Siemens lance sa turbine éolienne à entraînement direct de 6 MW

Après l’annonce d’Areva Wind concernant son modèle étendu de turbine éolienne (M5000-135), c’est au tour de Siemens de présenter à l’occasion de la Conférence EWEA organisée à Amsterdam, le lancement sur le marché de son éolienne offshore de 6 mégawatts (MW).

Selon le géant industriel allemand, la SWT-6.0 a été spécialement conçue pour faire face aux conditions rigoureuses de la haute mer, et sera proposée dans des diamètres de rotor de 120 et 154 mètres. De plus, cette turbine à entraînement direct a la particularité d’utiliser 50 % de pièces en moins qu’une installation traditionnelle à multiplicateur. Avec un poids total de moins de 350 tonnes pour la nacelle et le rotor, la SWT-6.0 est également la plus légère de sa catégorie.

L’objectif des éoliennes de très grande taille est de réduire les coûts d’infrastructure, d’installation et de maintenance tout en augmentant le rendement énergétique et la rentabilité de l’installation sur l’ensemble de sa durée de vie.

« Notre nouvelle turbine éolienne offshore est le fruit d’un savoir-faire patiemment acquis au fil de trois décennies. La SWT-6.0 va s’imposer comme la nouvelle référence mondiale de l’éolien offshore. Sa conception novatrice et sa légèreté vont avoir un impact positif sur les coûts de l’éolien offshore », a expliqué Henrik Stiesdal, Directeur technologie de la Division Wind Power de Siemens Energy.

La nouvelle turbine à entraînement direct est proposée avec des pales de rotor en deux longueurs. La variante SWT-6.0-154 est ainsi équipée de pales de rotor de type Quantum B75 d’une longueur de 75 mètres, un record dans la classe de puissance de 6 MW. Son profil de pale est censé garantir un rendement optimal aux vitesses de vent les plus diverses.

La machine SWT-6.0-120 est dotée quant à elle de pales de rotor éprouvées (B58). D’une longueur de 58 m, ces pales équipent déjà la turbine éolienne offshore SWT-3.6-120. La turbine éolienne SWT-6.0-120 convient aux sites où le trafic aérien ou des limitations de hauteur interdisent normalement l’installation de turbines de la classe de puissance de 6 MW.

Siemens lance sa turbine éolienne à entraînement direct de 6 MW

L’ensemble du système électrique de la turbine de 6 MW, y compris le système moyenne tension et le convertisseur intégral, est logé dans la nacelle. "Cela permet aussi de tester rapidement et en toute sécurité l’équipement avant son installation en pleine mer et contribue à réduire considérablement le temps de mise en service", précise Siemens.

En mai 2010, Siemens a installé son premier prototype de turbine éolienne SWT-6.0 à Høvsøre, au Danemark et soumet depuis l’installation à des tests approfondis. « Les tests ont confirmé jusqu’ici nos calculs », a déclaré Henrik Stiesdal. Siemens évalue également la durée de vie de chaque composant individuel dans le cadre de procédures de test HALT (Highly Accelerated Lifetime Test) qui simulent en peu de temps une durée d’exploitation de 25 ans.

Enfin, on apprend que sur la période 2012 – 2013, Siemens installera une présérie d’une cinquantaine de turbines éoliennes terrestres et marines SWT-6.0 en Allemagne, au Danemark, en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Siemens lance sa turbine éolienne à entraînement direct de 6 MW"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
ecoenergie
Invité

L’entrainement direct supprimant le multiplieur mecanique avec ses inconvenients est un progres notable au prix d’une machine electrique plus lourde. Comme dans beaucoup de domaines c’est un progres du “genie electrique” On voit un peu partout les solutions “electriques” remplacer progressivement d’autres solutions.

wpDiscuz