont engagés à l’abandon du lignite pour des question de pollution environnementales et là ils viennent de mettre en route 23 méga centrales au lignite soit en Silésie soit dans la Ruhr. Maintenant ils clament vouloir réduire le “charbon” en réalité le lignite. Non, les allemands sont pragmatiques, ils veulent valoriser leur lignite. Sachant que ce combustible allait leur attirer les foudres internationales, ils se sont autoproclamés champions de l’environnement pour couper court… Lire plus »
Dan1
Invité
A samivel51 “Les allemands ont beaucoup de charbon pour des raisons historiques. Aujourd’hui chaque kWh renouvellable qu’ils produisent est un kWh charbon en moins” Non, ce n’est pas si simple et lors des surproductions d’EnR (il y a 80 GW de PV + éolien), il y a pas mal d’exportations et les centrales à lignite continuent à produire. Regardez donc mois par mois ce que cela donne chez le Pr Burger : On voit une corrélation troublante entre les pics de production solaire et éolien et les exportations. Le corrolaire est que l’affirmation suivante est en grande partie fausse :… Lire plus »
Dan1
Invité

Pour clay Je ne suis pas opposé à ce que les énergies fossiles payent leurs EXTERNALITES et je crois que j’ai été l’un de ceux qui en a le plus parlé sur Enerzine… beaucoup d’autres s’en moquant éperdument tout à leur passion dévorante pour le nucléaire. Vous trouverez par exemple des éléments ici : Et vous savez, la rubrique charbon n’a jamais eu le succès qu’elle aurait amplement mérité (plus de 40% de la production mondiale d’électricité)… allez savoir pourquoi ?

Dan1
Invité
Pour vd69 “Non, les allemands sont pragmatiques, ils veulent valoriser leur lignite” C’est sûr et certain que les Allemands n’ont pas envie de lacher le lignite indigène qu’ils extraient avec des engins gargantuesques en rasant des villages. D’ailleurs ils le disent aux parlementaires français qui font le déplacement : Une fois que l’on a fixé l’objectif d’exploitation du lignite, il faut, à grand renfort d’énergie verbale, développer un service de COM avec des petits soldats verts qui vont passer leur temps à faire croire que tout devient magiquement vert outre-Rhin. M’enfin, pour l’instant le mix énergétique allemand est à 88%… Lire plus »
lr83
Invité

Amusant de voir Dan1 faire l’amalgame entre production d’électricité et mix énergétique en Allemagne. En fait, si on regarde la production d’électricité (qui est la seule donnée pertinente dans ce sujet), l’Allemagne n’est plus qu’à 54% de fossile. Sur la période 1990-2014, la consommation totale a augmenté 13,7%, mais l’utilisation du fossile a baissé de 8% (et de 22% pour le charbon). Les EnR ont progressé de 822% !!

Sicetaitsimple
Invité
“Faire du solaire en France a 100 euros du MWh (ou plutot 80, maintenant, pour les centrales au sol) et l’exporter a 40 euros (ou plus, surtout en fin d’apres midi quand le solaire allemand ne produit presque plus), c’est une subvention legale a l’exportation pour creer des emplois en France”. Vous êtes sérieux quand vous écrivez ça? Quant à “Meme en ete, la France produit environ 1500 GWh par mois de thermique fossile.”, je vous ai expliqué’ ily quelques jours qu’une partie était de toute façon fatale. “Dans l’exemple de la semaine dernière que vous prenez, il y a… Lire plus »
Dan1
Invité

“Les EnR ont progressé de 822% !!” Ouah, 822% Vous pouvez me rappeler la progression fulgurante de l’électricité nucléaire en France dans les années 1980 ? Et bien je peux vous prédire qu’elle ne progressera plus de 800% ni même de 100% et pas même de 50%. L’explication est simple, le nucléaire fait déjà 75% de production d’électricité ! Les arbres ne montent jamais jusqu’au ciel et toute progression a des limites surtout si elle est géométrique : D’ailleurs n’hésitez pas à en parler aux économistes chinois, ils vous expliqueront la problématique du maintien des taux de croissance !

Dan1
Invité

“En fait, si on regarde la production d’électricité (qui est la seule donnée pertinente dans ce sujet), l’Allemagne n’est plus qu’à 54% de fossile” N’hésitez pas à consulter l’AGEB : Selon l’AGEB, en 2014 le mix électrique allemand est à 69,9% FOSSILE + FISSILE

Sicetaitsimple
Invité

pour 65% en 1990 selon votre lien, donc en 25 ans, et uniquement pour l’électricité. Moins 11% en 25 ans. Mais 822% de progression des renouvelables. Les pourcentages, ce n’est vraiment pas un bon indicateur comparetif d’une progression ou d’une diminution.

lr83
Invité

Comme c’est amusant de voir que vous critiquez les pourcentages quand ils vous déplaisent mais que vous n’hésitez pas à les utiliser quand ils vous arrangent ! lol

Lord predator
Invité

Bien que lr83 vous est bien signaler que le MIX et la production sont deux données non comparable vous persistez et vous signer … Et sinon, votre mix électrique allemand est à 88% ou à 69,9% FOSSILE + FISSILE ? Vous donez deux % fondamentalement différentes, faudrait accorder vos violons. @Sicetaitsimple Effectivement, 822% de croissance en partant de rien n’est pas un scoop. Ce qui l’est en revanche est de passer de 65% en 1990 à 54% de production fossile aujourd’hui, mais cela vous parait évident, tant mieux. Cordialement,

Herve
Invité

@ Lord Prédator, Si j’ai bien suivi Dan1, le 88% c’est la part du fossile + fissile dans le mix Total Allemand, et le 69.9% etant la part dans le mix électrique seul. Je ne vois pas d’incohérences dans ses propos. Tout ça montre que finallement, les progrés les plus importants en matière de réduction des emissions de CO2 en Allemagne sont trés largement du aux mesures d’economies d’energie, beaucoup moins à cause du recours aux ENR.

Dan1
Invité

A Lord predator J’ai écrit hier à 17h29 : “le mix énergétique allemand est à 88% FOSSILE + FISSILE.” J’ai écrit hier à 20h27 : “Selon l’AGEB, en 2014 le mix électrique allemand est à 69,9% FOSSILE + FISSILE” Il suffit juste de savoir… lire ! Pas de problème de violons et des données maintes sourcées et recoupées. Mais l’électrocentrage faisant son oeuvre…

lr83
Invité

Dans la série des pourcentages amusants : coût EPR + 300% et 7 ans de retard mais c’est juste parce que c’est un “chantier exceptionnel” dixit le PDG d’EDF. On se marre ! :))

Dan1
Invité

A Hervé. Non seulement il n’y a pas d’incohérence à affirmer que l’Allemagne est à : 88% FOSSILE + FISSILE en terme de mix ENERGETIQUE 69,9% FOSSILE + FISSILE en terme de mix ELECTRIQUE Mais le plus cocasse est que les chiffres viennent exactement de la même source : l’AGEB : Ce n’est donc pas moi qui l’invente mais les Allemands eux-mêmes qui le disent !!! Et depuis le temps que je dis que l’Allemagne est : 88% FOSSILE + FISSILE en terme de mix ENERGETIQUE Certains auraient dû comprendre

Sicetaitsimple
Invité
“Effectivement, 822% de croissance en partant de rien n’est pas un scoop. Ce qui l’est en revanche est de passer de 65% en 1990 à 54% de production fossile aujourd’hui, mais cela vous parait évident, tant mieux. “/ Je ne vais pas revenir sur les 822%, par contre passer de 65% à 54% de fossile dans la production d’électricité en 25 ans (j’ai repris les chiffres affichés par lr83 sans les vérifier ou les contester) ne me parait effectivement pas renversant et même tout à fait raisonnable. Dans la durée, ça fait un peu moins de 0,5 point par an…..… Lire plus »
lr83
Invité

Le mix énergétique Allemand est à 88% Fossile+Fissile. Soit ! Qu’en est-il du mix Français ? Hé bien il semble qu’il soit également à plus ou moins 88% de Fossile+Fissile (dont 21 de fissile) !!! Donc pas vraiment de quoi pavoiser.

Lord predator
Invité
Soit, je vous ai mal lu, mais pourfendre ses détracteurs en claironnant un mix énergétique alors que l’actualité nous parle de panneaux solaire … mouais, jusqu’a preuve du contraire sa ne produit pas de carburant mais de l’éléctriciter, in fine, ne se résume qu’au Mix Electrique, c’est donc, il me semble, plus pertinent. Quand au Mix Energétique, je ne vois pas ou est la spécifité de quelques pays que se soit, que la production soit fortement hydraulique comme la Norvége, fortement nucléaire comme la France ou fortement charbonneuse comme l’Allemagne, on retrouve les mêmes ordres de grandeurs, d’où ma logique… Lire plus »
Lord predator
Invité
Dans l’absolus j’ai repris le chiffre de lr83 sans le vérifier non plus j’avoue, mais il semblerait effectivement que l’on soit à 53.6 FOSSILE uniquement. cependant vous prenez vraiment les % comme il vous convienne. Je regrette, indiqué : “Dans la durée, ça fait un peu moins de 0,5 point par an” Ce n’est pas exacte, de 1990 à 2014 la production a augmenter de 549 à 614 Twh soit une augmentation de 13.7 % Donc une production qui augmente de 13.7% entre 1990 et 2014 ET SIMULTANEMENT passé de 92.9% d’ELECTRICITE Fossile + Fissile en 1990 à 69.4 en… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

la production et la consommation allemandes ont augmenté entre 1990 et 2014. D’où la prudence à adoper quand on parle d’évolutions en pourcentage de….mais ce n’est pas moi qui ai commencé! Vous remarquerez que dans mon exemple j’ai bien précisé pour la France”en faisant l’hypothese d’une consommation stable dans la durée”

Dan1
Invité

A lr83 “Le mix énergétique Allemand est à 88% Fossile+Fissile. Soit ! Qu’en est-il du mix Français ?” Ben c’est super facile, vous avez qu’à lire ce que j’écris sans cesse et me citer (c’est pas interdit) : Là, c’était en 2012 !

lr83
Invité

Ben oui, c’est ce que j’ai écrit un peu plus haut : total du mix quasi identique. Donc je le répète, pas de quoi pavoiser !!

Dan1
Invité

Non, je ne pavoise pas, je constate chiffres et sources à l’appui que malgré 80 GW d’éolien et de photovoltaïque, l’Allemagne à un mix énergétique légèrement plus FOSSILE + FISSILE que la France et à hauteur de 88%. Malgré 80 GW de nouvelles EnR (puissance installée déjà supérieure au besoin instantané), l’Allemagne a un mix électrique à 70 % FOSSILE + FISSILE. Voilà, rien que des constats basés sur des statistiques allemandes fabriquées et diffusées par des Allemands pour les Allemands…. du sérieux donc !

lr83
Invité

87% pour la France, 88% pour l’Allemagne. Ouahhh, 1% de différence sur le mix énergétique fossile+fissile. Il est clair qu’on est les champions ! :))

Dan1
Invité
Non, vous vous trompez lourdement, je ne dis jamais que nous sommes des champions, la preuve : “Au bilan le match Allemagne-France c’est kif-kif : Deux grand pays qui carburent à plus de 85% au FOSSILE + FISSILE… comme beaucoup d’autres. Différence notable : L’Allemagne émet 10 fois plus de CO2 (et autres polluants) que la France pour produire son électricité” C’est Dan1 qui l’écrit… pas lr83. En revanche, je me permets de remettre les choses à leur juste place et de rappeler qu’aujourd’hui l’ALLEMAGNE a : Un mix énergétique à 88% FOSSILE + FISSILE un mix électrique à 70%… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
effectivement très semblable, vous en déduisez quoi? Quand l’Allemagne fait du renouvelable electrogène “en plus”, techniquement elle diminue effectivement (toutes choses égales par ailleurs) ses émissions de CO2 et ses importations de gaz et de charbon. Malheureusement les choses ne sont pas égales par ailleurs et sa décision de fermer son nucléaire devrait faire que d’ici 2023 la baisse des émissions de CO2 electrogène sera certainement très faible, voire négative. Il faut bien qu’elle avance dans cette voie. Quand la France fait du renouvelable électrogène “en plus”, techniquement la plupart du temps elle augmente d’autant ses exportations d’electricité et fait… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
Quand j’écris “contre lesquels je n’ai rien à dire”, je vois déjà certains écrire “vous n’êtes pas ministre”. Non, je suis citoyen et contribuable, et dans tous les cas c’est bien le citoyen et/ou le contribuable qui paye par ses factures (taxes type CSPE) ou ses impots les aides diverses et variées destinées à financer la “transition énergétique”. En tant que citoyen et contribuable prêt à contribuer (même si je n’ai pas vraiment le choix!) , j’exprime juste ma demande que ces moyens soient utilisée de la façon la plus efficace possible, et les ENR electrogènes ne sont aujourd’hui en… Lire plus »
lr83
Invité
En fait, c’est un sacré coup de bol que le nucléaire n’émette pas de CO2 car il n’a pas été fait historiquement pour cette raison. Je vous raconte pas la cata si le nucléaire émettait du CO2 en plus des déchets et des risques de cette industrie. Ceci étant, je n’ai aucun doute sur la volonté de l’Allemagne de réduire ses émissions de CO2. Vous pouvez en douter, je peux le comprendre. Mais vos attaques incessantes du modèle Allemand ne sont en fait que de vaines tentatives pour vous consolez du fait qu’ils ont abandonné le nucléaire. Ils ont osé… Lire plus »
Herve
Invité
Le nucléaire a été développé dans les années 70 pour sortir du tout pétrole. Mais l’équivalent qui émets du CO2 existe, ça s’appele le charbon , ça émets du CO2 et de la radioactivité aussi… (Plus que le nucléaire d’ailleurs!) Certains pays sont empétrés dedans (en fait presque tous d’ailleurs…) Mais nous, on n’a pas de réserves suffisantes, donc à l’époque, on est parti sur le Nuke… Mais la donne pourrait changer aujourdhui car il y a une nouveaté: le Gaz de shistes. S’il s’avère que les réserves sont exploitables, on pourrait alors envisager de suivre l’Allemagne et avoir plein… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Il ne s’agit pas de dénigrer, il s’agit de ne pas le reproduire en France car la situation initiale est complètement différente et que les ressources financières étant limitées, il convient de les utiliser de la façon la plus efficace possible. Je l’a écrit et expliqué 3 posts plus haut (hier à 19h50), relisez.

Sicetaitsimple
Invité

Et quand vous dites “je n’ai aucun doute sur la volonté de l’Allemagne de réduire ses émissions de CO2. Vous pouvez en douter, je peux le comprendre.”, vous êtes carrément dans le procès d’intention! Je n’ai absolument aucun doute là-dessus, simplement la voie qu’elle a choisi ne me parait pas forcément la plus efficace (mais c’est leur choix, ce que j’en pense ne va pas y changer grand chose…) , et, une fois de plus, n’est certainement pas la plus adaptée pour le cas français en termes de priorités d’affectation de ressources financières.

lr83
Invité
Non pas de procès, je ne visais personne en particulier en disant “vous”. C’est juste en opposition avec ma conviction. Je suis d’accord que la France n’est pas l’Allemagne et qu’en conséquence les trajectoires ne seront pas les mêmes. L’Allemagne a décidé d’abandonner le nucléaire pour des raisons que les pro-nukes jugent stupides (car en fait, ça bousille leur business) et a fait le pari de remplacer à terme les centrales à charbon (et fossile en général) par des EnR. En France, la question est plutôt est-ce qu’on substitue le nucléaire par des EnR ou est-ce qu’on persiste à fond… Lire plus »
Dan1
Invité
Ce n’est pas du Kerouac, mais du Dan1 veuillez m’excuser. Certes les Allemands sont sur la route mais… “Leur route est droite mais la pente est forte” (droit d’auteur à Jean Pierre). Ben oui, il sont au bas de la pente avec un mix énergétique à 88% FOSSILE + FISSILE. Et la question : “En France, la question est plutôt est-ce qu’on substitue le nucléaire par des EnR ou est-ce qu’on persiste à fond dans le nucléaire” Réponse facile, il n’a jamais été question, il n’est pas question et il ne sera jamais question en France de persister à fond… Lire plus »
lr83
Invité

Tenter la diversion vers le ridicule est votre dernier argument. Pourquoi pas. Mais alors, quel est donc votre solution pour les 80% manquant dans le mix énergétique français ?

Dan1
Invité
De ma part, pas de diversion mais des faits incontestables issues des statistiques allemandes fabriquées par les Allemands pour les Allemands. Oui, les Français et les Allemands sont au coude à coude en matière de pénétration des EnR dans le mix énergétique, c’est d’ailleurs ce que j’écris sans cesse depuis des années. C’est d’ailleurs le lot commun de la plupart des pays notamment riches et industrialisés qui carbure le plus souvent à plus de 80-90% au FOSSILE + FISSILE. Il n’existe pas de solution miracle à court et moyen terme même avec du PV + éolien massif (rappelons que l’Allemagne… Lire plus »
Devoirdereserve
Invité
Quelle solution pour les 80% qui restent ? Je me permets de répondre à la place de Dan1. Ce “qu’on” a toujours dit (depuis qu’Enerzine est Enerzine) : 1- électrifier tout ce qui est électrifiable : chauffage, transport (véhicules électriques, ferroutage) : c’est cohérent avec l’idée de faire une place aux EnR électriques, ça augmente leur débouché et ça augmente leur stockage, ça lisse le besoin. Parallèlement, se sortir de la tête que le nucléaire ne peut pas moduler -> ça a un léger sur-coût, mais c’est mieux que de balancer les EnR par le gaz. Electrifier par PAC plutôt… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
Désolé, j’ai complètement merdé en répondant à lr83 sur le post parallèle “Flamanville” Je me permets donc de recopier en fusionnant 2 posts: à lr83: les 80% Faut pas réver, faut prioriser les 3 secteurs prncipaux….et cibler les sources à faire baisser (les “ennemis” de la transition énergétique). Si on est “antinucléaire” ou si comme l’Allemagne on choisit de prioriser la fermeture du nucléaire, bien évidemment le chamin n’est pas le même que si on cible en priorité pétrole, puis gaz, sachant qu’en France le charbon est désormais anecdotique et s’éteindra (je pense) naturellement en une ou deux decennies, pas… Lire plus »
Herve
Invité

Parceque si nos voisins sont en manque de gisements ENR et souhaientent installer du PV ou du vent chez nous, je n’y vois pas d’objection majeure. Par contre si le client Francais doit payer la compensation financière entre le prix marché et les prix d’achat, les couts du renforcement des infrastructures pour transporter cette énergie vers l’etranger, la ça me gène plus. Encore une fois, le modele du mix électrique en France basé sur le nucléaire est différent du modèle des pays bas basé sur des fossiles… On n’a pas besoin d’éolien et le besoin en PV est plus limité.

Lionel-fr
Invité
Ce sont les belges qui payent ! Quand il y a du vent en allemagne , le prix spot allemand chute (cf dimanche 6/9/15 à 14h) jusque à -25 euros / MWh mais les prix spot belges et néerlandais restent entre 40 et 50 euros. En fait, il n’y a que la france qui soit contaminée par les tarifs négatifs allemands.. Et si la france voulait faire des sous, elle ferait bien de stocker (ou consommer) l’énergie éolienne allemande qui coute des ronds de carotte La France n’a pas tant de nuke que ça , en période de pointe, les… Lire plus »
wpDiscuz